Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
727 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4154 Justes de France
920 résistants juifs
11365 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Eure

Région :
Normandie
Département :
Eure

Préfets :
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)
Camille Vernet
(1940 - 1942) Préfet de l’Eure (1884-1957)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Bernardus Zoetelief Tromp


Dossier Yad Vashem : 9738
Remise de la médaille de Juste : 30/05/2002
Sauvetage : Breteuil Breteuil-sur-Iton 27160 - Eure
Profession: Exploitant agricole
Date de naissance: 1904
Date de décès: 21/12/1990
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Bernardus-Zoetelief-Tromp
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

En 1939, la famille Rakovsky, qui a émigré de Tchécoslovaquie en 1929, compte deux enfants, Jean, né en 1932, et Jacqueline, née en 1933.
M. Rakovsky travaille à l’usine de la Madeleine, à Verneuil-sur-Avre.
Le 22 octobre 1943, des Allemands – accompagnés de gendarmes français – viennent arrêter toute la famille.

Jacqueline parvient à s’échapper sous le prétexte - inventé par sa mère - d’aller prévenir les voisins de s’occuper de leur basse-cour en leur absence.
Ces voisins s’appellent Agnès et Bernardus Zoetelief Tromp et sont à 5 km du domicile des Rakowsky.
Jean, pensionnaire au collège de Verneuil est prévenu par le proviseur et se réfugie spontanément chez les époux Zoetelief Tromp.

Jacqueline a appris plus tard que les Allemands s’étaient de nouveau présentés à leur domicile.
Les Zoetelief Tromp sont d’origine hollandaise. Le père de Bernardus, Johannes (Jan) Zoetelief Tromp, né à Jakarta (Batavia) Indes néerlandaises le 13/12/1872 et mort à Breteuil le 26/09/1947 est un célèbre peintre hollandais qui vivait à Breteuil depuis 1928.

Agnès et Bernardus avaient promis au couple Rakovsky de se charger des enfants au cas où… Ils gardent Jean et Jacqueline quelques jours et, durant ce temps, s’efforcent de les rassurer et de leur redonner un peu d’espoir. Puis ils les placent chez des familles amies, le temps pour eux de préparer leur passage en zone libre, d’où ils pourront rejoindre leur oncle, André Rakovsky, chez qui ils resteront jusqu'à la fin de la guerre.

Après la guerre, les Zoetelief Tromp ont toujours gardé de l’affection pour Jean et Jacqueline. En 1945, Jacqueline part chez une tante aux Etats-Unis. Elle y restera 3 ans. Jean redevient interne au collège de Verneuil et ira passer ses week-ends chez Bernardus et Agnès Zoetelief Tromp.

Jean et Jacqueline ont gardé des relations affectives avec les Tromp, jusqu’au décès de ceux-ci.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Bernardus and Agnès Zoetelief-Tromp, a childless Dutch couple approaching the age of 40 had settled as farmers in a place called Bordigny, in the municipality of Breteuil-sur-Iton (Eure, France). They were friends with a family of Czechoslovakian Jews named Rakhovsky, who had two children, Jean 11, and Jacqueline, 10. Mr. Rakhovsky worked as a mechanic at the Madeleine factory near Breteuil, where his family lived. In October 1943, the Rakhovsky couple were arrested, deported to the East and murdered. At the time of the arrest, Jacqueline was just getting home. At the doorway, she saw a crowd of people in uniform and her parents packing their suitcases. Her mother signaled to her with a nod of her head that she should run away. She got on her bicycle and hurried to the Zoetelief-Tromps’. Her parents had previously arranged for them to accommodate their children in case they were arrested. Jacqueline was warmly welcomed and found refuge there for several months. Eventually an uncle came to get her and took her to live with him until the Liberation. At the time of the arrest, Jean was at his school in Breteuil, and the police arrived to pick him up. Jean was alerted by the principal and managed to escape. He was taken by the region’s veterinarian on motorcycle, to the square in Breteuil. Jean foolishly told him in front of onlookers that he was going to Bordigny, thus preventing him from using the Zoetelief-Tromp farm there as his hiding place. The couple found him several other safe places to hide before his uncle came to get him. Bernardus had previously been imprisoned for acts of resistance and had been released. He was part of a network that hid English paratroopers and other fugitives of the Vichy regime. Rescuing Jean and Jacqueline greatly increased the risks he and his wife were taking. After the war, they became Jean’s foster family while he attended boarding school in Verneuil-sur-Avre.
On May 30, 2002, Yad Vashem recognized Bernardus and Agnès Zoetelief-Tromp, as Righteous Among the Nations.

17/02/2012
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Agnès Zoetelief Tromp

 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Monsieur Ermolieff (Je désire indiquer à monsieur Ermolieff dont le père a été assassiné à Pont d'Ouilly le 7 juillet 1944 que ma mère, madame Simon, aujourd'hui décédée et demeurant à l'époque pas loin du pont, m'a parlé plusieurs fois de la mort de cet homme et des atrocités commises par les occupants. Elle était si bouleversée qu'elle ne donnait que peu de détails.Elle se contentait de pleurer. J'aimerais quant à moi, si cela est possible, obtenir plus d'informations concernant ce qui s'est réellement passé dans ce village où j'ai vécu jusqu'à l'age de 6 ans.Mes parents, très silencieux sur ce sujet,n'ont jamais parlé de cette période, en particulier mon père, Lucien Simon, qui tenait un garage pas loin du pont. Même si soulever de telles questions est douloureux, j'aimerais en savoir un peu plus long. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019