Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11291 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Aube

Région :
Grand-Est
Département :
Aube

Préfets :
Georges Hilaire
(09/1940 - 11/1941) Préfet de l'Aube
René Bousquet
(28/08/1941 - 1942) Préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube) (1909-1993)
Louis de Peretti
(18/05/1942 - 1944) Louis Alexandre Valère de Peretti della Rocca, Préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)
Marcel Grégoire
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)(1884-1969)

À lire, à voir…

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Camp mixte

Camp Jules-Ferry
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 10000 Troyes
Sous-préfecture : Troyes
- Aube

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

L'école Jules Ferry de Troyes est réquisitionnée par l'armée allemande.

Convertie en centre d’hébergement pour les « indésirables » refoulés du Pas-de-Calais par les Allemands en décembre 19401, cette ancienne école est gardée à la fin de juillet 1942 par quatre policiers.

Le camp de transit accueille les prisonniers étrangers et les Juifs, notamment des ressortissants Britanniques, des Polonais et des Belges.

Le camp est géré par l’administration française sous le strict contrôle de l’occupant.

04/01/2018

[Compléter l'article]

2 Familles internées - Camp Jules-Ferry [Ajouter une famille]

Famille Chaumette : 
Cyrille, né le 04/01/1915 à Saint-Omer (62), départ 04/07/1941 vers Prison de Troyes décédé le 13/04/1945
Jeanne, née le 28/07/1921 départ 1941 vers Troyes
Nationalité Française
Cyrille, secrétaire de la section des Jeunesses Communistes de Saint-Omer depuis 1934, journalier, travaille dans l’industrie textile. Il est marié avec Jeanne. Suspecté d’activité clandestine, Cyrille et Jeanne Chaumette sont arrêtés par la Feldgendarmerie à leur domicile et internés à la prison de Saint-Omer puis envoyés au camp Jules-Ferry à Troyes (Aube). Le 4 juillet, Cyrille Chaumette est envoyé à la prison de Troyes (secteur allemand). Considéré comme "communiste notoire", il est transféré au camp allemand de Royallieu à Compiègne (Oise), administré et gardé par la Wehrmacht (Frontstalag 122 - Polizeihaftlager). Jeanne Chaumette est admise à la maternité de l’Hôtel-Dieu de Troyes le 22 décembre 1941 où elle accouche le jour même d’une fille, Ginette. Le 20 janvier 1942, elle retourne dans le Pas-de-Calais avec sa fille après en avoir reçu l’autorisation par l’Oberfeldkommandant de Lille. Entre fin avril et fin juin 1942, Cyrille Chaumette est sélectionné avec plus d’un millier d’otages désignés comme communistes et une cinquantaine d’otages désignés comme juifs dont la déportation a été décidée en représailles des actions armées de la résistance communiste contre l’armée allemande (en application d’un ordre de Hitler). Il est déporté à Auschwitz le 6 juillet 1942. En février 1945, le camp est évacué devant l’avancée du front soviétique. Avec quatorze autres “45000”, Cyrille Chaumette fait partie des détenus évacués vers le complexe concentrationnaire de Dora-Mittelbau (matr. 116861). Il est affecté au sous-camp de Dora-Rottleberode. Il est tué le 13 avril 1945, lors de l’évacuation d’une partie des détenus de ce camp vers Hanovre, fusillé alors qu’il tentait de s’évader.2
Provenance : Prison de Saint-Omer
Arrivée au lieu d'internement : 1941
Destination : 04/07/1941 - Prison de Troyes
(Source: Mémoire vive 45360 )

Famille Smith : 
Nationalité Britannique
Rachel et sa fille Jacqueline, deux anglaises, sont raflées et internées, parce que juives, au Camp Jules Ferry. Grâce à l'aide d'un enfant de l'école, elles parviendront à s'échapper pour être recueillies par ses parents qui les hébergeront jusqu'à l'automne 1944.
Arrivée au lieu d'internement : 1943
Destination : 1944 -
(Source: Paroles d'étoiles )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
22/06/1940 - L'armistice met fin aux combats. L'Alsace est occupée par l'Allemagne nazie. L'administration civile de l'Alsace est confiée au Gauleiter de Bade-Alsace, Robert Wagner, avec pour mission de gagner en une décennie la population alsacienne à la cause du national-socialisme.
13/07/1940 - Le Gauleiter Robert Wagner décide d'expulser les Juifs restés en Alsace, et de confisquer tous leurs biens, intérêts et droits au profit de l'État.
14/07/1940 - Les Alsaciens non Juifs sont autorisés à rentrer chez eux.
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
16/03/1941 - Le gauleiter Bürckel, responsable, entre autre, de l'Alsace Lorraine, demande aux Mosellans se reconnaissant Français une déclaration d'option.
08/04/1941 - Départ vers la France des Mosellans se reconnaissant Français.
29/07/1941 - L'allemand devient la langue obligatoire en Alsace-Lorraine.
25/12/1944 - L'Alsace étant annexée et les déboires de l'armée allemande sont fréquents. Le 2 décembre 1944, toutes les unités des forces terrestres, de l'air et des Waffen-SS sont placées sous le haut commandement du Reichsführer-SS Heinrich Himmler et doivent coute que coute empêcher que les Forces de Libération traversent le Rhin. Ce sera le début de la "Poche de Colmar" Heinrich Himmler en personne vient galvaniser ses troupes et sera signalé à Wuenheim durant la Nuit de Noël 1944 où il passera la nuit au presbytère du villageWuenheim France
06/02/1945 - Les troupes de 1ère Armée Française sont arrêtées sur la rivière de la Doller depuis quelques semaines. Il a beaucoup neigé en ce début d'année 1945. Fin janvier l'état major décide de reprendre les combats pour éradiquer la "Poche de Colmar" Au Sud des combats ont lieu à l'Ochsenfeld et dans les rues de Cernay. Le 4 février au petit matin les Allemands quittent Wuenheim et font sauter le pont au bas du village. Vers 14 heures le 4ème RSM et le 1er RTM libèrent le village et poursuivent vers Soultz Guebwiller et quelques éléments arrivent même à entrer dans RouffachWuenheim France
07/05/1945 - Le général Jodl et l'amiral Freideburg signent la capitulation sans condition au quartier général d'Eisenhower à Reims, en présence de représentants britanniques, français, américains et soviétiques. La reddition entrera en vigueur le 8 mai à minuit.
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)

Notes

- 1 - Jean-Claude Bibolet, « Le Camp Jules Ferry à Troyes », Mémoires de la Société académique de l’Aube, tome CXXX, 2006, pp. 115-127.
- 2 - Voir la notice complète : Cyrille Chaumette - (45360) sur le site Mémoire vive des convois des 45000 et 31000 d'Auschwitz-Birkenau

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Bonjour!!!

    J'aimerais contacter quelqu'un qui a été déporté au camp de transit à l'école Jules Ferry de Troyes. Merci. [répondre]

    bonjour, ma famille a été déportée ou internéee au camp de troyes dès décembre 1940 j ai une liste de noms de gens arrivés dans les convois de décembre et la liste des belges internés à troyes moi aussi je suis à la recherche de personnes avec qui communiquer sur le sujet ne sachant pas le motif de cet internement je soupçonne une origine juive mais impossible d en savoir plus devant le refus de ma mère de me donner des informations, ma famille vivait à st omer pas de calais j espere avoir de vos nouvelles et entretenir avec vous des liens d'information mes salutations distinguées laurence  [répondre]
    Je suis Arthur VINCENT. Fils de ressortissant britannique, j'ai été interné avec ma mère, du 21/02/1941 au 4 juillet 1942, au camp jules ferry à TROYES . Des photos sont en ma possession et je pourrais vous les transmettre.
    Bien vouloir me répondre; merci
    AE VINCENT.
      [répondre]
    Bonjour monsieur Arthur VINCENT. Je m'appelle Vivien DESPERIES et je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline Smith. Elle et moi recherchons activement des personnes internées à Jules Ferry pendant cette période. 3 membres de ma famille figurent sur les photos que vous avez fournies et qui illustrent cet article http://adirp10.unblog.fr/2015/11/19/emouvante-ceremonie-au-camp-jules-ferry/. Comment puis-je vous contacter ?  [répondre]
    Bonjour monsieur Arthur VINCENT. Je m'appelle Vivien DESPERIES et je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline Smith. Elle et moi recherchons activement des personnes internées à Jules Ferry pendant cette période. 3 membres de ma famille figurent sur les photos que vous avez fournies et qui illustrent cet article http://adirp10.unblog.fr/2015/11/19/emouvante-ceremonie-au-camp-jules-ferry/. Comment puis-je vous contacter ?  [répondre]

***  camp jules ferry à troyes

    je suis à la recherche de personnes ayant été internées, déportées au camp de troyes école jules ferry, ou de toutes personnes ayant des informations sur ce camp ma famille a été dans ce camp et je voudrais retrouver les raisons de cette déportation [répondre]

    Bonjour : sans pouvoir apporter une réponse précise à votre question, je vous joins la biographie de Cyrille Chaumette, qui avant d’être déporté à Auschwitz passe lui aussi par le centre Jules Ferry de Troyes. Il en est extrait à la demande de la Feldkommandantur de Troyes, pour suspicion d’activités communistes.
    Comme le lien n'est pas pris en compte par ce message, Taper CHAUMETTE CYRILLE DEPORTE
    Biographie sur le blog de mon épouse, Claudine Cardon-Hamet, historienne de la déportation.
    Cordialement
    Pierre Cardon
      [répondre]
    Bonjour, contactez-moi : ligercomestotown@gmail.com  [répondre]

***  Famille de JACQUELINE SMITH

    Bonjour monsieur Arthur VINCENT. Je m'appelle Vivien DESPERIES et je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline Smith. Elle et moi recherchons activement des personnes internées à Jules Ferry pendant cette période. 3 membres de ma famille figurent sur les photos que vous avez fournies et qui illustrent cet article http://adirp10.unblog.fr/2015/11/19/emouvante-ceremonie-au-camp-jules-ferry/. Comment puis-je vous contacter ? [répondre]

***  Famille de JACQUELINE SMITH

    Je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline SMITH, la ressortissante anglaise dont il est question dans votre article. Elle est toujours vivante et j'aimerais beaucoup trouver toutes les informations possibles sur ses fréquentations et la période durant laquelle elle a été internée ! Contactez-moi ici : ligercomestotown@gmail.com [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018