Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
771 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4171 Justes de France
920 résistants juifs
11803 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Aude

Région :
Occitanie
Carte du département

Préfecture :
Carcassonne

Préfets :
Pierre Augé
(1944 )
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Jean Cabouat
(1941 - 1943) Préfet de l'Aude
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Émile Marchais
(1943 - 1944) Préfet de l'Aude

À lire, à voir…

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département de l'Aude en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement de l-Aude en 1939-1945
La sous-préfecture de Narbonne
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Le07moijytiens
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie de Paris à Bordeaux dès le 11 juin.
La France est envahie. C’est l’exode vers le sud.
Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées.
Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...
Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice.

Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands. La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.
La Demarkationsline disparaîtra le 11 novembre 1942, après l’occupation totale de la France.

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront. Les Tsiganes sont internés dans les camps français. Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés, arrêtés et internés.
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.


[Compléter l'article]

Toutes les communes de l'Aude

Les camps et les lieux d'internement de l'Aude

145e GTE Axat 11140 Axat
145e GTE Quillan 11500 Quillan
226e CTE Bram 11150 Bram
317e-318e GTE Lagrasse 11220 Lagrasse
37e CTE Sallèles-d'Aude 11590 Sallèles-d'Aude
422e GTE Carcassonne 11000 Carcassonne
Camp de Bram 11290 Montréal
Camp de Rivel 11230 Rivel

Les lieux de sauvetage de l'Aude

Si vous connaissez des lieux de sauvetage dans le département, merci de nous les signaler par mail.

Les 28 Justes parmi les Nations de l'Aude


3 Familles hébergées, cachées ou sauvées de l'Aude[Compléter]

Lagrasse

1941 - 1960 Famille FREUND - Lily Freund, née le 3 février 1918 à Vienne (Autriche) a profité de son statut d'étudiante à la Sorbonne pour quitter définitivement son pays le jour de l'Anschluss (12 mars 1938), tandis que son ami fût arrêté dans le train qui les conduisait à Paris. Lily n'a eu de cesse que de faire venir sa famille en France, ce qui fût fait à travers l'Italie, puis en barque depuis Monaco. Après une période niçoise, ce fût l'errance de camp en camp (Agde, où décéda la grand-mère qui repose au cimetière communal, Gürs que Lily réussit à quitter avec sa mère Lotte et sa tante Katarina..) qui se termina à Lagrasse où elles furent cachées jusqu'à la fin de la guerre dans le grenier de la maison de Charles Devèze et de sa mère Adèle. Le jour de la Libération, Lily apprenait que Charles, alias Sirocco, était le chef de la résistance dans cette partie des Corbières (canton de Lagrasse).

05/1944 - 08/1944 Famille Niger - Paula fut protégée par Lucien et Agnès Bertrand* à Lagrasse de mai 1944 à la Libération.

05/1944 - 08/1944 Famille Tattman - Martin Tattman fut protégé par Lucien* et Agnès Bertrand* à Lagrasse de mai 1944 à la Libération.


7 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Cailhau
20/02/1943 Famille Reiss - Le 20 février 1943, arrêté parce que Juif par les gendarmes de Belvèze-du-Razès, Wilhelm, né le 19 novembre 1882 à Francfort (Allemagne), est interné au camp de Gurs sous le nom de "Guillaume Reiss". Wilhelm, 61 ans, sera envoyé à Drancy le 27 février et déporté sans retour le 4 mars 1943 de Drancy vers Majdaneck par le convoi n° 50 et gazé immédiatement.
Déportation : 04/03/1943 convoi no 50

Capendu
20/05/1944 Famille Marcovici - M. Marcovici, roumain horloger-bijoutier, naturalisé français depuis une vingtaine d’années et son épouse, Mme Marcovici, de souche bordelaise depuis de très nombreuses générations, ont 4 enfants : Edgar, 18 ans, Robert, 15 ans, né à Nice en mars 1928, Mireille, 13 ans, et Claude, 6 ans. Robert Marcovici et sa famille, dénoncés, sont arrêtés parce que juifs à Capendu le 20 mai 1944, jour de l’Ascension, avant le repas de midi qui est resté sur la table. Mme Marcovici et ses filles sont emmenées sans ménagement dans une berline SS ; M. Marcovici et ses fils, menottes aux poignets, encadrés par des SS armés, traversent tout le village pour atteindre la gare de Capendu. Ils seront déportés de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 75 du 30/05/1944 qui transporte 1 000 personnes, dont 112 enfants. La dernière fois que la famille se verra, ce sera durant la "sélection" à Birkenau. Seuls Edgar et Robert reviendront d'Auschwitz.
Déportation : 30/05/1944 convoi no 75

Carcassonne
1942 Famille Rosner - Norbert (Hans), 56 ans, né le 11 septembre 1886 à Przemysl (Pologne) et son épouse Gisela, 50 ans, née Strimpel le 21 mars 1892 à Maehrich Ostrau habitaient à Graz (Autriche). Réfugiés à Carcassonne, ils sont arrêtés parce que juifs et déportés sans retour vers Auschwitz.
JO : DAF-ED 2199712

Lagrasse
1942 Famille Block - Marcel est né à Sainte-Marie-aux-Mines, le 06/02/1895. Il était veuf de Juanita Shönfeld et habitait l'école hôtelière de Nice. Interné parce que juif au 317e-318e GTE, Marcel, 47 ans, est arrêté et déporté sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 25 le 28/08/1942.
Déportation : 28/08/1942 convoi no 25
JO : DAF-ED 1785897

Lespinassière
20/07/1944 Famille Lévy-Seckel - Raymond Lévy-Seckel, né le 13 janvier 1912 à Mulhouse, ingénieur en textiles, résistant juif, est arrêté à Albine (Tarn). Après un violent interrogatoire, il est emmené à Lespinassière où il est fusillé le 5 août.
En 1945, une stèle érigée à cet endroit rappelle son sacrifice. Il est nommé capitaine à titre posthume et déclaré "Mort pour la France".
Date d'exécution : 05/08/1944

>> Voir les 7 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019