Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
805 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1203 lieux d'internement
715 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
918 résistants juifs
12162 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1274 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Gironde

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Gironde

Préfets :
Marcel Bodeman
(01/06/1937 - 1940) Préfet de Gironde
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
François Pierre-Alype
(01/08/1940 - 1942) Marie François Jules Pierre dit Pierre-Alype, Préfet de Gironde et à partir d'août 1941, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1886-1956) Directeur de cabinet : Olivier Reige
Maurice Sabatier
(01/05/1942 - 1944) Maurice Roch Antoine Sabatier, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1897-1989)
Maurice Papon
(06/1942 - 05/1944) Secrétaire général de la préfecture de la Gironde et dirige le Service des questions juives. Il est condamné en 1998 pour complicité de crimes contre l'humanité (1910-2007)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)
Léon Coursin
(Mai 1944 - 30/08/1944) Préfet de Gironde
Gaston Cusin
(30/08/1944 - 18/05/1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1903-1993)
Désiré Jouany
(18/05/1945 - 11/03/1947) Préfet de Gironde
Jacques Soustelle
(Mai 1945 - Juin 1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1912-1990)

À lire, à voir…

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
Pouvoir préfectoral lavaliste à Bordeaux

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
La Resistance en Gironde

ACHETER EN LIGNE

Sébastien Durand Sébastien Durand
La gradation macabre 1940 – 1944 : l'aryanisation des "entreprises juives" girondines

ACHETER EN LIGNE

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Benoît Ducos-Ader Benoît Ducos-Ader
Franck Lafossas
Adrien Marquet, secrets et souvenirs

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
Bordeaux, indiscrétions des archives de l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
L'affaire Papon

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
Procès Papon, le devoir de justice

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE

Jacques Reix Jacques Reix
Jean Vircoulon
Chronique des années de guerre en pays foyen - 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Alice Dray Revah Alice Dray Revah
L'étoile sans David

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
La nuit des évasions

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
La ligne de démarcation en Gironde

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Louis Rivière Louis Rivière
Ailleurs demain

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
Trois filles et vingt garçons

ACHETER EN LIGNE

Michel Slitinsky Michel Slitinsky
Michel Slitinsky : l'affaire de tout un siècle

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Michel Slitinsky

Texte pour ecartement lateral

Bordeaux 33000 Gironde
Date de naissance: 05/02/1925 (Bordeaux)
Date de décès: 08/12/2012 (Talence)
Nationalité : Français
Aidé ou sauvé par : - Gilbert Denis Qualité: Résistant (M.U.R.)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Michel-Slitinsky
Michel Slitinsky, lors du procès Papon
source photo : Dessin d'Edith Gorren
crédit photo : D.R.
Histoire

Une famille d'émigrés russes

Michel Slitinsky (né en 1925 à Bordeaux) est issu d'une famille juive d'Ielisavetgrad, petite ville d'Ukraine entre Kiev et Odessa du côté de son père et de Tcherniguov du côté de sa mère.

Son père Abraham Slitinsky et toute la communauté juive vivent dans la hantise du tsarisme inquisiteur. C'est en effet le temps des pogroms qui se développent en Ukraine, avec l'intervention des Cosaques. La famille décide en 1912 de quitter le pays et de gagner la France, « Terre des Libertés » et de s'installer à Paris. En réalité les parents et grands-parents se résignent à rester, seuls les enfants s'exilent.

Une partie des émigrants rejoindra l'Argentine. Un cousin de Michel Slitinsky deviendra doyen de la faculté de Droit (il sera assassiné par les fascistes de Perón) et une cousine doyenne de la faculté de médecine, (spécialiste oto-rhino-laryngologiste, elle a été appelée régulièrement dans des colloques européens). On trouve aussi un avocat et un chanteur d'opéra. La famille qui possède des propriétés en Terre de feu deviendra après la guerre antenne de l'Institut ibérique du professeur Salomon.

Abraham travaille dans une usine d'armement et sera en 1916, pendant la Première Guerre mondiale, un des rares contribuables volontaires à verser de l'or pour la Défense Nationale. Il rencontre dans l'importante colonie juive résidant dans le secteur Vincennes-Montreuil sa future femme Esther Eterstein, originaire de Kiev. Elle travaille comme couturière aux Galeries Lafayette.

Peu après la fin de la Première Guerre mondiale, ils s'installent à Bordeaux et ouvrent un magasin de surplus américain, cours de l'Yser.

Naissent à six ans d'intervalle Alice (1919) et Michel (1925). Abraham décide de créer une association qui viendra en aide aux immigrés de l'Est, qui s'intitule Société de Fraternité Israélite, dont les statuts sont déposés en 1920. Il est promu président et s'entoure de nombreux amis dont Stolpner, Sandler, Pryvis, Cypel, Gaykine et Alitenssi.

Abraham Slitinsky sera raflé par les services de police de la préfecture de Gironde, déporté en octobre 1942 et gazé à Auschwitz. Esther, son épouse, restera cachée pendant trois ans dans une cave à Bordeaux. Michel Slitinsky, qui a alors 17 ans, aura juste le temps de s'enfuir par les toits lors de l'arrestation nocturne de sa famille.

Wikipedia (2009-07-16)

Après la rafle du 19 août 1942 à Bordeaux, Michel Slitinsky s'échappe par les toits au moment où la Gestapo frappait à la porte de leur appartement, 3, rue Chartreuse à Bordeaux.

Dans un premier temps, des amis le dissimulent puis l’un d’eux, Gérard Jacopy, un camarade d'école, a une idée : il pourrait aller à la campagne, du côté de Coux en Charente-Maritime où ses grands-parents tiennent une épicerie. Sur place, il a un relais sur lequel il peut compter, son oncle Gilbert Denis. Cet instituteur dévoué connaît bien les Deveaux, des agriculteurs qu’il n’a aucun mal à convaincre d'accepter Michel comme « étudiant volontaire pour le retour à la ferme ». Le fermier ignore tout de Michel.

Quand Michel Slitinsky arrive à la gare de Montendre, Gilbert Denis l’attend et l’accompagne chez ceux qui vont l’héberger pendant plusieurs mois sans poser de questions : « mes interlocuteurs n’étaient pas bavards. Les ordres étaient donnés en mauvais français et les discussions se faisaient en patois que j’appréciais pour son rythme chantant. Ils m’ont demandé mon prénom, c’est tout » se souvient-il. Le soir, il s’échappe pour écouter la BBC chez les Bourdeleau qui tiennent l’épicerie. La vie suit son cours.
Arrive le moment où il lui faut des papiers en bonne et due forme : il se rend à la mairie où il déclare qu’il a perdu sa carte d’identité. Il en demande une autre au nom de Jean Jean, étudiant, né en 1926 à Bordeaux. Et ça marche !
Huit jours après, il reçoit le précieux document. Sauvé par l’état-civil et des appuis amicaux.
Sous la protection de Gilbert DENIS qui, vigilant, déjoue ainsi les incursions des gendarmes et des Allemands, Michel restera à Coux un certain temps, puis grâce à un autre camarade de classe, Claude Brunet, il regagnera Bordeaux, accueilli par la famille de Claude et parviendra à rejoindre le mouvement Mur qui compte une filière dans le Puy de Dôme. « Nous avons vécu plus de deux ans dans les bois, la neige, le froid, la pluie. C’était le prix de la liberté » avoue-t-il. Dans cette tourmente qui finit en Alsace, il n’oubliera jamais l’aide de Gilbert Denis.
Bruno Denis, le fils de Gilbert* évoque cette période : Durant cette période, le maire, René Gautret, délivrait de faux papiers pour les Juifs et les résistants. « Ici, nous avons des valeurs et c’est la Haute-Saintonge qui a porté les mouvements de résistance ». Il suffit de penser à Pierre Ruibet, qui fit sauter les carrières d’Heurtebise, à Claude Gatineau et à des hommes de l’ombre dont Gilbert Denis..

16/07/2009

[Compléter l'article]

Résistance

Michel Slitinsky entre en clandestinité et intègre un réseau de résistance qui le mènera dans les maquis d'Auvergne (M.U.R). Dès la Libération, il n'aura de cesse de reconstituer l'histoire de la Résistance en Gironde, collectant témoignages et documents consignés dans deux ouvrages parus en 1969 et 1972. Sa recherche active et passionnée en fait un historien autodidacte.

16/07/2009
Lien : Wikipedia

[Compléter l'article]

Affaire Papon

En 1981, Michel Bergès qui effectue des recherches dans les archives de la préfecture de Gironde retrouve le procès-verbal de police qui relate l'arrestation de Michel Slitinsky à qui il communique des photocopies. D'autres documents portent le nom de Maurice Papon, à l'époque ministre du Budget. La communication par Slitinsky de certaines de ces copies au Canard Enchaîné sera à l'origine de l'Affaire Papon. Pendant dix ans, Slitinsky collabore avec Michel Bergès et l'avocat Gérard Boulanger pour établir la responsabilité de Papon dans la déportation des Juifs de Gironde. En 1990, Slitinsky se brouille avec Bergès qu'il ne citera pas dans le livre qu'il publie au moment du procés Papon. Il consacrera en tout quatre livres sur le sujet.
En 1997 et 1998, lors du procés de Papon, Slitinsky est porte-parole des Parties civiles et assistera à toutes les audiences du procès qui dure 6 mois. Sa déposition a lieu les 21 et 22 janvier 1998. Le premier jour de sa déposition, le président Castagnède fera état de documents qui établissent l'intervention personnelle de Papon en faveur d'Alice Slitinsky, sœur de Michel.

16/07/2009

[Compléter l'article]

Bibliographie

  • Michel Slitinsky, Trois filles et vingt garçons, Éditions Les cahiers de la Résistance, 1969.
    Témoignages sur la Résistance en Gironde.
  • Michel Slitinsky, La Resistance en Gironde, Éditions Les cahiers de la Résistance, 1972.
  • Michel Slitinsky, L'affaire Papon, Éditions Alain Moreau,  1983.
    Préface de Gilles Perrault, Préface interdite qui donne lieu à une seconde édition de L'affaire Papon en 1984 avec comme préface le rendu de justice qui a donné lieu à l'interdiction de la préface de Perrault qui traitait Papon de "franc salaud"
  • Michel Slitinsky, Pouvoir préfectoral lavaliste à Bordeaux, Éditions Wallada, 1987 (ISBN 2904201130).
  • Michel Slitinsky, Procès Papon, le devoir de justice, Éditions de l'Aube, 1998 (ISBN 2876783843).
  • Collectif de lycéens, Michel Slitinsky : l'affaire de tout un siècle, Éditions Le Bord de L'eau, 2000 (ISBN 2911803248).
  • Michel Slitinsky, Bordeaux, indiscrétions des archives de l'occupation, Éditions Les Chemins de la Mémoire, 2005 (ISBN 2909826872).
  • Michel Slitinsky, La nuit des évasions, 150 juifs, résistants, politiques fichés et pris en chasse par la police de Vichy, Éditions Le bord de l'eau, 2007 (ISBN 9782915651812).

16/07/2009

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
2 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
3 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
4 Victime en représailles à Mussidan
5 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
6 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
7 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )
8 Les vignerons font de la résistance (Blog de Philippe Poisson - Les vendanges de l'automne 1939 débutent en même temps que la guerre. Dans toutes les régions viticoles, on s'organise pour cacher les bonnes bouteilles et vendre la piquette à l'occupant. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019