Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
804 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1203 lieux d'internement
715 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
918 résistants juifs
12162 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1274 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Dordogne

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Dordogne

Préfets :
Marcel Jacquier
(23/05/1937 - 30/10/1940) Marcel Joseph Hippolyte Jacquier
Maurice Labarthe
(30/10/1940 - 14/11/1941)
René Rivière
(14/11/1941 - 08/01/1943)
Maxime Roux
(08/06/1944 - 18/04/1946)
M. Rebouleau
(11/07/1944 ) milicien tortionnaire né en 1910, nommé préfet à Montpellier le 11 juillet 1944, fusillé trois mois plus tard par la Résistance
Pierre Berger
(1941 - 1942) Pierre Jean Berger, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Louis Bourgain
(18/07/1940 - 1944) Vice-amiral, Préfet de de la Vienne et préfet régional de la région de Poitiers (Charente-Maritime (Charente-Inférieure jusqu'en 1941), Deux-Sèvres et Vendée et les parties occupées de la Charente, de Dordogne et de la Vienne. Condamné à huit ans de prison à la Libération (1881-1970)
Antoine Lemoine
(01/05/1942 - 1943) Antoine Jean Marcel Lemoine, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
René Rivière
(Jan. 1943 - 1943) René Édouard Rivière, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Jean Popineau
(08/01/1943 - 06/06/1944) Préfet de Dordogne
Marc Freund-Valade
(11/09/1943 - 10/05/1944) Marc Paul Freund dit Freund-Valade, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
André Fourcade
(10/05/1944 - 06/1944) André Fourcade dit Vergnaud, Commissaire régional de la République de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne), arrêté par la Gestapo en juin 1944, fusillé à Buzet-sur-le-Tarn le 17 août 1944
Jean Callard
(06/06/1944 - 08/06/1944) Préfet de Dordogne
Pierre Boursicot
(23/10/1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Jean Schuhler
(Juin 1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Poitiers (Charente-Maritime (Charente-Inférieure jusqu'en 1941), Deux-Sèvres et Vendée et les parties occupées de la Charente, de Dordogne et de la Vienne)
Jacques Soustelle
(Mai 1945 - Juin 1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1912-1990)

À lire, à voir…

Patrice Rolli Patrice Rolli
La Phalange nord-africaine en Dordogne : Histoire d’une alliance entre la pègre et la « Gestapo » (15 mars - 19 août 1944)

ACHETER EN LIGNE

Pierre Pageot Pierre Pageot
Le Périgord terre d'asile

ACHETER EN LIGNE

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

François Schunck François Schunck
Catherine Schunck
Alsace-Périgord - Le choc cultuel

ACHETER EN LIGNE

Bernard Reviriego Bernard Reviriego
Les juifs en Dordogne, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

Jean-Jacques Gillot Jean-Jacques Gillot
Michel Maureau
Résistants du Périgord

ACHETER EN LIGNE

François Schunck François Schunck
Catherine Schunck
D’Alsace en Périgord - Histoire de l’évacuation 1939-1940

ACHETER EN LIGNE

Patrice Rolli Patrice Rolli
Le Périgord dans la Seconde Guerre mondiale : Chronique des années noires du Mussidanais et de l'ouest de la Dordogne.

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Jacques Nancy

dit Jacques Lagarde
Texte pour ecartement lateral

Saint-Estèphe 24360 Dordogne
Date de naissance: 1912 (Pau)
Date de décès: 10/07/1987 (Salon-de-Provence)
Nationalité : Français
Profession: Ingénieur électricien
Qualité: Résistant
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jacques-Nancy
Capitaine Jacques Nancy
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Histoire

Section Spéciale de Sabotage

Jacques Nancy est un Béarnais né en Tunisie. Ingénieur électricien, il est mobilisé en 1939 comme aspirant au 24e RAD.

Fait prisonnier le 22 juin 1940 pendant la drole de guerre à Germoville, il s'évade le 11 novembre 1941 et regagne Pau où réside sa famille.

Il entre dans la Résistance dans les Basses-Pyrénées. Il passe en Espagne le 28/11/1942. Il est fait prisonnier et sera interné au camp de Miranda, après 5 mois de détention il peut enfin rejoindre Londres où il arrive le 0/05/1943.1

A Londres, Jacques Nancy qui vient d'avoir 31 ans, suit un entrainement intensif de Commando-Parachutiste.

Présenté à Claude Bonnier, dit Hypoténuse, en septembre 1943, il devient son adjoint à la Délégation Militaire Régionale de Bordeaux. Sous le pseudonyme de "SAPE" il est chargé de former des groupes de sabotages. Fin janvier 1944, les deux hommes ont réussi a former et à armer environ 70 groupes de sabotages.

Claude Bonnier, tombe le 9 février 1944 dans un piège tendu par la Gestapo à Bordeaux, capturé chez le radio à qui il venait donner des textes à coder. Il meurt dans une prison de Bordeaux sans avoir parlé.

Jacques Nancy, traqué,  quitte Bordeaux. Le docteur Cabannes, de Saint‑André-de‑Cubzac, accompagné de sa femme, le prend dans sa voiture et il choisit la Charente comme lieu de refuge.

Coupé de toutes liaisons et de Londres, il décide avec 5 résistants Charentais de créer un maquis afin de continuer la lutte : la "SSS" (Section Spéciale de Sabotage). Sa tête est mise à prix 1 500 000 francs2.

Les conditions de vie des maquisards sont difficiles, dangereuses et épuisantes lorsque de violents orages et des pluies diluviennes s’abattent sur les forêts. Jacques Nancy pour protéger ses hommes, les mettre à l’abri et au repos se rapproche d’autres maquis positionnés en Dordogne, notamment "La Brigade Rac" basée à Saint-Estèphe et grâce à l’accord du Marquis de Malet, il s’installe au château de Puycharnaud.

Le maquis compte entre 70 et 140 hommes.

Durant plusieurs mois d’été "La Section Spéciale de Sabotage" va réaliser de nombreuses missions d’attaque et de sabotage en Charente, au nord de la Gironde, au sud des Deux‑Sèvres et de la Vienne, à l’est de la Haute‑Vienne et en Dordogne et gagner des combats comme la bataille de Javerlhac où elle est venue secourir le maquis de la Brigade RAC en difficulté et elle participe largement à la libération d’Angoulême.

Jacques Nancy intègre en automne 1944 l’armée régulière française et restera à Puycharnaud jusqu’en début décembre 1944. qui va être le groupe le plus actif de la Charente avec plus de 70 sabotages dans les deux Charentes.

Au total, 19 hommes de la "Section Spéciale de Sabotage" perdront la vie au combat, 15 seront déportés (9 ne reviendront pas), 23 seront blessés, certains grièvement.

Jacques Nancy termine sa carrière avec le grade de Capitaine. Sous ses ordres, les hommes de la "Section Spéciale de Sabotage" devenus des soldats, ont participé à la libération des deux Charentes et notamment à la libération de Royan.

Il décède le 10 Juillet 1987 à Salon-de-Provence.

Il est inhumé dans la crypte du Mémorial National de Chasseneuil le 7 novembre 1987.

28/10/2012
Lien : Musée de la résistance

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Jacques Nancy (Jacques Nancy (1912 - 1987), résistant, Commandeur de la Légion d'Honneur, Médaille Militaire, Croix de Guerre avec 7 Citations, Rosette de la Résistance, Military Cross, Médaille des Évadés.
)

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Exposition : Ça m'est arrivé. Être juif en Dordogne entre 1939 et 1944 (Exposition Ça m'est arrivé. Être juif en Dordogne entre 1939 et 1944. Elle est conçue comme complémentaire de l'ouvrage de Bernard Reviriego. Les témoins ont été photographiés par Denis Bordas, photographe aux Archives départementales, et il est possible d'écouter, avec un baladeur, leurs témoignages organisés en six thèmes : • L'antisémitisme et la guerre • La Dordogne, terre d'accueil • L'exclusion • La persécution • La Résistance • La mémoire
Des objets personnels prêtés par ces témoins, et commentés par eux, font écho aux documents originaux tirés des Archives départementales. Cette exposition est prêtée à titre gracieux par les Archives départementales de la Dordogne. Pour tout renseignement, contacter Bernard Reviriego : b.reviriego@dordogne.fr )
2 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
3 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
4 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
5 Hélène à Bergerac en septembre 2010 (Reportage, de France 3 Aquitaine Périgords, sur le voyage en France d'Hélène Fraenkel Appel et de sa famille. )
6 Hélène Fraenkel en famille à Bergerac, réception à l'hôtel de ville (photos)
7 Soirée des justes et réception d'Hélène Fraenkel à l'hôtel de ville de Périgueux
8 Victime en représailles à Mussidan
9 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
10 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
11 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )

Notes

- 1 - Extrait du livre La brigade Rac par Capitaine Fred
- 2 - Résistance française, Section Spéciale de Sabotage, région B.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019