Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
88 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13714 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Orne

Région :
Normandie
Département :
Orne

Préfets :
Marcel Amade
(02/11/1936 - 16/11/1940) Préfet de l'Orne
Georges Bernard
(16/11/1940 - 16/08/1944) Georges Albert Maurice Bernard (1890 - 1953)
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
(09/1944 - 09/1946) sous-préfet d'Argentan, Paul Adam était professeur à Flers, chef de groupe OCM et responsable cantonal FFI.
Robert Lecuyer
(16/08/1944 - 25/05/1946) Préfet de l'Orne
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)

À lire, à voir…

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

 AERI AERI
La résistance dans l'Orne

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Yvonne Maillard


Dossier Yad Vashem : 11056
Remise de la médaille de Juste : 25/11/2007
Sauvetage : Saint-Symphorien-des-Bruyères La Gastière 61300 - Orne
Profession: Cultivatrice
Nom de naissance: Marie
Nom d'épouse: Maillard
Date de naissance: 07/09/1903
Date de décès: 11/01/1989
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Yvonne-Maillard
Yvonne Maillard
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Maillard
Yvonne Maillard*
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Maillard
Mariage d'André Maillard. Yvonne Maillard* est au centre, assise près de son fils au 1er rang
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Yvonne Maillard*, née en 1903, mère de trois enfants, était veuve au moment de l'occupation et habitait la ferme La Gastière à Saint-Symphorien-des-Bruyères, près de L'Aigle.

Isaac Najburg et Szajndla Szynkielewska, d'origine polonaise, s'étaient mariés à Paris en 1932.
Leurs enfants étaient. nés à Paris, Nathalie en 1933, Fanny en 1934, et Jean-Claude Najburg en 1940.

En mars 1943, Isaac et Szajndla Najburg et leurs enfants Nathalie, 10 ans, Fanny, 8 ans, et Jean-Claude Najburg, 28 mois, avaient été internés à Drancy. La famille fut libérée du camp car Isaac était un tailleur expert en fabrication de vêtements chauds, chose essentielle pour l’armée et l’effort de guerre allemand et était détenteur d'un ausweis...

Les Najburg confièrent leurs enfants à M. et Mme Braye, des amis français qui trouvèrent une cachette chez Yvonne Maillard*. Les voisins ne savaient pas que les enfants étaient juifs. Les enfants n’allaient pas à l’école mais accompagnaient la famille Maillard quand elle allait à l’église le dimanche, afin de ne pas éveiller de soupçon. Ils étaient traités en tous points comme des membres de la famille.
Nathalie se rappelle qu’elle n’a jamais été malheureuse. Elle vivait la vie d’une fille de la campagne. Elle a appris à traire les vaches, à participer aux divers travaux de la ferme, comme tous les autres enfants, excepté son jeune frère qui ne quittait pas les jupes de « Mama Yvonne* ».

Les enfants Najburg restèrent chez Yvonne Maillard* jusqu’en 1945, quand les parents les retrouvèrent grâce à la Croix Rouge.

Yvonne Maillard* se remaria en 1946 et déménagea.

Les relations entre elle et les Najburg cessèrent. Des années après le décès d’Yvonne Maillard*, Nathalie, Fanny et Jean-Claude Najburg retrouvèrent son fils André Maillard et les liens reprirent avec la famille Maillard.

Le 20 mai 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Yvonne Maillard*.


Histoire

Yvonne Maillard

Yvonne Maillard (b. 1903), a widow and mother of three children, owned a farm in the village of Saint-Symphorien-des-Bruyères (Orne). One day in the second half of 1943 she welcomed into her home the three Jewish Najburg children – Nathalie, 10, Fanny, 9, and Jean-Claude, 3. In March 1943, the children had been interned in Drancy with their parents, Isaac and Szajndla Najburg. The family was released from the camp because Isaac, a tailor, was an expert at producing warm clothing – something essential for the army and the German war effort. The Najburgs gave their children into the hands of French friends and they found a hiding address for them with Yvonne Maillard. She hid the fact that they were Jewish from the villagers. The children did not attend school but they did join the Maillard family when they went to church on Sundays, so as not to arouse suspicion. They were treated as members of the family in every way. Nathalie later recalled, “I do not remember being unhappy. I was living the life of a country girl. I learned to milk the cows, to participate in various farm chores, like all the children there, except my younger brother, who never left the skirts of mama Yvonne.” 

The Najburg children stayed in her house until 1945, when their parents found them with the help of the Red Cross. Yvonne Maillard remarried in 1946, and moved elsewhere, thus contact between her and the Najburgs was lost. Years later, after Yvonne had died, Nathalie, Fanny and Jean-Claude were reunited with her son André Maillard, and renewed ties with the Maillard family.

On May 20, 2007, Yad Vashem recognized Yvonne Maillard as Righteous Among the Nations.  

02/07/2021

[Compléter l'article]
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Yvonne Maillard
Fanny Najburg
Nathalie Najburg
Jean-Claude Najburg

Chronologie [Ajouter]

25/11/2007 - Le 25 novembre 2007 à la maire de Saint Symphorien (61300), remise de la médaille des Justes décernée par Yad Vashem aux ayant droit de Yvonne Maillard.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les Szpajzer à Champlost ( )

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021