space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
596 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
653 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4108 Justes de France
910 résistants juifs
9587 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1216 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Suzanne Martineau


Dossier Yad Vashem : 8202
Remise de la médaille de Juste : 1998
Sauvetage : Saint-Jean-de-la-Motte 72510 - Sarthe
Nom d'épouse: Martineau

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Suzanne-Martineau
Henri et Suzanne Martineau
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Suzanne-Martineau
mes grands parents figurent sur le mur des justes situé allées des justes Paris 4 ar.
source photo : petit fils de suzanne et henri MARTINEAU
crédit photo : X
Suzanne-Martineau
plaque à la mairie de saint jean de la motte en Sarthe en hommage aux familles élevées au titre de juste parmi la nation
source photo : petit-fils de Henri et Suzanne Martineau
crédit photo : X
Notice

Le 3 septembre 1939 la France déclare la guerre à l’Allemagne. Au fur et à mesure que les mesures antisémites se mettent en place des familles vivant à Paris décident de quitter la capitale pour se réfugier à la campagne. Certaines de ces familles trouveront refuge à Saint-Jean-de-la-Motte, un village sarthois occupé par les Allemands.

Henri* et Suzanne Martineau* vivaient avec leurs trois enfants dans leur ferme de Saint-Jean-de-la-Motte. Ils vont sauver de nombreux juifs :

La famille Skorupka
Dès le mois d’octobre 1939 la famille Skorupka emménage à Saint-Jean-de-la-Motte dans une petite maison située près de l’église. Le couple Skorupka, la sœur de Madame Skorupka et leurs deux enfants Roger et Jacques cohabitèrent ainsi pendant quelques mois avant de revenir à Paris pour s’assurer que leur logement n’avait pas été pillé ou occupé pendant leur absence.
En 1940, par peur de l’antisémitisme de plus en plus virulent Madame Skorupka sollicite l’aide de Monsieur Emile Coubard maire de Saint-Jean-de-la-Motte afin de trouver une famille qui pourrait accueillir ses deux garçons ainsi que leur cousine, Hélène Wasman.
C’est la famille Martineau qui les accueillera et leur fournira de faux papiers en dépit des risques qu’ils encouraient, notamment lors des déplacements à Paris. A cette époque avec les enfants du couple, Yvonne, Henri et Robert, la famille comptait six enfants.
Roger Skorupka est scolarisé pendant deux mois à partir du mois d’avril 1940, puis il devra quitter l’école à cause de l’insécurité grandissante dans le village. Au quotidien les trois enfants passaient beaucoup de temps à jouer dans la campagne, à ramasser les doryphores dans les champs de pommes de terre mais on pouvait aussi les retrouver dans la ferme de la famille à traire les vaches ou à soigner la basse-cour. Les Martineau traitaient les trois enfants comme des membres à part entière de la famille et très vite de forts liens se sont tissés entre eux.
En 1941 Madame Skorupka revient de Paris pour s’installer dans le village sarthois avec sa fille Denise. Henri et Suzanne Martineau les aident à trouver un logement et les ravitaillent. Après quelques mois Madame Skorupka, ses enfants et la cousine Hélène partiront s’installer à Mayet (Sarthe) où ils resteront jusqu’en 1945.
Roger Skorupka et Hélène Wasman se sont finalement mariés et ils ont eu deux garçons.

La famille Sokolovski
En août 1940, Madame Sokolovski conseillée par Madame Skorupka, prend contact avec le couple Martineau pour leur demander d’héberger ses deux enfants Wolf alors âgé de 12 ans et Hélène alors âgée de 3 ans. Les Martineau acceptent, ils avaient alors jusqu’au départ des trois enfants Skorupka la garde de huit enfants.
En septembre de la même année Madame Sokolovski va à son tour s’installer à Saint-Jean-de-la-Motte avec sa fille Denise, elle donnera naissance à sa troisième fille, Rachel, quelques temps plus tard.
Wolf est scolarisé dès son arrivée en classe de CM2 et Denise est scolarisé en octobre. Wolf et Hélène se sont très vite intégrés à leur famille d’accueil qui les traitait avec beaucoup de soin. Le jeune garçon se faisait discret dans le village, il s’est déscolarisé en juillet 1942 et se cachait dans les fermes du village en échanges de ses services. Wolf et Robert se sont liés d’une forte amitié.
Madame Sokolovski et deux de ses filles, Denise et Rachel, furent arrêtées en février 1943 par la police allemande sur dénonciation, malgré la tentative du maire, Monsieur Patouet, pour les avertir. Elles sont internées à Drancy puis déportées dans un camp d’extermination. Les deux autres enfants Sokolovski n’ont pas été arrêtés et ils vivront dans le village jusqu’à la libération, par la suite ils seront recueillis par la famille Kraus en région parisienne. Quelques années plus tard ils ont émigré en Israël.
Robert et Wolf sont toujours restés en contact…

La famille Krauz
En mai 1941, les époux Martineau aideront une nouvelle famille, les Krauz. La famille se composait des parents, Charles et Fanny, et de trois filles Denise, Henriette et Rachel. Ils étaient extrêmement discrets, par ailleurs bien des Mottais ignoraient leur présence dans le village. La famille Krauz quittera Saint-Jean-de-la-Motte à la fin de la guerre, seule Denise la fille ainée restera hébergée par la grand-mère de Robert Martineau jusqu’en novembre 1946.

La famille Fisisky
En mai 1940, c’est la famille Fisisky qui s’installe dans le village. Madame Fisisky était la sœur jumelle de Madame Sokolowski, elle a elle même des jumelles, Eva et Erna et un fils, Samuel.
Samuel Fisisky est inscrit à l’école en septembre 1940 mais il ne la fréquente qu’en octobre. A la fin de l’année scolaire il rentre en apprentissage comme mécanicien chez le garagiste, Monsieur Biard.
Erna est inscrite à l’école du village depuis juin 1940 mais elle n’y est présente qu’à partir du mois de septembre de la même année. Eva est quand à elle inscrite au mois de novembre 1941, cette inscription tardive est peut-être due à la fragilité de sa santé, elle est souvent absente pour maladie.
Les jumelles ne font pas la rentrée des classes de septembre 1942 et ne reprendront le chemin de l’école qu’à partir du 2 octobre. Elles sont arrêtées le 9 Octobre 1942 dans leur salle de classe par la police française et allemande.
Leur mère et leur frère seront eux aussi raflés le même jour suite à une dénonciation, ils n’ont pas eu le temps de se cacher. Monsieur Fisisky était hospitalisé lors de ces arrestations, il est décédé quelques jours plus tard sans savoir ce qui était arrivé à sa famille.
Aucun membre de la famille ne reviendra d’ Auschwitz.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Henri Martineau

 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Lucienne Clément de L'Épine (Juste parmi les Nations qui plaçait des enfants Juifs dans des familles de la Sarthe. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016