space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
345 annonces de recherche Actualités  -  Revue de presse
39/45 en France
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
637 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3898 Justes de France
743 résistants juifs
8849 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire
Audience : Xiti  -  Online Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris Signaler un problème technique
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Joseph Owczarek


Dossier Yad Vashem : 575
Sauvetage : Mareil-en-France 95850 - Val-d'Oise

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Joseph-Owczarek
Joseph et Henriette Owczarek avec leur fille
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

Joseph* et Henriette Owczarek* habitent à Mareil-en-France avec leur fille Jeannine.
En 1940, les Baumender, des Juifs parisiens, angoissés par la situation, veulent mettre leur fille en sécurité.
Joseph* et Henriette Owczarek* prennent en pension la petite Clara Baumender, âgée de 5 ans, contre le paiement d'une modeste pension qu'ils perçoivent pendant deux ans.

En 1942, les parents de Clara sont arrêtés, internés à Drancy puis seront déportés sans retour vers Auschwitz.

Joseph* et Henriette Owczarek* continuèrent à prendre soin de la petite fille, tout en n'ignorant pas qu'il était interdit d'héberger des Juifs.
Ils accueillirent d'ailleurs un autre jeune juif nommé Jacques.

En 1945, après la fin de la guerre, Joseph* et Henriette Owczarek* comprenant que les parents de Clara ne reviendraient pas la chercher, voulurent l'adopter.
La petite Clara, qui savait qu'elle avait un oncle en Palestine demanda à partir le rejoindre, et continua à écrire fidèlement à ses sauveurs jusqu'à leur mort et est restée en contact avec Jeannine épouse Geoffroy.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Erreur requête - select * from ajpn_triersanspeine where idsession='1422392326' order by champ5