Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Jean Gaultier


Dossier Yad Vashem : 7069
Remise de la médaille de Juste : 27/03/1996
Sauvetage : La Prévière 49420 - Maine-et-Loire
Profession: Propriétaire d'une ferme
Religion : Catholique

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jean-Gaultier
Le mur des Justes à Yad Vashem Jérusalem
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Jean* et Joséphine Gaultier*, propriétaires d'une ferme, vivait à La Prévière, près de Pouancé, avec leurs enfants, dont Yvonne, née en 1929.

Raoul Rosenthal et son épouse Jeanne, née le 3 mai 1899 à Budapest (Hongrie), étaient pâtissiers, installés à Paris. Ils ont 4 enfants : François, né en 1933, André, Marthe et Jacqueline, née en 1938.
En 1942, Raoul Rosenthal est arrêté sur dénonciation. Déporté, il survivra trois ans à Auschwitz. Son épouse Jeanne se retrouve alors seule avec les quatre enfants. Grâce à l'organisation juive Œuvre de secours aux enfants, elle parviendra à les cacher.
Accompagnés d'une dame, François, André et Marthe prennent la direction du Maine-et-Loire.
François, son frère André et sa soeur Marthe se retrouvent cachés séparément à La Prévière, bientôt rejoints par Jacqueline, la plus jeune, âgée de 4 ans.
sera arrêtée à son tour en décembre 1943,y, elle sera déportée à Auschwitz le 7 décembre 1943 par le convoi n° 64 et gazée dès son arrivée.

François est placé chez Jean* et Joséphine Gaultier*. À la ferme, l'enfant juif fait partie de la famille. Il suit Yvonne partout. Assis sur le porte-bagages, ils vont au cinéma à Pouancé à vélo. Il tente de vivre l'insouciance des enfants de son âge.
À l'école, François est le Parigot. Voire, parfois, le Petit juif.

Jean* et Joséphine Gaultier* cacheront également durant quelques semaines un soldat allemand déserteur dans leur grenier.

À la fin de la guerre, les enfants retrouveront leur père Raoul, qui a échappé à la mort.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Jean and Joséphine Gaultier were Catholic farmers who lived in Pouance (département of Maine-et-Loire), where the Jewish rescue organization OSE had placed several Jewish children in hiding. Among them were the two Rosenthal brothers, who were staying with a foster family that owned a café in the village. Every evening the two boys came to the Gaultiers’s farm to buy milk. They were from Paris. Their father had been arrested and deported to Auschwitz, and his widow died later, leaving four children. Two of them were sent to Pouance. François Rosenthal, who was eleven, told the Gaultiers that he was suffering in his hiding place and feared the German soldiers, who frequented the café. He begged the Gaultiers to let him move in with them, and after they accepted, he spent the next three years with them. The Gaultiers had three grown children, Marie, Yvonne, and Jean, and treated François as one of their own. Indeed, when the German soldiers asked questions during their frequent visits to the farm, the Gaultiers responded that Rosenthal was their youngest son. His brother, who was also hiding in the village, visited him regularly. Because he was afraid to attend school, François stayed at the farm. The Gaultiers knew that they were taking an enormous risk by harboring a Jew and did so without the slightest remuneration. After the war, Rosenthal’s father, one of the few who survived Auschwitz, came to reclaim his son.
On March 27, 1996, Yad Vashem recognized Jean and Joséphine Gaultier as Righteous Among the Nations.

17/02/2012
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Joséphine Gaultier

 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=1218