Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
788 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
712 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
920 résistants juifs
11936 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Yvelines

Région :
Île-de-France
Département :
Yvelines

Préfets :
Joseph Leonard
(25/08/1944 - 27/05/1947) Préfet des Yvelines

À lire, à voir…

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Jeanne Puchol
Laurence Croix
Vivre à en mourir

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
L'étoile des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Germaine Charpentier


Dossier Yad Vashem : 13102
Remise de la médaille de Juste : 18/08/2015
Sauvetage : Gargenville 78440 - Yvelines
Type d'aide: Hébergement
Profession: Cultivatrice
Religion : Catholique
Nom de naissance: Germaine Lucienne Fouque
Nom d'épouse: Charpentier
Date de naissance: 11/03/1899
Date de décès: 21/05/1976
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Germaine-Charpentier
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Émile Charpentier*, plombier, et à son épouse Germaine née Fouque*, cultivatrice, habitent à Gargenville.

La famille Konsens, originaire de Lodz (Pologne), était arrivée à Paris en 1926 pour échapper à l’antisémitisme et aux difficultés économiques : le grand-père Henri et sa femme Fajga, leurs enfants Schmulek (dit Sam), Szaja (dit Charles) et leurs trois petits-enfants, Henri né en 1902, Abraham (dit Albert) né en 1905 et Rachel (dite Rose).
La famille s’installe rue Vieille du Temple, à Paris dans le 4e arrondissement. Charles est mécanicien en chapellerie. Les deux frères apprennent le métier de casquettier puis se lancent dans la confection de robes et ouvrent un atelier rue Saint-Denis.

En 1933, Charles épouse Dwojra née Pantofel. Ils s’installent à proximité de l’atelier, rue Saint-Denis.
Leur fils Henri naît en 1937.
À la déclaration de guerre, Charles tente de s’engager dans la Légion Etrangère sans succès, car il est jugé inapte en raison de sa petite taille. En mai 1941, Charles reçoit la convocation dite du « billet vert ». Il se rend au commissariat du 1er arrondissement. Il est arrêté le jour même et envoyé au camp d’internement de Beaune-la-Rolande dans le Loiret. Il restera interné jusqu’au 28 juin 1942, date à laquelle il sera déporté sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 5.

À Paris, les rafles se multiplient. Par l’intermédiaire de son oncle Maurice Abramovitch qui militait dans le mouvement Solidarité des juifs communistes, Dwojra Konsens va confier son fils Henri pour le protéger, à Émile* et Germaine Charpentier* au printemps 1942. Henri est âgé de 5 ans.
Dès son arrivée, Émile et Germaine Charpentier* l’emmène chez le curé afin qu’il lui apprenne les prières catholiques et qu’ainsi on ne le distingue pas des autres enfants. Henri ne sait pas s’il a eu un faux certificat de baptême.

La cousine de Henri, Madeleine Abramovitch, âgée de trois ans, le rejoint peu après. Ils vont vivre chez les Charpentier comme des enfants de la famille, allant à l’école et participant à la vie du village. Les enfants les appelaient Papa Émile* et Maman Germaine*.

Dwojra Konsens, arrêtée lors de la rafle dite du Vél d’Hiv le 16 juillet 1942, est internée à Drancy, mais sera libérée. Vraisemblablement début 1944, Maurice Abramovitch vient chercher les enfants à Gargenville. La famille se regroupe après la libération de Dwoira et part à Grenoble. Craignant une arrestation, ils y restent peu de temps. Maurice et sa famille partent à Toulouse rejoindre leur grand-père. Maurice y sera arrêté en mars 1944 et déporté à Auschwitz où il sera assassiné.

Dworja Konsens et son fils Henri Konsens, sa belle-sœur Rachel Konsens et son fils, avertis par un policier d’un risque d’arrestation s’enfuient à Saint-Etienne, puis à la Pénide, petit village de Haute-Loire où ils vont pouvoir rester jusqu’à la Libération. Après la guerre, ils rentrent à Paris et retrouvent leur appartement rue Saint-Denis. Ils vont attendre en vain le père jusqu’à confirmation de son décès. Henri va être mis en pension jusqu’en 1948.

En 1949 ou en 1950, Henri retourne passer ses vacances chez les Charpentier. Puis les contacts vont se déliés.
Dworja Konsens refait sa vie et c’est Fajga Konsen qui perpétuera le souvenir de ses deux fils Sam et Charles morts à Auschwitz.

En 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Emile Charpentier* et à son épouse Germaine née Fouque*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Erreur requête - select * from ajpn_triersanspeine where idsession='1580076651' order by champ5