Soutenez le travail de l'AJPN
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages  
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période nazie dans les communes de France
13 annonces de recherche
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de commune
95 départements et l'étranger
1230 lieux d'internement
744 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4342 Justes de France
1072 résistants juifs
15963 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e Guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque : 1374 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Nord

Région :
Hauts-de-France
Département :
Nord

Préfets :
Fernand Carles
(1936 - 1944) Préfet régional
Henry Darrouy
(1941 - 1944) Préfet délégué
Jean Michel Adrien Cabouat
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Roger Édouard Verlomme
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Francis Louis Closon
(1944 - 1948) Commissaire régional de la République
Roger Verlomme
(1944 - 1946) Préfet
Marcel Lanquetin
(1946 - 1955) Préfet

À lire, à voir…

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Frédéric Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE

Grégory Célerse Grégory Célerse
Sauvons les enfants ! : Histoire du comité lillois de secours

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Franck Fajnkuchen Franck Fajnkuchen
Yzkor. Une famille juive en France entre 1940 et 1944

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Jeanne Rousselle


Dossier Yad Vashem : 3814
Remise de la médaille de Juste : 24/02/1988
Sauvetage : Trélon 59132 - Nord
Profession: Fondatrice et administratieur du préventorium de Trélon
Qualité: Croix de guerre, chevalier de la légion d'honneur
Nom de naissance: Petitbois
Nom d'épouse: Rousselle
Date de naissance: 12/11/1882
Date de décès: 10/06/1956
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jeanne-Rousselle
Anne-Marie Capitain (à gauche) et Jeanne Rousselle (à droite)
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Notice

Anne-Marie Capitain* est enseignante au Château de la Huda à Trélon (Nord). L'établissement est dirigé par Jeanne Rousselle* et accueille des enfants de santé fragile ou en prise à de graves difficultés scolaires.
Anne-Marie Capitain* est responsable du programme d'études et des activités éducatives de trois cent enfants.

En septembre 1942, lorsque les premières arrestations de juifs sont opérées à Lille, la directrice, Jeanne Rousselle*, accepte de cacher de jeunes juifs dans son établissement. Elle les confie à Anne-Marie*, surnommée "la cheftaine", parce qu’elle fait appel aux méthodes du scoutisme dans son travail d'éducatrice.

En automne 1943, un adolescent de dix-sept ans, Abraham Lipszyc, est envoyé au Château de la Huda. La directrice, ne sachant que faire de ce jeune Juif trop âgé pour être admis dans l'une de ses classes, le confie à Anne-Marie Capitain*.
Cette dernière le fait passer pour un scout, ce qui permettra de cacher l'adolescent jusqu'à la Libération.

La famille Lipszyc avait émigré de Pologne en 1927 et s’était installé à Lille.
Isaac Lipszyc fut averti par des amis pendant l’été 1942 qu’une rafle était imminente. Mais il avait 6 enfants et ne pouvait cacher toute sa famille, aussi décida-t-il de rester. Le rabbin avait cependant eu le temps de prévenir plusieurs membres de la communauté qui eurent la vie sauve.
Mais le 11 septembre 1942, Isaac Lipszyc fut arrêté et déporté sans retour avec sa femme Tauba et 2 de leurs enfants, Sarah née en 1931 et Israël né en 1929.
Léon né en 1917 sera arrêté en Dordogne lors de la rafle des Juifs étrangers réfugiés en Dordogne les 23, 24 et 27 février. Il sera déporté sans retour vers Sobibor par le convoi n° 50.
Deux des filles, Perla (né en 1923) et Hélène (née en 1925) et le fils Abraham (né en 1927), échappèrent à l’arrestation grâce au pasteur Henri Nick* qui leur trouva des familles d’accueil.
Abraham fut d’abord hébergé par Edmée* et Léonce Baron* puis, à partir de janvier et pendant un an, par Odile* et Pierre-Élie Nick*. Il y poursuivit ses études secondaires au lycée et profita des leçons particulières que les filles de Odile* et Pierre-Élie Nick* recevaient à la maison.
Ses sœurs furent accueillies à l’hôpital par Éva Durrleman* qui les fit passer pour des élèves infirmières et leur demanda pour leur propre sécurité de ne pas dire qui elles étaient et de ne pas pratiquer ouvertement leur religion, notamment le sabbat et les lois alimentaires.
Leur secret fut pourtant découvert et la mère d’une élève-infirmière vint se plaindre que la directrice et son assistante mettaient en danger tout l’hôpital pour deux jeunes juives.
Les deux jeunes filles finirent par arriver au préventorium de Trélon, (établissement catholique spécialisé dans le traitement des enfants tuberculeux) ouvert dans le Château de la Huda et dirigé par Jeanne Rousselle* (Croix de guerre et Légion d’honneur en 1914). Elles y vécurent jusqu’à la libération.
À l’automne 1943, l’établissement avait accepté d’autres jeunes juifs, dont Abraham, que Odile* et Pierre-Élie Nick*, inquiets pour sa sécurité y avaient envoyé.
Jeanne Rousselle* et son assistante, Madeleine Véron* étaient les seules à savoir que ces nouveaux venus étaient juifs (un des médecins de l’endroit était connu pour ses sentiments pronazis).
Elles étaient soucieuses de respecter leurs coutumes religieuses et notamment leurs pratiques alimentaires. Elles s’arrangeaient pour que les jeunes filles qui faisaient office d’élèves infirmières ne travaillassent pas, le samedi, puissent disposer de leurs propres ustensiles de cuisine et préparer elles-mêmes leur nourriture.
Malgré le danger, Jeanne Rousselle* laissa Abraham se rendre à Lille chercher du pain azyme pour la Pâque juive. Elle ne chercha pas à convertir les enfants Lipszyc ; au contraire, elles les félicitaient de continuer à observer les prescriptions de leur religion malgré les difficultés.
Lorsque Perla et Hélène quittèrent Trélon, elle les remercia de l’avoir aidée à son tour à être une meilleure chrétienne.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Jeanne Rousselle
Abraham Lipszyc
Perla Lipszyc
Hélène Lipszyc

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Les persécutions des Juifs victimes de la Solution Finale à Berck sur Mer pendant la 2de Guerre mondiale , Mémoire ou thèse 60 pages, réalisation 2014
Auteur : Cyril Brossard - terminal
Étude réalisée à la suite d'un voyage d'études à Auschwitz-Birkenau et suite à une demande d'élèves de Terminales ES du lycée Jan Lavezzari. Etude qui sert aussi à la préparation au CNRD 2014-2015 dont le thème est la découverte des camps de concentration, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire nazi.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda - terminal
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )
2 François Molet (François Molet, né à Beaurevoir le 14 mars 1905 est fusillé le 7 avril 1942 au Mont-Valérien. )
3 "Lettre à Esther" et "Enfances volées" ("Lettre à Esther" : vidéo (20mn) réalisée dans le cadre d'un projet scolaire sur l'histoire de la famille Angel, réfugie à St-Michel-Chef-Chef, arrêtée en juillet 1942, déportée à Auschwitz
"Enfances volées" : vidéo (10mn) sur Rachel Angel et Victor Pérahia, arrêtés en juillet 1942 )
4 René Wallard (Page facebook du livre qui est en préparation sur son histoire.
Titre du livre "Dis leur de ne jamais pardonner". )

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]




Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
 * Juste parmi les Nations
 

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008-2024