Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
654 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
656 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4138 Justes de France
920 résistants juifs
10097 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1232 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Alpes-de-Haute-Provence

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Alpes-de-Haute-Provence

Préfets :
Émile Babillot
(Avril 1936 - 09/1940) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence, muté dans la Manche et révoqué avant sa prise de fonctions
Roger Dutruch
(21/09/1940 - 12/1941) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence, muté en Lozère en 1941
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes, Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
M. Chavarin
(21/12/1941 - 22/12/1944) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence, inspecteur général de l’Administration
Pierre Renouard
(22/12/1941 - 31/12/1942) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence
Marcel Delpeyrou
(31/12/1942 - 04/02/1944) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence
(Mai 1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Eugène Touze
(04/02/1944 - 05/09/1944) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence. Révoqué à la Libération
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Jean Baylot
(22/08/1944 - 04/01/1946) Préfet des Basses-Alpes.
(27/03/1897 à Pau - 03/02/1976 à Paris 20e)

Édouard Orliac
(05/09/1944 - 30/04/1946) Préfet des Alpes-de-Haute-Provence
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Groupement de Travailleurs Étrangers

213e-702e GTE Les Mées
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 04190 Les Mées
Sous-préfecture : Digne-les-Bains
Canton : Les Mées
- Alpes de Haute Provence

Période d'activité: Ouverture en 01/1940
Population internée: Etrangers et Juifs

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

Les Mées accueille les étrangers – parmi lesquels beaucoup d’antifascistes allemands et ex-autrichiens - invités à rejoindre le centre de rassemblement désigné.
Ils furent brièvement internés aux Mées, dans la première quinzaine de septembre 1939, puis aux Milles entre mai et août 1940.

Le camp de travailleurs étrangers des Mées (213e GTE puis 702e GTE à partir de novembre 1941) est ouvert en janvier 1941.

Les travailleurs y étaient répartis entre deux groupes : "Chantiers", réalisant coupes de bois et carbonisation sous la direction de l’administration des Eaux et Forêts, et "Diffusion", travaillant au profit de l’agriculture, de l’industrie (Saint-Auban) et des mines (Sigonce).

Aux Mées, siège d'un détachement de 70 hommes de Forcalquier.

Des juifs y furent incorporés dès l’automne 1941.

05/01/2018

[Compléter l'article]

Rapport Wimphen, avril 1943

Le Groupe de Travailleurs Étrangers 702 à Les Mées est commandé par le Capitaine Horeau. Le siège du bureau du groupement est à l’école dans une grande baraque, spacieuse, bien aérée, chauffée. Nous avons reçu un accueil dont nous n’avons qu’à nous louer. Le groupe comporte un effectif total de 180 hommes, parmi lesquels se trouvent actuellement 109 israélites. Le reste sont des Espagnols.
30 personnes viennent d’être transférées au groupe, venant de Gurs. Elles ont fait partie d’un convoi de 80 israélites sur lesquels une partie a été affectée au groupe 702 à Les Mées, l’autre partie au groupe 6 à Meyreuil près de Gardanne.

Le convoi comprenait 2 Yougoslaves, 9 Allemands, 3 Autrichiens, 18 Hongrois, 2 Russes, 2 Apatrides, 1 Belge, 1 Français, 6 Polonais, 18 Roumains, 2 Lithuaniens, 2 Palestiniens, 1 Irakien, 1 Luxembourgeois, 7 Turcs, 1 Letton, 5 Grecs.

Les travailleurs affectés au groupe travaillent tous, soit à des travaux au groupe même, soit à des travaux de forestage et de culture pour ceux qui sont affectés au groupe de Les Mées. Ceux affectés à Saint-Auban travaillent tous à l’usine de produits chimiques.

Nous avons visité le cantonnement et les cuisines sur lesquels il n’y a vraiment rien à dire. Les hommes sont assez bien nourris. Le jour de notre visite le menu de midi comportait une soupe avec des pâtes, un très gros plat de pommes de terre, un verre de vin. Chaque homme touche 350 gr de pain par jour. Le menu du dîner était : potage, ragoût de choix et pommes de terre, vin. Il y a de la viande trois fois par semaine au menu.

Le capitaine a organisé à l’intérieur du Groupement, un foyer très bien tenu dans lequel les hommes peuvent acheter des boissons. Le foyer a des jeux de cartes. Ceci pour Les Mées.

Pour Saint-Auban, le foyer doit être très prochainement organisé sur place. Pour les besoins du foyer, il serait nécessaire de fournir des jeux de cartes, d’échecs, de dames et jacquet (Jeux de Société). Pour la bibliothèque du foyer, un envoi de livres serait également le bienvenu.

Pour Saint-Auban où le foyer est à créer, il faudrait également des jeux de Société, des livres et si possible une TSF
Le bénéfice du foyer est entièrement destiné à venir en aide aux nécessiteux (maladies, convalescences, permissions, bandages herniaires, lunettes)

BESOINS VESTIMENTAIRES : Les hommes sont habillés au mieux. Un atelier de tailleur fonctionne sur place pour la remise en état des vêtements. Toutefois, nous avons constaté un grand besoin de vêtements de travail et pantalons. Même des vieux vêtements pourraient être utilement fournis pour être remis en état par l’atelier de T.E.

CHAUSSURES : Grosses difficultés d’approvisionnement. Nous avons promis de faire parvenir au groupe une centaine de paires de galoches pour obéir au plus pressé.

ÉTAT SANITAIRE : Très peu de malades. Le médecin-infirmier que nous avons interrogé seul, nous a confirmé que seuls des cas de blessures ou de furonculose étaient traités. Pour lui, la seule chose qui lui manque comme article sanitaire serait de l’iode métallique. À Saint-Auban où nous avons visité le cantonnement, les baraques sont en bon état, bien entretenues. Chaque homme dispose de 2 à 3 couvertures selon ses besoins.
Le groupe est dirigé par un capitaine espagnol du nom de Tegador qui prend son travail très à cœur et a l’air de très bien s’entendre avec nos coreligionnaires qui forment presque exclusivement l’effectif de Saint-Auban (environ 60 à 70 hommes) Le réfectoire est très propre, avec des tables carrelées. Le tout tenu en bon état.

HYGIÈNE DES HOMMES : Des douches chaudes sont à la disposition des hommes, journellement. Ils touchent tous un supplément de savon.
Nous avons constaté que beaucoup des derniers transférés de Gurs sont très sous-alimentés et en état de faiblesse apparente, et tous demandaient qu’on leur remette des suppléments de nourriture pour reprendre des forces afin d’être aptes au travail.
Nous avons procédé sur place à une première distribution de secours d’urgence pour ceux qui viennent d’arriver de Gurs et qui n’ont pas encore touché le produit de leur travail.

COMITÉ SOCIAL : Comme convenu avec le chef du groupement de Marseille et d’accord avec Monsieur le Capitaine Horeau, nous avons choisi parmi les hommes les plus aptes à ce travail, et en nous entourant des conseils du Capitaine et des camarades des intéressés, comme Abraham Rosenzveig, nationalité Polonaise à qui nous avons adjoint Monsieur Mazliack de nationalité turque, Monsieur Zingermann nationalité polonaise. Pour Saint-Auban, Monsieur Lopater nationalité autrichienne. Monsieur Loewy Hugo nationalité hongroise.

Le Capitaine nous a confié son bureau et nous avons pu exposer au petit comité social choisi, ce que nous attendions d’eux, en leur accordant un crédit immédiat pour la distribution d’un secours spécial à l’occasion des fêtes de Pâques.

Nous leur avons demandé de bien vouloir nous tenir au courant de tous les changements qui pourraient intervenir dans les groupes et de tous les renseignements qui pourraient être utiles à leurs camarades.
Pour les pains azymes, nous écrivons d’ailleurs ce jour à Monsieur le Rabbin Hirschl. 3 hommes demandent du pain azyme à Les Mées et 18 à Saint-Auban dont 11 veulent absolument manger cacher pour la période de Pâques.

Malheureusement, le Capitaine touchant le pain directement du ravitaillement, ne dispose d’aucun bon de déblocage, ni de tickets de pain pour remettre à notre disposition en compensation des pains azymes.1

05/01/2018

[Compléter l'article]

Familles internées - 213e-702e GTE Les Mées [Ajouter une famille]

Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes internées dans ce camp, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'internement et la date de l'internement, si possible.

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
2 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
02/11/1940 - Le gouvernement de Vichy révoque 3 préfets et les place en disponibilités. M. Jouany, préfet d'Ille-et-Vilaine, M. Moulin, préfet d'Eure-et-Loir, et M. Morel, préfet dans les Hautes Alpes.
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
26/08/1942 - Rafle des Juifs étrangers par la police de Vichy dans les Alpes-Maritimes, les Basses-Alpes (54 personnes) et la principauté de Monaco.
08/09/1943 - Rafle des Juifs par la Gestapo dans les Alpes-Maritimes.
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.

Notes

- 1 - AD AHP 6 J 17.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018