Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11291 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Oise

Région :
Hauts-de-France
Carte du département

Préfecture :
Beauvais

Préfets :
Maurice Mathieu
(31/05/1938 - 22/05/1940)
Paul Vacquier
(22/05/1940 - 30/10/1942)
Yves Perony
(18/11/1944 - 24/07/1946)
Émile Pelletier
(1942 - 1943) Émile Amédee Pelletier, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1898-1975)
(09/1941 - 05/1942) Préfet régional de Saint-Quentin (Aisne, Somme, Oise, Ardennes), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant.
Georges Malick
(30/10/1942 - 18/11/1944) Préfet de l'Oise
Roger Homo
(1944 - 1944) Roger Marie Calentin Paul Homo, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1892-1977)
Pierre Pène
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1898-1972)

À lire, à voir…

Frédéric  Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département de l'Oise en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement de l-Oise en 1939-1945
Préfecture de l'Oise à Beauvais
source photo : Beauvais
crédit photo : D.R.
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice et se trouve coupée en deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale à Vichy vote les pleins pouvoirs à Pétain. La République est abolie.

Dès le début juin 1940, l'Oise est envahie par les troupes ennemies.
Nombres de villes et villages seront incendiés ou dévastés par les bombardements.

Le 23 juin 1941, est ouvert à Royallieu, près de Compiègne, un camp de transit vers l'Allemagne d'où partiront jusqu'en 1944 plus de 53 000 personnes déportées, prisonniers de guerre, prisonniers politiques, juifs, résistants.
Deuxième camp d'internement français après Drancy, le camp de Royallieu sera le lieu de départ de convois de déportation vers les camps de concentration et d'extermination nazis.

La libération arrive durant l'été 1944. De nombreux civils seront tués.

06/09/2009

[Compléter l'article]

Toutes les communes de l'Oise

Les camps et les lieux d'internement de l'Oise

Camp de Compiègne Royallieu 60200 Compiègne
Camp de Creil 60100 Creil
Camp de Moineau 60250 Bury
Camp de Plainval 60130 Saint-Just-en-Chaussée
Frontstalag 122 Compiègne 60200 Compiègne
Frontstalag 170 Compiègne 60200 Compiègne
Frontstalag 170 Pont-Sainte-Maxence 60700 Pont-Sainte-Maxence
Grandville 60430 Noailles
Heilag Compiègne 60200 Compiègne
Ilag Clermont 60600 Clermont
Ilag Compiègne 60200 Compiègne
Stalag 356 Compiègne 60200 Compiègne

Les lieux de sauvetage de l'Oise

Château de Cappy 60410 Verberie
Château de Lamberval 60530 Fresnoy-en-Thelle
Clinique Béthanie 60350 Saint-Jean-aux-Bois
École de la Chapelle-en-Serval 60520 La Chapelle-en-Serval
École régionale des cadres de la jeunesse 60520 La Chapelle-en-Serval
Sanatorium Paul Doumer 60140 Labruyère

Les 24 Justes parmi les Nations de l'Oise


3 Familles hébergées, cachées ou sauvées de l'Oise[Compléter]

Maignelay-Montigny

1942 - 1944 Famille Gerson - Joseph Gerson, un commerçant juif né à Salonique le 5 janvier 1909 habitait 20 rue Poissonnière dans le 2e arrondissement de Paris avec son épouse Bella née Hasson et leurs deux enfants, Robert, né en 1935, et Janine, née en 1938.
En septembre 1942, ils confièrent à Suzanne Merlette* leur fils Robert, âgée de 7 ans.
En novembre 1942, après la rafle des grecs, Suzanne Merlette* accueillit également Janine âgée de 4 ans. Les deux enfants vont rester protégés jusqu'à la libération.

Monts

08/1944 Famille Rozenberg - En août 1944, la famille de Madeleine Rozenberg, âgée de 11 ans, juifs traqués par la police, arrive à Monts. Madeleine est cachée par M. et Mme Hérault à Monts (60) et la famille est aidée par M. Dorniol, instituteur et secrétaire de la mairie qui leur fournit des cartes d'alimentation.1

Ormoy-Villers

26/06/1943 Famille Gabriel Bellard dit Lolo - Lolo sera arrêté une première fois le 31 mars 1943, il s’évadera de Royallieu le 26 juin. Il reviendra se cacher à Ormoy-Villers chez Louis Nadal.


9 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Caisnes
26/07/1944 Famille Affagard - Réfugié du Havre, Roger Affagard sera hébergé à Caisnes où il sera arrêté en tant que résistant lors de la rafle du 26 juillet 1944, puis déporté dans un camp de concentration à Thale, dans le Harz (le 27 août 1944). Libéré le 6 mai 1945, profondément marqué par les conditions de détention, il gardera les séquelles jusqu'à sa mort.
Déportation : 27/08/1944

Compiègne
1944 Famille Malmed - Charles, 5 ans, né le 10/10/1938 à Compiègne, habitait avec ses parents 3, rue Donjon à Compiègne. Arrêté parce que juif, il est interné au Camp de Creil et déporté, seul, sans retour à Auschwitz par le convoi n° 66 du 20/01/1944.
Déportation : 20/01/1944 convoi no 66
JO : Mémorial de la déportation des Juifs de France


04/1944 Famille Moscovici - David, né le 11 juillet 1887 à Botosani en Roumanie, est installé en France depuis 1900 et naturalisé français. Marchand forain en bonneterie et résistant, il habite à Compiègne avec son épouse Marie née Goldblum et sa belle-mère. Il est arrêté par les Allemands et interné à Drancy, ainsi que son épouse et sa belle-mère qui, souffrant d’une phlébite, dut y être transportée sur une civière. Il sera déporté sans retour le 15 mai 1944 dans le convoi n° 73 dirigé d’abord sur Kovno (Kaunas) en Lituanie, où la moitié du convoi resta sur place et fut rapidement anéantie par les S.S. dans la forteresse de la ville, et dans le camp de Pravieniskès. L’autre moitié du convoi fur dirigée sur Reval (Tallinn), en Estonie. Enfermés et condamnés à des travaux extrêmement pénibles, les prisonniers furent presque tous assassinés par les S.S.
Déportation : 15/05/1944 convoi no 73

Creil
1944 Famille Delnef - Roland, dit Joseph, est professeur à l’école Professionnelle de Creil. Un des pionniers de la Résistance dans l’Oise, chef du Bureau des Opérations aériennes, il est arrêté en 1944, détenu au camp de Royallieu avec Marcel Sailly et le Révérend Père Riquet, puis déporté à Buchenwald. Il rentrera en France en juin 1945.

Méry-la-Bataille
02/1944 Famille Blon - Georges et Madeleine sont nommés instituteurs en 1935 à Méry-la-Bataille. En 1942 Georges Blin entre dans la Résistance dont il devient rapidement un responsable local du groupe Libération Nord, au côtés de Biondi, Marcel Mérigonde. Dénoncé en février 1944, il est arrêté dans sa classe par la police allemande. Torturé et déporté au camp de Flossemburg, il y meurt d'épuisement en janvier 1945. Son épouse Madeleine, résistante du même réseau, en arrêté en mars 1944 par la Gestapo. Torturés, déportés au camp de Ravensbruck, elle survit à ses privations, rentre terriblement affaiblie en 1945 en France, et reprendra son travail d'enseignante. Elle décèdera à Creil en 1962, à l'âge de 60 ans.

>> Voir les 9 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

01/06/1940 - Le Général Allemand Alfred Waeger étonné et impressionné par le courage des défenseurs français durant la bataille de Lille (27 mai - 31 mai 1940) autorise ceux-ci à défiler en arme jusqu'à la captivité. Les troupes allemandes rendent les honneurs militaires aux troupes françaises le 1er juin 1940.
22/06/1940 - Signature de l’armistice dans la forêt de Compiègne, à Rethondes.
26/05/1941 - Grève des mineurs des bassins houillers dans le nord à l'usine d’Ostricourt et dans le Pas de Calais à la mines de Dourges, suite à l'arrestation d’un grand nombre d’ouvriers par les Autorités allemandes et la condamnation de onze d’entre eux et de deux femmes aux travaux forcés. Cette grève se terminera le 10 juin 1941. La répression allemande contre ces grèves est forte.
11/09/1942 - Le vendredi 11 septembre 1942 a lieu dans la Région Nord-Pas-de-Calais la plus grande rafle depuis la mise en place de la solution finale. Elle restera comme l'opération la plus importante de toute l'occupation dans le Nord de la France. 528 personnes, hommes, femmes et enfants sont envoyés au camp Dossin de Malines dès le lendemain (soit le 12 septembre 1942). Les déportés seront finalement envoyés à Auschwitz (Pologne) pour y être gazés. Seul neuf d'entre eux auront la chance de survivre...
01/09/1944 - Le 1er septembre 1944, les différents mouvements de résistance se mettent d'accord pour lancer le mot d'ordre de soulèvement général. Dans toute la ville, dès le vendredi soir, la Résistance s'attaque aux différents objectifs désignés et aux convois allemands qui repartent vers la Belgique.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Les persécutions des Juifs victimes de la Solution Finale à Berck sur Mer pendant la 2de Guerre mondiale , Mémoire ou thèse 60 pages, réalisation 2014
Auteur : Cyril Brossard - terminal
Étude réalisée à la suite d'un voyage d'études à Auschwitz-Birkenau et suite à une demande d'élèves de Terminales ES du lycée Jan Lavezzari. Etude qui sert aussi à la préparation au CNRD 2014-2015 dont le thème est la découverte des camps de concentration, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire nazi.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda - terminal
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )
2 François Molet (François Molet, né à Beaurevoir le 14 mars 1905 est fusillé le 7 avril 1942 au Mont-Valérien. )
3 René Wallard (Page facebook du livre qui est en préparation sur son histoire.
Titre du livre "Dis leur de ne jamais pardonner". )

Notes

- 1 - Témoignage de Madeleine Lederman.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018