Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Nord

Région :
Hauts-de-France
Département :
Nord

Préfets :
Fernand Carles
(1936 - 1944) Préfet régional
Henry Darrouy
(1941 - 1944) Préfet délégué
Jean Michel Adrien Cabouat
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Roger Édouard Verlomme
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Francis Louis Closon
(1944 - 1948) Commissaire régional de la République
Roger Verlomme
(1944 - 1946) Préfet
Marcel Lanquetin
(1946 - 1955) Préfet

À lire, à voir…

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Frédéric  Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Hôpital-école

Dates : 1923 - 1950

Hôpital Ambroise Paré
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Lille
Texte pour ecartement lateralCommune : 59000 Lille (Lomme) (Hellemmes)
Sous-préfecture : Lille
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Direction : Éva Durleman* et Thérèse Matter*
Personnel : France Neubert*, infirmière
Histoire
Un groupe d’infirmières de l’hôpital Ambroise-Paré de Lille parvient, avec la complicité des cheminots de la gare de Fives, à sauver une dizaine d’enfants Juifs.

27/06/2009

[Compléter l'article]

Sauvetage de Michel Baran

A Lille, France Neuberg, infirmière à l'hopital Ambroise Paré sauva un bébé.
Le 11 septembre 1942, elle se rendait à la gare de triage de Saint-Sauveur où avaient été regroupés les Juifs de la ville, raflés à l'aube. Elle portait un uniforme gris avec un brassard de la Croix-Rouge. Une femme qui l'avait reconnue pour avoir accouché le 31 mai 1942 à l'hôpital où elle travaille, la tira par la manche.
Elle lui demande alors de prendre avec elle son bébé qui n'a que quelques mois. France Neuberg retourne à l'hôpital s'enquérir de l'accord des directrices. Elle raconte ainsi comment elle parvint à faire sortir de la gare un bébé de quelques mois dans un sac de montagne:
"J'ai pris mon vélo chez un cheminot qui me le gardait, je lui ai dit cela, et il m'a aussitôt répondu: "Certains enfants passent actuellement par un trou dans la palissade, si ce trou marche encore, je serai dehors pour vous aider."
Oui, mais il me fallait l'autorisation.
J'ai rapidement été à Ambroise Paré, vu les directrices au moment de leur thé et, tout de suite, Mademoiselle Dulerman a répondu à ma question: "De grand cœur, mais comment allez-vous faire face ?"
J'ai dit que je prenais mon sac de montagne au cas où le système du trou serait éventé et je suis redescendue. A toute vitesse. Le cheminot m'attendait pour prendre mon vélo et m'a dit : "Le trou ne marche plus". Donc j'ai pris mon sac et suis entrée. Les femmes ont crié en me voyant: "Prenez mon enfant !" J'ai répondu : "Non, malheureusement, je suis venue pour Michel Baran et je ne peux prendre que lui".
La garde avait été renforcée par des soldats allemands nombreux, le long des voies et donc devant la guérite. Je suis entrée avec Madame Baran dans cette guérite où il y avait beaucoup de femmes parlant très fort en yiddish (...).
J'ai posé mon sac sur la table, ai demandé à Madame Baran où était son autre garçon, elle m'a dit: "Maurice a pu passer par le trou et est parti chez les parents de Georgette, notre vendeuse au magasin".
Je lui ai donc dit que le bébé Michel était attendu à Ambroise Paré, et ai voulu le prendre.
A ce moment, grande hésitation de sa part, que je comprenais bien ! Elle ne pouvait se décider à s'en séparer. Je lui ai dit : "Mais qu'avez-vous à donner à boire, juste un biberon ? Et après ? Vous savez où il sera, vous connaissez la clinique et son adresse, quand vous reviendrez vous l'y retrouverez."
Elle a cédé! la pauvre c'était terrible. Et j'ai mis Michel - qui n'était pas grand - dans le sac et... ce que je n'avais pas prévu, il s'est mis à hurler avec une force incroyable pour un bébé de trois mois.
Impossible de passer ainsi dans le dos des Allemands à moins de deux mètres de la guérite au bord de la voie.
J'ai appelé Monsieur Rabinovitch lui demandant rapidement de faire sortir toutes les femmes afin qu'elles marchent entre les Allemands et moi qui longerais le mur de la guérite au bord de la voie, et qu'elles parlent toutes très fort."Entendu". Il se mettait à organiser cela lorsque nous avons entendu un train très bruyant.
J'ai dit : "ce n'est pas la peine". Je profite du train ! Et à toute vitesse, je suis sortie et ai filé eu rasant le mur dans le dos des Allemands, avec mon bébé qui hurlait de plus belle. Le train était en réalité une locomotive haut-le-pied crachant de la fumée dans tous les sens avec fracas et que les Allemands ont tous regardé. La parfaite synchronisation, j'y pense presque cinquante ans après, a été extraordinaire…
J'ai rapidement gagné la sortie, je l'ai franchie, à ce moment-là, coup de sifflet, un gamin me jetait la tétine du biberon que j'avais perdue en courant - je l'ai encore ramassée !
Le cheminot m'a rapidement emmenée chez lui et sa femme a sorti avec moi Michel du sac pour le rafraîchir et l'essuyer. (il faisait très chaud), elle se lamentait sur ce bébé, et tout ce qui se passait...
Michel s'est calmé, le cheminot m'a dit : "Mademoiselle, je vous raccompagne".
Il a poussé le vélo et moi je portais Michel sur mon bras. Nous sommes rentrés par l'avenue Salomon. Mademoiselle Matter, en haut de l'internat guettait mon retour.
Nous avons mis Michel à la maternité, baigné, nourri. Le lendemain, je suis allée à la mairie - sur ordre de mes directrices - demander le bulletin d'état civil d'un garçon né le 31 mai 1942 à Metz, s'appelant "Pierre Dominique". Je l'ai obtenu tout de suite car tout le monde savait que les archives de Metz avaient brûlé... Ce fut le nom officiel de Michel pendant toute la guerre".

C'était un bébé adorable, mais que nous n'arrivions pas à faire sourire. .. Il n'a souris enfin, que vers six mois et s'est ensuite montré ultra-rapide dans son développement et dans la parole. Il était la coqueluche de toutes les infirmières et des élèves ainsi que des docteurs qui nous apportaient pour lui: chaussures. alimentation (cervelles). Il a fallu vers l'âge de deux à trois ans le transférer dans une chambre de l'internat face aux appartements des directrices, car il avait un peu trop de notions d'obstétrique! Le temps a passé et le 6 juin 1944 a concrétisé tous nos espoirs. (...) Nous avons pu aller près de Dunkerque chez les parents de Georgette dont, par des voisins du magasin des Baran, nous avions l'adresse, et retrouver Maurice. Les deux frères ont fait un peu connaissance. Après la Libération, sans nouvelles de Madame Baran, et contrôlées par le Comité Juif de Lille, nous avons pu faire adopter ensemble les deux frères par un couple de chimistes qui leur ont fait faire de bonnes études...

Ces parents adoptifs ont eu la délicatesse d'ajouter simplement leur nom au patronyme des garçons dont le nom est devenu dès leur adoption Baran-Marszack.
1

27/06/2009

[Compléter l'article]

1 Familles hébergées, cachées ou sauvées à l' Hôpital Ambroise Paré [Compléter]
Famille caes -

2 Familles arrêtées (Hôpital Ambroise Paré ) [Compléter]
Famille -    

11/0101942
Famille caes -    

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )
2 François Molet (François Molet, né à Beaurevoir le 14 mars 1905 est fusillé le 7 avril 1942 au Mont-Valérien. )
3 "Lettre à Esther" et "Enfances volées" ("Lettre à Esther" : vidéo (20mn) réalisée dans le cadre d'un projet scolaire sur l'histoire de la famille Angel, réfugie à St-Michel-Chef-Chef, arrêtée en juillet 1942, déportée à Auschwitz
"Enfances volées" : vidéo (10mn) sur Rachel Angel et Victor Pérahia, arrêtés en juillet 1942 )
4 René Wallard (Page facebook du livre qui est en préparation sur son histoire.
Titre du livre "Dis leur de ne jamais pardonner". )

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Les persécutions des Juifs victimes de la Solution Finale à Berck sur Mer pendant la 2de Guerre mondiale , Mémoire ou thèse 60 pages, réalisation 2014
Auteur : Cyril Brossard - terminal
Étude réalisée à la suite d'un voyage d'études à Auschwitz-Birkenau et suite à une demande d'élèves de Terminales ES du lycée Jan Lavezzari. Etude qui sert aussi à la préparation au CNRD 2014-2015 dont le thème est la découverte des camps de concentration, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire nazi.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda - terminal
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.

Notes

- 1 - Témoignage de France Neuberg, reproduit dans le Bulletin n° 21, Les Enfants cachés, décembre 1997, p 16.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019