Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
93 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
37276 communes
95 départements et l'étranger
1212 lieux d'internement
727 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4222 Justes de France
916 résistants juifs
13890 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Orne

Région :
Normandie
Département :
Orne

Préfets :
Marcel Amade
(02/11/1936 - 16/11/1940) Préfet de l'Orne
Georges Bernard
(16/11/1940 - 16/08/1944) Georges Albert Maurice Bernard (1890 - 1953)
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
(09/1944 - 09/1946) sous-préfet d'Argentan, Paul Adam était professeur à Flers, chef de groupe OCM et responsable cantonal FFI.
Robert Lecuyer
(16/08/1944 - 25/05/1946) Préfet de l'Orne
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)

À lire, à voir…

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 AERI AERI
La résistance dans l'Orne

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Institution religieuse

Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Perrou (Orne)
Texte pour ecartement lateralCommune : 61700 Perrou
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Congregation-franciscaine-de-Notre-Dame-de-Pitie
Orphelinat de garçons
source photo : Coll. privée
crédit photo : D.R.
Congregation-franciscaine-de-Notre-Dame-de-Pitie
L'institut des Franciscaines de Notre-Dame de Pitié à Perrou. - Perrou : Maison-Mère, 1934.
source photo : Coll. privée
crédit photo : D.R.
Congregation-franciscaine-de-Notre-Dame-de-Pitie
Monastère et orphelinat de fille
source photo : Coll. privée
crédit photo : D.R.
Congregation-franciscaine-de-Notre-Dame-de-Pitie
Le couvent des franciscaines
source photo : Par Auteur inconnu — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=69040790
crédit photo : D.R.
Direction : Mère Saint-Léon
Histoire

En 1860, Perrou, village rural compte une population unie par son isolement et par le culte porté à la Vierge et à son pèlerinage à « Notre Dame de Pitié ». Son curé, l'abbé Barnabé Lemoine (1819-1896), témoin de la détresse des malades, recherche une congrégation religieuse pour leur venir en aide. Ses souhaits seront exaucés en novembre 1867 avec Anne-Claire-Barbe de Lhomel (1817-1898), en religion Mère Elisabeth du Sacré-Coeur qui arrive détachée de sa congrégation accompagnée de trois soeurs et de deux postulantes.

Mère Elisabeth avait été membre de la congrégation des Franciscaines de Montreuil-sur-Mer. Elle devient franciscaines de Marie Immaculée et est envoyée à Perrou pour y fonder une maison. Les sœurs de Perrou seront à la base de la congrégation des Franciscaines de Notre-Dame de Pitié de Deauville (14).

La congrégation fut approuvée par l'évê̂que de Séez le 18 février 1868 et reconnue par Napoléon III par décret du 22 décembre 1869.

En 1870, 40 000 soldats environnent le monastère. À la suite d'une bataille en forêt d'Andaine, 50 à 60 soldats laissés à demi morts seront recueillis et soignés. 

Mère Elisabeth met tout son patrimoine pour la construction du monastère.

Six ans plus tard, 56 soeurs se dévouent auprès de 200 orphelins, 40 vieillards et des populations proches décimées par la variole.

En 1878 elles sont 80 religieuses pour 220 orphelins, 70 vieillards et une trentaine de domestiques.

Un grand monastère, un orphelinat de filles, un autre de garçons, un hospice pour hommes puis un pour femmes vont être construits au fil des années.

En 1934, tout cet ensemble concrétise l'établissement hospitalier des religieuses Franciscaines de Notre Dame de Pitié de Perrou ou vivent plus de 700 personnes.

En 1944, la communauté est réquisitionnée par les Allemands, pour installer un hôpital de front notamment dans la chapelle. 700 personnes sont évacuées grâce aux soeurs pour sauver les handicapés de l'extermination.

Des familles juives sont accueillies dans le plus grand secret. Les mutations des oeuvres Dans le cadre de ses activités hospitalières, l'oeuvre de Notre Dame de Pitié est animée par une vie évangélique d'Humilité et d'Amour au service des plus pauvres.

Dans les années 50, des mutations importantes interviennent dans la société et dans l'église. Les pouvoirs publics reconnaissent et financent par les prix de journée les oeuvres assurées par les congrégations.

Elle fonda huit autres maisons en France. Elle porte également le nom "des Récollets", en souvenir des Récollets ayant occupé avant elle le couvent de Perrou

21/12/2020

[Compléter l'article]

3 Familles hébergées, cachées ou sauvées à la Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié [Compléter]
1942 / 1944
Famille Boker - Les Boker envoyés au couvent par Fernand Jouvencel* sont hébergés à la Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié.
1941 / 1944
Famille Kwiatek - Rywka Kwiatek et ses deux jumeaux de 6 ans, Alfred et Liliane, juifs réfugiés de Paris envoyés au couvent par Fernand Jouvencel* sont hébergés à la Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié.
1942 / 1944
Famille Sapoznik - Fanny Sapoznik et ses deux enfants, Danièle et Michel, juifs réfugiés de Paris sont envoyés au couvent par Fernand Jouvencel* sont hébergés à la Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié.

Familles arrêtées (Congrégation franciscaine de Notre-Dame de Pitié) [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes arrêtées ou exécutées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'arrestation et la date de l'arrestation, si possible.

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les Szpajzer à Champlost ( )

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021