space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
365 annonces de recherche
Actualités
Revue de presse
39/45 en France
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
96 départements
1149 lieux d'internement
643 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3906 Justes de France
748 résistants juifs
9062 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti  -  Online Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Signaler un problème technique
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Jules Annet


Dossier Yad Vashem : 12159
Remise de la médaille de Juste : 28/10/2012
Sauvetage : Cany-Barville 76450 - Seine-Maritime
Profession: Entrepositaire
Qualité: Directeur du Cany Football Club de 1930 à 1941
Religion : Catholique
Date de naissance: 05/12/1887
Date de décès: 02/10/1966
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jules-Annet
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Jules Annet*, Marie-Léontine Annet et leur fille Marie-Thérèse Annet* vont sauver Marie-José Horeau.

Le grand-père paternel, originaire de Iasi (Roumanie) a envoyé son fils Milo en 1920 faire ses études en France au Lycée Corneille de Rouen, avec trois autres jeunes garçons. Chaque été, ils rentraient en Roumanie pour les vacances.
Devenu docteur en médecine et naturalisé français en 1936, Milo francise son patronyme en Horeau. Il s'installe à Cany-Barville, petite ville située près de Dieppe, et épouse civilement Henriette Fougère.
Mobilisé le 1er septembre 1939, sous-lieutenant, il est médecin-chef de bataillon.
Il est démobilisé le 8 septembre 1940.

Pour le protéger, son épouse s'empresse de le faire baptiser ; il en sera de même pour leur petite Marie-José, née le 16 novembre 1940. Le couple a pour amis intimes Jules Annet* et Marie-Léontine Annet*.

La vie se déroule sans anicroches mais, début janvier 1943, et sans doute à titre de représailles, une rafle est organisée par la Gestapo. Peut-être suite à une dénonciation de son origine juive. Milo est arrêté dans son cabinet de consultation le 16 janvier 1943. Plus tard, Milo s'efforcera de prouver cette dénonciation en engageant un détective.

Henriette Horeau meurt d'une septicémie le 9 mai 1943. Sa fille, Marie-José, est alors recueillie par Jules Annet* et Marie-Léontine Annet. Lors d'une visite que Jules Annet* effectue au camp de Drancy, Milo lui demande de cacher et protéger sa fille.

Marie-José va donc vivre cachée dans la famille Annet depuis mai 1943 jusqu'au retour de déportation de Milo début mai 1945. La petite fille adore "dame Annet*" et après son décès prématuré, c'est l'une de ses filles, Marie-Thérèse*, ainsi que l'employée de maison, Nancy Carpentier, qui vont choyer l'enfant et la protéger. Jules Annet* interviendra aussi pour la sauver en la cachant dans le grenier, lors d'une descente des Allemands dans l'école maternelle qu'elle fréquente.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Erreur requête - select * from ajpn_triersanspeine where idsession='1425237737' order by champ5