Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Aube

Région :
Grand-Est
Département :
Aube

Préfets :
Georges Hilaire
(09/1940 - 11/1941) Préfet de l'Aube
René Bousquet
(28/08/1941 - 1942) Préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube) (1909-1993)
Louis de Peretti
(18/05/1942 - 1944) Louis Alexandre Valère de Peretti della Rocca, Préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)
Marcel Grégoire
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)(1884-1969)

À lire, à voir…

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Raymond Marx

Texte pour ecartement lateral

Chavanges 10330 Aube
Date de naissance: 17/09/1903 (Chavanges (10))
Date de décès: 1944 (Auschwitz (Pologne))
Arrestations: 08/05/1944
Age de l'arrestation : 41
Date et lieu de la déportation : 20/05/1944
Numéro de convoi : 74
Nom du camp : Auschwitz (Pologne)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Raymond-Marx
Raymond Marx
source photo : Coll. Fam. Marx
crédit photo : D.R.

Histoire

Abel Fondronnier* et André Selsis*, parfumeur au Passage, aussi connu sous le nom du Passage d'Agen situé dans la banlieue d'Agen, vont sauver la famille Lévy.
 
Gaston Lévy, marchand à bestiaux, et son épouse Thérèse était originaires de Saint-Mihiel. Ils avaient cinq enfants : Janine épouse Marx, Denise épouse Israël, née en 1912, Marcelle, née en 1921, Louis en 1926 et Colette en 1933.
 
Janine née Lévy avait épousé en 1930 Raymond Marx, négociant en bestiaux à Chavanges où ils habitaient avec leurs filles Françoise, née en 1931, Nicole, née en 1934, et Claudine, née le 6 avril 1939 à Chavanges
Raymond Marx, démobilisé en mai 1940, part avec sa famille se réfugier chez des amis à Cambo-les-Bains (64) et emmènent avec eux le jeune frère de Janine, Louis.
 
Raymond Marx trouve une fermette à Monclar-de-Quercy, mais la vie n'y est pas si tranquille...
Il trouve de faux papiers pour tout le monde : Louis devient Raynaud, tandis que le reste de la famille Lévy devient Legey, tous nés à Vitry-le-François, commune entièrement rasée...
Raymond Marx se lie d'amitié avec le curé Dupont, un prêtre de la petite paroisse Sainte-Blaise qui les prévient des rafles imminentes. 
Le curé Dupont, inquiet pour les enfants, place Françoise, Nicole et Claudine, âgées de 13, 10 et 5 ans, dans un orphelinat catholique à Montauban où elles sont mises sous la protection du chanoine Robin. Seule la soeur directrice est au courant de l'origine des fillettes.
 
Thérèse et Gaston Lévy partent eux aussi se réfugier à Tonneins près d'Agen avec Marcelle et Colette.
 
En mars 1944, Raymond Marx accueille dans sa ferme des membres du maquis local. De grandes rafles sont organisées par les Allemands pour arrêter tous les hommes de 16 à 60 ans demeurant dans la région.  
Durant ce vaste coup de filet, Janine et Raymond Marx, 41 ans, sont arrêtés le 8 mai 1944 à Monclar-de-Quercy et conduit à la prison de Toulouse avant d'être déportés de Drancy à Auschwitz le 20 mai 1944 par le convoi n° 74 parce que juifs. Seule Janine reviendra.
 
De 1940 à 1944, Louis Lévy était étudiant à l’Ecole Pratique en section menuiserie à Agen et habitait rue Grande Horloge. Il s’inscrit alors à l’insu de ses parents dans la résistance passive en distribuant des tracts.  
 
Un jour de 1944, sans doute prévenu de l’imminence d’une rafle, il quitte la classe avec son camarade Jeannot Fondronnier. Le père de Jeannot est Abel Fondronnier* (dit Emile), maître forestier dans les Landes et habite Sainte-Livrade-sur-Lot
Les deux jeunes gens rallient Sainte-Livrade-sur-Lot à vélo. 
 
Louis Lévy travaille dans une scierie et participe à la résistance la nuit venue. Il y avait des milliers de gens en situation irrégulière dans la région : des juifs, des résistants, des réfractaires au travail. Il y avait des chantiers forestiers partout, et là où avant,  2 ou 3  salariés travaillaient, il y avait  50 ou  60 personnes qui fabriquaient des traverses de chemin de fer pour les Allemands.
 
En avril 1944, vers trois heures du matin, les Allemands arrivent à Saint-Justin (Landes), organisent une rafle et mettent le feu à la forêt guettant tous les fuyards. Au milieu de la nuit quelqu’un vient prévenir le groupe où travaillait Louis Lévy. Emile Fondronnier* et son employé qui connaissaient la forêt et le sens des feux tournants guident Louis Lévy contournant toutes les patrouilles allemandes. Louis Lévy est caché dans un sac à charbon pour rejoindre un village retiré. Emile Fondronnier* sauve ainsi la vie de Louis Lévy et celle de beaucoup d’autres hommes.
 
Louis Lévy part rejoindre sa famille au Passage d'Agen et arrive en même temps que la Milice à la recherche de Gaston Lévy. André Selsis*, le propriétaire de leur logement, répond que Gaston Lévy est très certainement à l'étage... mais ils enfoncent la porte en vain. Personne n'est là.
André Selsis* répond face à la Milice de Louis Lévy en déclarant qu'il est un copain français de son fils... le sauvant ainsi d'une arrestation.
 
Le 14 mai 2018, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Emile Fondronnier*.

31/03/2019

asso 11482

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019