Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
747 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4169 Justes de France
920 résistants juifs
11415 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1267 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Atlantiques

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Pyrénées-Atlantiques

Préfets :
Paul Grimaud
(1942 - 1944)
Émile Ducommun
(1940 - 1942) Préfet des Pyrénées-Atlantiques
Angelo Chiappe
(16/07/1939 - 24/09/1940) Préfet des Pyrénées-Atlantiques
Maurice Sabatier
(01/05/1942 - 1944) Maurice Roch Antoine Sabatier, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1897-1989)
François Pierre-Alype
(1941 - 1941) Marie François Jules Pierre dit Pierre-Alype, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1886-1956)
Gaston Cusin
(30/08/1944 - 18/05/1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1903-1993)
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

Dora Goland Dora Goland
Un présent qui s'accroche à moi : Dieuze-Pau-Auschwitz et retour

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 

Eric Mailharrancin Eric Mailharrancin
Des barbelés français

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Lucien Lévy

Texte pour ecartement lateral

Bayonne 64100 Pyrénées-Atlantiques
Date de naissance: 13/09/1935 (Bayonne)

Nationalité : Français
Aidé ou sauvé par : - Marie Uthurriague
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Lucien-Levy
Lucien et René, 1943
source photo : Arch. René Lévy
crédit photo : D.R.
Histoire
Henri David, né le 1er mars 1934 à Bayonne, mécanicien, épouse, Marguerite Angèle, née Saubadine le 10 décembre 1911 à Bayonne. Elle est issue d'une famille de paysans d'origine gasconne.
Elle se convertie au judaïsme avant son mariage en 1934.
Ils auront deux fils, René qui nait en 1934 et Lucien qui nait le 13 septembre 1935.

Henri est mobilisé et envoyé à Sedan. Blessé, il est soigné à l'hôpital de Bordeaux.

Au printemps 1941, les troupes allemandes entrent dans Bayonne.
Les troupes d'occupation, aidées de la milice et de la Gestapo, commencent à recenser tous les Juifs et le 29 mai 1942, ils doivent porter l'étoile jaune.
Les premières rafles commencent.

Henri, Marguerite Angèle et leurs enfants se réfugient à Urt, où vivait une sœur d'Angèle, mariée à un béarnais du nom de Boustingory, métayer au château d'Elisalde, au bord de l'Adour.
Ils trouvent une maison place du marché.
René et Lucien fréquentent l'école du village dirigée par M. et Mme Maisonave et participent au patronage dirigé par des prêtres.

Henri et Marguerite font un peu de marché noir et vendent les produits de la ferme de leur beau-frère pour survivre.

Les troupes allemandes viennent stationner à Urt et s'installent à côté de la mairie.
Ceci n'empêche pas Henri et Marguerite de cacher de temps en temps des personnes qu veulent passer en Espagne ou des officiers anglais pour quelques jours.

A la fin du mois de septembre 1943, alors que René et Lucien sont en classe, deux officiers Allemands et un homme de la Gestapo viennent les chercher.
La famille avait été dénoncée par la mairie de Urt.
Arrêtés, ils sont emmenés à Bayonne et enfermés à la prison du Château Neuf au Grand Bayonne.
Ils y resteront six jours.
Le 28 septembre 1943, emmenés de Bayonne en train par des soldats Allemands, ils arrivent à la gare de Bordeaux et sont transférés au camp de Mérignac gardé par des policiers Français sous la responsabilité de Maurice Papon.

Ils sont installés dans un baraquement d'internés raciaux Juifs de 80 personnes environ, de tous âges et de toutes conditions sociales.

Le 31 décembre 1943, les Lévy sont désigné pour partir vers une destination inconnue.
Ils arrivent au camp de Drancy dans la soirée.
Ils sont affectés au bloc n° 3 du camp, au 2e étage.

Le 12 janvier 1944, Marguerite et ses deux fils parviennent à sortir du camp, mais Henri reste à Drancy.
Marguerite, René et Lucien marchent dans les rues de Paris, sans papiers d'identités, croisant des Allemands partout, la peur au ventre et arrivent à la gare d'Austerlitz. Marguerite qui avait réussi à cacher un peu d'argent prend des billets pour Bayonne.
Arrivée à Bayonne, elle tente de contacter ses parents qui ne lui pardonnent pas d'avoir épousé un Juif et lui refusent leur aide.
Ils arrivent au bureau de Secours National et deux places leurs sont réservées au sanatorium à Biodos.
Les enfants y resteront 3 mois, alors que Marguerite est cachée "quelque part" à Bayonne.

Le 1er mai 1944, les enfants sont transféré à l'Orphelinat Agricole, 13, avenue de Buros à Pau, établissement très sévère tenu par des sœurs, où ils sont scolarisés.
Ils sont baptisés le 27 septembre 1944.

Au début du mois de novembre 1944 ils sont déplacés à l'orphelinat de Jatxou auprès de sœur Saint-Jean* qui les cache parmi les quarante enfants dont elle a la charge.
Marie Uthurriage*, en religion sœur Saint-Jean*, est directrice de l’orphelinat de Jatxou, dans le Pays-Basque financé par Mme Richelet des Laboratoires Richelet de Bayonne.

Ils fréquentent l'école du village et vivent le quotidien des orphelins. René est nommé enfant de cœur et sert la messe le dimanche, ce qui lui permet de bénéficier d'une bonne assiette de soupe à la cure du presbytère.

En mai 1945, les Allemands disparaissent du village, mais René et Lucien restent à l'orphelinat.

A la rentrée de l'année scolaire 1945-1946, Henri, revenu des camps, vient chercher ses fils.
Les enfants retrouvent leur mère, malade. La famille au complet s'installe dans une maison en location.

20/05/2009

[Compléter l'article]

Témoignage

Voir le témoignage complet de René Lévy

09/07/2012

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
2 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
3 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
4 Victime en représailles à Mussidan
5 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
6 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
7 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019