Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
772 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4177 Justes de France
920 résistants juifs
11820 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page


Dora Goland



 
Dieuze 57260 - Moselle
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]
Histoire

David Goland est né le 15/05/1894 à Izabelin en Pologne. Son épouse, Chana est née le 13/04/1898 à Varsovie. Leur fille Myra naît le 16/11/1924 à Varsovie où ils sont installés.

Ils arrivent en France à Seloncourt (Doubs) où va naître Dora le 28/06/1927.

Ils déménagent ensuite pour Dieuze, petite ville de Moselle, près de Toul, où résident quelques familles juives. David est horloger et ouvre une petite échoppe "Au bon horloger" sur la place du marché.

La famille habite au dessus du magasin. Dora va à l'école des soeurs, tandis que Myra est déjà au collège.

Le 15 juillet 1932, à Dieuze, naît la petite Liliane, dite Lili.

En 1943, la famille est installée à Pau. Début janvier 1943, alors qu'elle a 14 ans, Dora commence à écrire son journal. Elle l'écrira jusqu'à son arrestation.

Le 3 avril 1944, la vie bascule. La famille Goland est réveillée par la Gestapo. C'est le début de l'enfer : l'arrestation, l'arrivée à la prison de Toulouse. Ils sont déportés le 29 avril 1944 par le convoi n° 73 de Drancy à Auschwitz.

Chana et la petite Liliane sont gazées à leur l'arrivée.

David, Myra et Dora sont tatoués. Dora porte le matricule 80 593.

Dora Goland ira ensuite à Ravensbrück.

Pendant un an, Dora trouve la force de surmonter les épreuves aux côtés de Myra, sa soeur aînée, dont elle ne se sépare pas.

Autour d'elles, la mort est omniprésente : pendaisons, marches interminables dans la neige, chambres d'extermination. Un sort auquel Dora échappe de justesse après avoir entonné trois chansons face aux SS et surtout "parce qu'il n'y avait plus de gaz" dira-t-elle.

Le 2 mai 1945, les Russes libère le camp.

David, Myra et Dora reviendront seuls de l'enfer.

14/10/2012

[Compléter l'article]

 


Titre

Un présent qui s'accroche à moi : Dieuze-Pau-Auschwitz et retour

Un présent qui s'accroche à moi : Dieuze-Pau-Auschwitz et retour

ACHETER EN LIGNE

Auteur   Dora Goland  
Édition   Perrin  
Année   2007  
Genre   témoignage  
Description   Dora avait 14 ans lorsqu'elle commença, début janvier 1943, d'écrire son journal. Elle et sa famille s'installaient à Pau au plus loin des inquisitions antisémites des nazis et de Vichy. Journal épisodique au rythme des événements d'une vie enfantine où la classe et les rêves comptent plus que la fureur de l'Histoire.

Le 3 avril 1944, la vie bascule vers un voyage et une destination, Auschwitz, où elle voit disparaître sa mère et une de ses sœurs. Au journal interrompu, se substitue un texte brut, qui raconte les cahots physiques et moraux d'une jeune fille confrontée à chaque instant à la mort et qui, malgré tout, ne renonce jamais à ses rêves.

Son journal s'achève le 2 mai 1945, après un séjour de deux ans au camp d'Auschwitz où elle a affronté le froid, la faim, la mort, mais aussi l'écriture et le chant pour tenir et se tenir.

Comme si l'écriture au ras de la saleté l'élevait, comme si les mots étaient une peau qui recouvrait la marque tatouée sur son avant-bras et qu'elle ne montre jamais. Pas de grandes phrases dans le texte, mais le froid, la faim, les morts et aussi le chant, les poèmes qu'on récite pour tenir et se tenir. Pas de pathos, de vibratos rétrospectifs ; une écriture sèche, au stylet, qui donne au lecteur l'étrange sensation d'être à Auschwitz comme accompagné d'une caméra.
 

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019