space Connexion :   Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

276 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1145 lieux d'internement
633 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3824 Justes de France
738 résistants juifs
8622 personnes sauvées, cachées
Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Ressources
Espace enseignants
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins Exposition pédagogique
L'enfant cachée

Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Texte pour ecartement lateral

Julien Treister

Texte pour ecartement lateral

Croix 59170 Nord


Nationalité : Polonais
Aidé ou sauvé par : - Marie Aymard - Victor Aymard
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

Julien Treister et sa femme Anna Godsztayn sont d'origine polonaise, ils ont trois enfants, Guy, Richard et Josette, qui née à Lille le 7 janvier 1940. Anna Treister est employé dans un home portestant.

Ils vivent en France depuis plus de vingt ans mais n’ont jamais obtenu la nationalité française.

Julien Treister s'engage dans la Légion étrangère. À la naissance de sa fille il est prisonnier de guerre.

Le matin du 11 septembre 1942 veille de Roch Hachana, le nouvel an juif, les Allemands lancent une grande rafle à Lille ; la plupart des personnes arrêtées sont des juifs n'ayant pas la nationalité française. La famille Treister, qui est enregistrée au commissariat en tant que juifs étrangers, figure sur la liste des gens à déporter. Lorsque les gendarmes se présentent dans leur appartement, Anna Treister et la petite Josette, âgée de deux ans et demi, se trouvent à la crèche où Anna Treister est employée. Les deux garçons sont à l'école non loin de là. Une voisine affolée courre avertir Anna de ne pas rentrer chez elle avec les enfants.

Avec l'aide de voisins et de personnes qu'elle connait, pour la plupart des membres de la paroisse protestante qui dirige la crèche, Anna trouve des cachettes pour toute sa famille. Josette est hébergée par les Aymard. Victor* et Marie Aymard* sont un couple sans enfants, ils ont une quarantaine d’année. Victor* est garçon coiffeur à Lille.

Josette s'adapte admirablement au changement. Elle devient "la fille" des Aymard. Ils la présentent comme leur nièce à leurs voisins. Le risque qu’il prenait était d’autant plus grand que l’enfant était encore de nationalité polonaise. Ils la firent admettre à l’école catholique sous leur patronyme. Le Père Léon Demedt, curé de la paroisse, leur proposa même de leur procurer un faux certificat de baptême au besoin.

Victor* trouve une place à l’orphelinat de Lille pour les deux frères de Josette, Guy et Richard. C’est là que les frères de Marie* allaient les chercher tous les dimanches pour déjeuner avec leur petite sœur. Quant à leur maman, elle venait y dormir tous les deux jours.

Quelques mois avant la Libération, Julien Treister est libéré de son camp de prisonniers et rentre à Lille. Les Aymard accueillent Julien Treister et Anna chez eux et les hébergent jusqu'à la Libération sans aucune contrepartie financière.

Après la guerre, les Aymard continuent à traiter Josette comme leur fille. À la mort de Victor Aymard * en 1972, Marie* vient habiter chez Josette, sa seule «fille », et l'aide à élever ses deux enfants, qui la considèrent comme leur grand-mère.

28/09/2012

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


 
Nord

Région :
Nord-Pas-de-Calais
Département :
Nord

Préfets :
Fernand Carles
(1936 - 1944) Préfet régional
Henry Darrouy
(1941 - 1944) Préfet délégué
Jean Michel Adrien Cabouat
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Roger Édouard Verlomme
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Francis Louis Closon
(1944 - 1948) Commissaire régional de la République
Roger Verlomme
(1944 - 1946) Préfet
Marcel Lanquetin
(1946 - 1955) Préfet

À lire, à voir…

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944
ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]
Avertissement Les informations affichées sur le site de l'AJPN sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de notre base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par l'AJPN et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans notre base de données.
* Juste parmi les Nations
| Avertissements | Association AJPN | Soutenir l'AJPN | Missions de l'AJPN | Document de présentation | Rapport moral | Statuts de l'association | Informations légales | Crédit | Remerciements | Contacter l'AJPN |
 
26 visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2014 AJPN tél. Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87