Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
803 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1203 lieux d'internement
715 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
918 résistants juifs
12162 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1274 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Moselle

Région :
Grand-Est
Département :
Moselle

Préfets :
(10/03/1939 - 09/06/1944) Préfet de la Moselle puis chargé des expulsés répartis dans les départements de zone libre à Montauban
(1945 - 1947) Préfet de Moselle.

À lire, à voir…

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Un exil intérieur : l'évacuation des Mosellans de septembre 1939 à octobre 1940

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Joseph Cajgfinger

Texte pour ecartement lateral

Metz 57000 Moselle


Nationalité : Polonais
Aidé ou sauvé par : - Achille Domice - Simone Domice Profession: Tailleur
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Joseph-Cajgfinger
Joseph Cajgfinger
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Histoire
La famille Cajgfinger, d'origine polonaise, demeure à Metz rue du Pont-des-Loges.
En 1940, devant l’avance de l’armée allemande, Joseph Cajgfinger, sa femme, et leurs trois enfants : Fanny, Robert, et Colette, quittent la Lorraine précipitamment pour se réfugier à Saint-Benoit, près de Poitiers. Là, ils vivent dans la clandestinité, sans vrais moyens d’existence.
En 1942, de nouveau en fuite, la famille arrive à Limoges. Elle trouve un refuge précaire dans une pièce attenant à un cave.
En juin 1943, les parents prennent la difficile décision est de mettre les deux filles à l’abri dans un orphelinat tenu par les Sœurs Bleues à Castres.
Le 8 août 1943, Joseph Cajgfinger est arrêté à son domicile par la Gestapo. Son épouse était partie chercher du pain et lorsque sur le chemin du retour elle croise la voiture qui emmène son mari mais reste impassible, ce qui la sauve.
Le fils, Robert, lui, était également absent car sur l'insistance de son père il était allé récupérer un sac de châtaignes confisqué par un paysan.

Après 3 mois à la prison de Limoges, Joseph Cajgfinger est interné à Drancy pour être déporté vers Auschwitz par le convoi n° 62 du 20 novembre 1943.
Le télex habituel (XLIX-31a) de Röthke à Eischmann et à Auschwitz, informe ses destinataires que le 20 novembre à 11h50, un convoi de 1200 Juifs a quitté la gare de Paris-Bobigny; chef d'escorte, le meister der Schupo Kohnlein.
Dès le départ du train, des jeunes gens qui avaient creusés un tunnel afin de s'évader de Drancy, dont les frères Gerschel, deux colosses, avaient commencé à s'activer à dévisser les barreaux de la lucarne et viennent à bout de l'obstacle à la hauteur de Longeville-en-Barrois, là où le train est obligé de ralentir. Joseph Cajgfinger parvient à s’évader en sautant du train avec 8 autres. Il y a eu au total 19 évasions en cours de route dont celle de Jean Cahen-Salvador, futur conseiller d'Etat.
Le 25 novembre, le colonel SS Liebenhenschel d'Auschwitz câblera à Röthke (XLIX-58) que 1181 Juifs sont arrivés.
Ces évasions font l'objet de plusieurs documents XXVc-249 et XXVI-78. L'évasion eut lieu près de Lerouville à 20h30 le 20 novembre et fut le fait de jeunes gens qui avaient participé au percement d'un tunnel pour s'échapper de Drancy et qui avaient été dénoncés.

Joseph Cajgfinger s'est blessé en sautant du train dans l'obscurité et a atterrit à plusieurs centaines de mètres d'un pont qui enjambe le canal. Il arrive jusqu’à l’écluse 35 du canal de la Marne au Rhin.
« Mon père m’a toujours dit qu’il avait rampé vers une maison, où il y avait de la lumière », raconte son fils, Robert Cajgfinger.
Dans sa fuite désespérée, Joseph Cajgfinger doit son salut à l'apparition fortuite d'un gardien de la paix breton qui le cache immédiatement chez l'éclusier tout proche en le conseillant pour échapper aux Allemands. Ce policier est alors cantonné à Longeville-en-Barrois, mais relève du commissariat de Douarnenez. Il s'appelle Roger André. Roger André porte aussi secours à un autre évadé dont la jambe vient d'être sectionnée par le train de la mort.

L'éclusier, Achille Domice*, un ancien poilu, et son épouse, Simone*, l'accueille et lui arrachent son étoile jaune qu'Achille* jette dans la cusinière.

Né le 27 juin 1893 à Douchy, dans le Nord, Achille Domice* fit la première guerre mondiale et en revint invalide. Embauché au service de la navigation, à Fumay dans les Ardennes, il y épousa Simone Bordat, le 11 juin 1937 et auront deux enfants, Guy et Nicole.
Il fut muté dans la Meuse en 1939, pour prendre en charge cette écluse 35 du canal de la Marne au Rhin.

La fille d'Achille* et de Simone Domice*, qui n'avait que six ans à l’époque, se souvient : « Son visage était en sang. Il était blessé à la main et il n’avait même plus de chaussures aux pieds ».
Ils vont le cacher dans une chambre jouxtant la cuisine de l'écluse jusqu’au 31 décembre 1943.
« Chaque soir, avant d’aller me coucher, j’allais lui dire bonsoir », se souvient encore Nicole, « il me parlait de ses enfants et de sa femme, dont il n’avait pas de nouvelles ». En réalité, sa famille était à l’abri : Fanny et Colette dans un couvent, Robert dans une ferme isolée et leur mère chez des porcelainiers.

Dès que Joseph Cajgfinger est complètement rétabli, Achille Domice* l’accompagne jusqu’à Lyon par le train, accompagnés de Guy, le fils de l’éclusier, comme "couverture". Les deux hommes passent ainsi inaperçus dans un compartiment rempli d’Allemands.
Avec de faux papiers d’identité, Joseph le fugitif devient Joseph Nicolas et intègre les FFI (Forces françaises de l’intérieur).

Après la guerre, Joseph Cajgfinger taillera un costume à son bienfaiteur. « Il l’a porté avec fierté le restant de sa vie », confie Nicole.

20/11/2008

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019