Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
822 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1204 lieux d'internement
716 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
918 résistants juifs
12200 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1274 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haut-Rhin

Région :
Grand-Est
Département :
Haut-Rhin

Préfets :
Charles Blondel
(10/1944 - 06/1945) Commissaire régional de la République pour la région de Strasbourg (Bas-Rhin et Haut-Rhin)
Émile Bollaert
(11/1945 - 1947) Commissaire régional de la République pour la région de Strasbourg (Bas-Rhin et Haut-Rhin). Arrêté et déporté en Allemagne en 1944, il est désigné commissaire de la République à Strasbourg après son rapatriement (1890-1978)

À lire, à voir…

Daniel Fuks Daniel Fuks
Jacky Dreyfus
Mémorial des Juifs du Haut-Rhin

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

François Gelbert

Texte pour ecartement lateral

Mulhouse 68100 Haut-Rhin
Date de naissance: 1934 (Mulhouse)
Aidé ou sauvé par : - Jamy Bissérier - Simone Chaumet
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire
François Gelbert est né en 1934 à Mulhouse (Haut-Rhin) de parents émigrés de Pologne.
Son père, ouvre une boutique de tailleur sur mesure.

En 1939, à la déclaration de guerre, la famille se replie sur Bordeaux pensant que les allemands n’arriveraient pas jusqu’à là, c’est tout juste s’ils n'arrivent pas avant eux !
A Bordeaux M. Gelbert reprend son activité de tailleur au 65 de la rue saint-Rémy.
C’est à Bordeaux qu'ils vont subir les premières actions contre les Juifs, recensement, affiche sur les magasins tenus par des juifs et enfin la convocation à la gare de Bordeaux avec quelques effets personnels pour être envoyés vers une destination inconnue (on ne parlait pas encore de déportation).
M. Gelbert décide alors de ne pas se rendre "à l’invitation".

Commence alors l’exil de ville en ville, un village des basses pyrénéens : Boeil-Bezing, puis Cannes, où sur dénonciation toute la famille est arrêtée.
François et sa sœur sont relâchés mais leurs parents sont enfermés à la prison de Nice, puis transférés au camp de Gurs.

M. Gelbert, sentant le danger malgré que la vie au camp de Gurs y fut très paisible, décida de s’évader avec son épouse, petite femme d’un mètre quarante-six ne parlant pas français.

La famille se retrouve au complet à Lyon, où M. Gelbert décida de se séparer des enfants.
Il s'adresse à l'Ose (3e direction de l’Ugif à Lyon) qui prennent en charge les deux enfants entre le 3 et le 9 septembre 1943.
Sa fille est placée dans un couvent de Lyon, tandis que François, 9 ans, est envoyé à Briançon par l’intermédiaire de l’OSE.
C'est là qu'il rencontre Jamy Bissérier* et Simone Chaumet*.
Ils sont une dizaine d’enfants sous leur protection, dont Maurice et Charles Wrobel et Gilbert et Maxime Allouche.

La situation devenant difficile à Briançon, Jamy Bissérier* et Simone Chaumet* cherchent un nouveau lieu de séjour, et ce fut le l'auberge du Fanget, dans un chalet de construction très sommaire tout en bois.
Ce chalet appartenait aux Auberges de jeunesse et était pris en charge par les amitiés Chrétiennes. Dans ce chalet sont accueillis des enfants de l’OSE des banlieues de Lyon.

Les enfants vont y vivre jusqu’à la libération, sans trop de peur, malgré que le lieu était devenu une étape de maquisards et qu’un champ pas très loin de la maison servait de terrain d’atterrissage au matériel militaire, qui finissait pour la plupart dans la grange du chalet.
Les enfants ignoraient le double danger qu'ils courraient d’être juifs et parmi des maquisards.

Lors des premiers combat pour la libération ils voient débarquer les premiers parachutistes.
A la fin de la guerre les allemands désirant ralentir l’avance des alliés, bombardèrent un pont dans la vallée et les enfants voient passer au dessus de leurs têtes les avions à croix noire, rasant la maison, avec sous leurs ailes une bombe accrochée.

François et sa sœur retrouveront leur famille à la Libération.

Texte écrit d'après le témoignage de François Gelbert et avec son aimable autorisation

13/08/2010

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Mémorial des Juifs du Haut-Rhin (Mémorial des Juifs du Haut-Rhin élaboré sous l’égide du Consistoire Israélite du Haut-Rhin. )
2 Journal de guerre de Charles Altorffer
3 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
4 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
5 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
6 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
7 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019