Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11291 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Gard

Région :
Occitanie
Département :
Gard

Préfets :
Sauveur Don Paganelli
(25/08/1944 - 01/02/1946)
Auguste Martin
(08/04/1938 - 25/09/1940) Préfet du Gard
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
Angélo Chiappe
(25/09/1940 - 14/02/1944) Préfet du Gard
(Mai 1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Alfred Papinot
(14/02/1944 - 25/08/1944) Préfet du Gard
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Aimé Vielzeuf Aimé Vielzeuf
Quand le Gard résistait, tome 3, sang et Lumière

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Aimé Vielzeuf Aimé Vielzeuf
Quand le Gard résistait (1940-1944) - Le temps des pionniers - Tome 1

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Aimé Vielzeuf Aimé Vielzeuf
Quand le Gard résistait, tome 2, dans le secret des bois

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

 AERI AERI
La Résistance dans le Gard

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Evelyne Sullerot

Texte pour ecartement lateral

Nîmes 30000 Gard
Nom de naissance: Hammel
Nom d'épouse: Sullerot
Date de naissance: 10/10/1924 (Montrouge)

Nationalité : Française
Profession: Sociologue et écrivain
Qualité: Résistante à l'OCMJ
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Evelyne-Sullerot
Evelyne Sullerot
source photo : http://www.annuaire-au-feminin.net
crédit photo : D.R.
Histoire

Biographie officielle

Fille de André Hammel*, d'abord Pasteur de l'Église Réformée, puis docteur en médecine, psychiatre, directeur de clinique, chevalier de la légion d'honneur, et de Georgette Roustain*.

Tous deux très engagés religieusement, socialement et politiquement, le Dr et Mme Hammel*, à titre posthume, ont reçu la médaille des Justes de Yad Vashem, pour avoir sauvé onze Juifs pendant la guerre.

Ils ont eu cinq enfants ; Evelyne était la troisième. Mme Hammel* est morte à 44 ans, et, orpheline à 18 ans, Evelyne a dû s'occuper de ses frère et sœurs plus jeunes.
Pendant son année de philosophie, elle a été arrêtée puis jugée à Nîmes par la police de Vichy pour "propagande antinationale et propos hostiles au Chef de l'Etat" (Pétain).
Revenue en zone occupée, elle est alors entrée dans la résistance à l'OCMJ (Organisation Civile et Militaire des Jeunes).
Entrée aux Sciences Politiques (la plus jeune de l'École), en 1942, elle sera handicapée dans ses études par ses charges familiales et les engagements dans la résistance de sa famille et d'elle-même.
Mariée à François Sullerot, elle se trouve, à 23 ans, élevant trois jeunes enfants, et s'occupant encore de son dernier frère.
A 29 ans, elle a un quatrième enfant.
Années ménage-cuisine-couture-enfants.

En 1955, elle propose à la gynécologue Marie-Andrée Well-Halle de fonder une association de femmes pour promouvoir le "contrôle des naissances". Ce sera la "Maternité Heureuse", qui devint, deux ans plus tard "le Mouvement Français pour le Planning Familial". Marie-Andrée Well-Halle, Présidente, prend en charge les aspects médicaux ; Evelyne, Secrétaire Générale, les aspects psycho-sociologiques, sociologiques et démographiques.
Elle reprend ses études pour mieux faire face à ces fonctions et fait des enquêtes pour le CNRS auprès des femmes. Elle découvre l'influence de la presse féminine (alors plus puissante qu'aujourd'hui et tout à fait décalée par rapport aux vrais problèmes des femmes), publie son premier livre, La presse féminine (1963) et passe sa thèse à l'Institut français de la Presse sur l'Histoire de la presse féminine (1964).
En 1965, son livre prémonitoire, Demain les femmes, est traduit en onze langues.
En 1967, elle fait à l'Université Paris X Nanterre le premier cours au monde sur les études consacrées aux femmes : de la génétique à la place des femmes dans la vie politique, en passant par la sociologie et le travail des femmes.
En 1968, elle publie Histoire et sociologie du travail féminin et la CEE lui demande le premier rapport sur "l'emploi des femmes et ses problèmes dans la CEE" qui sera à l'origine de la "Directive européenne sur l'égalité de traitement entre hommes et femmes".
Internationalement reconnue comme expert, elle commence alors une série de missions pour le BIT, les Nations Unies et l'UNESCO.
Elle publie, en plusieurs langues, La femme dans le monde moderne, qui met l'accent sur les handicaps spécifiques des femmes : mauvaise prise en compte des maternités et de la charge des enfants, mauvaise formation professionnelle initiale, etc. Mais le devant de la scène médiatique est occupé alors par le MLF et autres mouvements issus de mai 1968 qui prétendent "libérer" les femmes par une sorte de révolution permanente contre l'oppression "sexiste". Elle décide ne pas participer à cette ébullition féministe brouillonne qui, à son sens, n'avance pas la résolution des problèmes. Elle décide, d'une part, d'approfondir les connaissances fondamentales alors établies par les sciences biologiques et par les sciences sociales sur les femmes ; d'autre part de rechercher une action pratique de terrain pour rendre service à un public féminin défavorisé. Pour atteindre son premier objectif, elle entreprend avec Jacques Monod, prix Nobel, de réunir les meilleurs spécialistes du monde en génétique, biologie, médecine, anthropologie, psychologie, histoire et sociologie, capables de répondre, chacun dans sa discipline à la question : "Qu'est-ce qu'une femme ?" le colloque a lieu en 1976 et elle en assure l'édition sous le titre Le Fait Féminin, préface de A. Lwoff, prix Nobel de médecine, qui obtint un très gros succès. Il est encore au programme de nombre d'universités.
Pour réaliser son deuxième but, en 1974, elle fonde RETRAVAILLER pour les femmes n'ayant jamais travaillé ou ayant dû interrompre leur vie professionnelle qui désirent revenir sur le marché de l'emploi à 35 ans ou plus (environ un million et demi sont alors dans ce cas en France). Elle invente une méthode (une première mondiale en direction des adultes), permettant un bilan personnalisé des aptitudes et une orientation professionnelle appropriée au bassin d'emploi : elle recrute et entraîne des formatrices (qui enrichiront la méthode par l'expérimentation) et recherche des aides publiques (chiches). Le succès vient rapidement ; on voit se créer dans toute la France des centaines et des centaines de stages RETRAVAILLER ; près de 400.000 femmes les ont fréquentés durant les 15 années où elle fut Présidente.
Elle essaima cette action dans plusieurs pays d'Europe, et aussi au Canada et au Japon.

En 1974, elle est nommée membre du Conseil Économique et Social, renouvelée en 1979 et en 1984. Durant ces quinze années, elle siégera à la section du Travail et à celle des Affaires Sociales, et fera plusieurs rapports.
* Problèmes posés par le travail et l'emploi des femmes
* La situation démographique de la France et ses conséquences économiques et sociales
* Les modes de garde des enfants de moins de six ans
* Le statut matrimonial et ses conséquences juridiques, sociales et fiscales
* Problèmes posés par la toxicomanie.

Plusieurs des propositions formulées dans ces rapports ont abouti à des changements de législation, de règlementation ou de politique. L'Union Européenne lui demande un rapport sur "La diversification des choix professionnels des jeunes filles et des femmes" (1984) dans laquelle elle formule 80 "recommandations" dont 78 seront adoptées par le Conseil des Ministres des États membres. On lui confie la coordination des recherches et actions sur les choix d'études et les choix professionnels des jeunes filles et des femmes dans l'ensemble des neuf puis douze États membres. Elle poursuivra cette tâche jusqu'en 1992, faisant un rapport de synthèse par an et supervisant de nombreuses "actions positives" en faveur des femmes dans toute l'Europe.

En même temps que ces fonctions très officielles et ces actions sur le terrain, elle poursuit son œuvre d'écrivaine, parfois éloignée de ces sujets austères. Elle a ainsi publié
* une Mythologie de l'Amour : huit cent ans d'écrits féminins couronnée par l'Académie Française,
* trois romans : L'amant, L'enveloppe, Alias, ce dernier réédité en "poche" en 1999,
ainsi que des essais plus particulièrement consacrés aux bouleversements observés dans les couples et les familles Pour le meilleur et sans le pire, Quels pères ? Quels fils ? consacré à la crise de la paternité (réédité en poche en 1995), Le Grand Remue-ménage, crise de la famille et Diderot dans l'autobus, qui évoque les revendications "homo parentales" et les conséquences des découvertes de la génétique sur la famille.
Elle est toujours très active dans le monde associatif : Présidente, puis Présidente d'honneur en 2000, de l'association "Population et Avenir", Vice-présidente des "Associations Familiales Protestantes", Vice-présidente de la "Fédération nationale des Associations de Prévention de la Toxicomanie".
Elle a été élue en 2000, membre correspondant de l'Académie des Sciences Morales et Politiques. Elle est Commandeur de l'Ordre de la légion d'honneur et Commandeur de l'Ordre du mérite.

07/04/2010
Lien : Annuaire au féminin

[Compléter l'article]

Carrière

* Professeur (1947-1949)
* Fondatrice (1955) et Secrétaire générale (1955-1958) puis Présidente d’honneur du Mouvement français pour le planning familial
* Chercheur au Centre d’études des communications de masse de l’Ecole pratique des hautes études (1960-1963)
* Professeur à l’Institut français de presse (1963-1968)
* Professeur à l’Université libre de Bruxelles (1966-1968)
* Expert auprès des Communautés économiques européennes (1969-1992) et auprès du Bureau international du travail (1970)
* Chargée de cours à la faculté des lettres de Paris-Nanterre (1967)
* Membre du Conseil économique et social (1974-1989)
* Fondatrice et Présidente des centres Retravailler
* Membre de la commission nationale consultative des droits de l’Homme (1986-1999)
* Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques (1999)
* Ancien membre de la Commission française de l’Unesco.

07/04/2010
Lien : Wikipédia

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Evelyne SULLEROT ("Féministe et sociologue non conformiste spécialiste (entre autres) de la famille". )
2 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
3 Les maquis en Cévennes (Pour la Mémoire, dans cet historique de la Résistance en Cévennes, il y a la saga d’une bonne partie de la Résistance M.U.R. du Gard, concernant ses maquis de l’Aigoual, mais aussi leur mouvance, de Nîmes, Le Grau du Roi, Sommières et même Ganges, étroitement uni à Lasalle, Saint Hippolyte du Fort et Valleraugue. C’est la mémoire d’une résistance populaire, encadrée par des hommes courageux, volontaires, qui n’étaient pas préparés à ces lourdes responsabilités et qui surent les assumer, avec raison et sans défaillance.
La montée en puissance de cette résistance, surestimée par l’adversaire, lui donna un grand rayonnement dans notre département. C’est aussi, la mémoire d’un pays de montagne moyenne, mais très accidentée, sorte de refuge dans lequel s'’est perpétuée une tradition d’accueil et de liberté. Les Cévennes. )
4 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
5 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
6 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
7 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
8

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018