Soutenez le travail de l'AJPN Papon, de la collaboration au procès… colloque 23 et 24 mai 2018, Hôtel de Région, Bordeaux
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
634 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
656 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4125 Justes de France
920 résistants juifs
10067 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1228 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Pauline Fagault


Dossier Yad Vashem : 12130
Remise de la médaille de Juste : 21/06/2011
Sauvetage : Saint-Jean-de-la-Motte La Croix Roussière 72510 - Sarthe
Profession: Sans profession
Nom de naissance: Pauline Henriette Bertrand
Nom d'épouse: Fagault
Date de naissance: 27/09/1896
Date de décès: 04/08/1966
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Pauline-Fagault
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Eugène Fagault*, journalier, et son épouse Pauline née Bertrand*, habitent à La Croix Roussière à Saint-Jean-de-la-Motte.

Originaires de Pologne, Leib Kajman, né le 28/10/1908 à Lublin et Blima Okret étaient arrivé à Paris séparément en 1935. Ils s’y sont mariés le 13 mars 1937. Leib Kajman était cordonnier. Ils habitaient dans le 19e arrondissement de Paris, dans une seule pièce au 1er étage au-dessus de la cordonnerie, rue Lauzin. Ils auront trois fils : Roger, Nathan et Félix.
En décembre 1939, Leib Kajman s'engage dans un régiment de volontaires étrangers. Démobilisé en juillet 1940, il rentre à Paris.

Leib Kajman est arrêté parce que juif lors de la rafle dite du "billet vert" le 14 mai 1941. Interné au camp de Beaune-la-Rolande, Leib Kajman sera déporté sans retour à Theresienstadt par le convoi n° 5 le 28 juin 1942.

Après l'arrestation de son mari, Leib Kajman, Blima, restée seule avec trois enfants, prend contact avec l'UGIF pour trouver une filière de sauvetage qui serait en mesure de mettre ses enfants à l'abri.
Lucienne Clément de l’Épine*, assistante sociale, place des enfants pour l'organisation clandestine dirigée par la WIZO de Paris et de l'UGIF (Union générale des israélites de France).
C'est ainsi que Blima Kajman est mise en contact avec une famille d'accueil à La Roussière : Eugène* et Pauline Fagault*. Blima y accompagne ses trois enfants, Roger, Nathan et Félix.
C'est Lucienne Clément de l'Épine* qui les visitera régulièrement à vélo et apportera la pension mensuelle.
Au début de 1944, après les arrestations opérées à l’UGIF, les enfants restèrent cachés chez les Fagault* en raison des liens d’affection qui les unissaient aux enfants. Ils n’allaient pas à l’école mais Nathan apprit à lire.

En dépit de leur jeune âge, les enfants se souviennent de la bonté d'Eugène* et de Pauline Fagault* à leurs égards. Bien que très pauvres, les Fagault s’arrangeaient pour les choyer.
Un voisin, Gaston Perpoil, atteste que nombre d’enfants cachés dans la Sarthe furent remis aux gendarmes début 1944 car les familles d’accueil, ne recevant plus de pension, craignant des représailles, se jugeaient alors exposés à trop de dangers en cachant des Juifs.

Blima Kajman parviendra à survivre à Paris et reviendra chercher ses enfants en 1945.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Histoire

Rescue Story

Leib and Blima Kaiman were both originally from Poland. Arriving separately in France in the 1930s, they were married in 1937. They opened a shoe repair shop in Paris, and settled in the apartment above the shop. In May 1941, Leib was arrested and sent to Beaune-la-Rolande; in June 1942, he was deported to Auschwitz, where he was murdered.

One day in early February 1942, Blima received a visit from two policemen informing her that she and her three sons – five-year-old Nathan, three-year-old Félix and one-year-old Roger – were to be arrested the next day. She quickly left home with the children and found shelter for the night. The next day, she contacted the WIZO organization to plead for help. They recommended that she turn to Lucienne Clément de l’Epine*, who was instrumental in finding hiding places for many Jewish children. Through her, the Kajman children found shelter with Eugène and Pauline Fagault, who lived on the small "La Roussière" farm in St. Jean de la Motte (Sarthe) in central France. Blima traveled with the children to St. Jean de la Motte and deposited them with the couple.

The Fagaults' home had only two rooms – Pauline Fagault’s father slept in the living room near the fireplace; in the bedroom, the couple slept with their son in one bed, while Nathan and Félix slept in another bed and baby Roger in a cot. There was no electricity or running water in the cottage, and the toilet was outside. Despite the limited comforts, the children felt only love and kindness showered on them by their hosts. Eugène Fagault, a day laborer at local farms, even taught Nathan to read and write.

Meanwhile, Blima returned to Paris, found a hiding place in a convent and survived the war. After liberation, Blima needed time to rebuild her life and asked the Fagaults to host her children for a little while longer. Almost a year later, the boys returned to live with their mother. However, they continued to see the Fagaults on a regular basis, especially during school holidays, when their mother sent them to St. Jean de la Motte to stay.

On June 21, 2011, Yad Vashem recognized Eugène Alexandre and Pauline Henriette Fagault as Righteous Among the Nations.

Yad Vashem

29/11/2017

asso 3489
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Pauline Fagault
Félix Kajman
Roger Kajman
Nathan Kajman

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Lucienne Clément de L'Épine (Juste parmi les Nations qui plaçait des enfants Juifs dans des familles de la Sarthe. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018