Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
57 annonces de recherche

39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de communes
95 départements et l'étranger
1226 lieux d'internement
739 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4281 Justes de France
916 résistants juifs
14975 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1301 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Mayenne

Région :
Pays de la Loire
Département :
Mayenne

Préfets :
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
(14/11/1941 - 1942) Préfet de la Mayenne. Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)

À lire, à voir…

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Marie Médée


Dossier Yad Vashem : 10886
Remise de la médaille de Juste : 29/08/2006
Sauvetage : Évron 53600 - Mayenne
Profession: Cafetière
Nom de naissance: Esnault
Nom d'épouse: Médée
Date de naissance: 26/11/1913
Date de décès: 13/08/1989
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Marie-Medee
Marie Médée*
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Marie* et Marcel Médée* tiennent le café de la gare à Évron.

Fajga et Jacques Waysbord originaires de Kozienice (Pologne) viennent se réfugier à Évron avec leur fille Hélène née à Argenteuil (95) en 1936.
Le couple arrive de Argenteuilet Jacques Waysbord était cordonnier.
Ils étaient arrivés là grâce à leurs amis, M. et Mme Kaufman, dont les cinq enfants étaient cachés à Évron.

Les Waysbord et les Médée*, qui ont le même âge, se lient d'amitié et Jacques Waysbord fait promettre à Marcel Médée* de recueillir Hélène s'il leur arrivait malheur.

Fajga Waysbord est arrêtée à son domicile fin octobre 1942. Elle sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 45 du 11 novembre 1942.
Jacques Waysbord n'a pas été attrapé et prévient ses camarades militants communistes du danger. Il est arrêté quelques mois plus tard et sera interné au Camp de Beaune-la-Rolande puis à Drancy avant d'être déporté sans retour vers Auschwitz le 11/02/1943.
Les parents d'Hélène ne reviendront pas.

Une voisine va chercher Hélène à l’école. Marcel Médée*, alerté à Evron, part récupérer Hélène, fidèle à sa promesse, avec une fausse carte d’identité préparée pour elle grâce au soutien du maire du village.

Hélène restera au village sous son véritable nom et sans être inquiétée jusqu'en 1945, malgré la présence des Allemands puis elle reviendra à Paris.

Elle part chez des cousins après la guerre qui finalement ne la garderont pas.
Elle sera placée dans un orphelinat juif de Versailles et, après avoir souhaité retourner dans la famille Médée, Marcel Médée deviendra officiellement son tuteur le 11 juillet 1946.
Son soutien, son dévouement, son courage permettront à Hélène de poursuivre de brillantes études qui vont lui permettre de faire une grande carrière dans l'Education Nationale.
Elle est agrégée de lettres classiques, et enseigne à Laval puis à Caen, de 1968 à 1982.
En 1983, Hélène Waysbord-Loing est nommée chargée de mission auprès de la présidence de la République, chargée des grands travaux, de l’urbanisme et de l’environnement, puis elle est successivement chargée de missions auprès de l’établissement public du Grand Louvre, puis auprès du secrétaire d’État aux grands travaux Émile Biasini. Elle est nommée inspectrice générale de l'Éducation nationale. Elle est ensuite en poste à la Bibliothèque de France, comme déléguée scientifique de 1992 à 1994, puis comme chargée de mission pour les affaires internationales de 1994 à 1996.

Hélène Waysbord-Loing devient présidente de l'association de la Maison d'Izieu en 20042, puis présidente honoraire.

Le 29 août 2006, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Marie* et Marcel Médée*.

Hélène Waysbord-Loing publie en 2013 L'amour sans visage, un récit autobiographique accompagné de lettres de captivité de son père, envoyées clandestinement.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Marcel Médée

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Marie Médée
Jacques Waysbord
Fajga Waysbord
Hélène Waysbord

Chronologie [Ajouter]

13/12/2007 - Le 13 décembre 2007 au Mémorial de Caen (14000), remise de la médaille des Justes décernée aux ayant droit de Marcel et Marie Médée, honorés à titre posthume.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )
7 Le camp de Prestataires Internés de Meslay-du-Maine (Histoire de Albert Mary Dubuc, dernier commandant du camp d'internement de prestataires étrangers de Meslay-du-Maine. )
8 juifs sarthois arrêtés déportés

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2022