Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
95 annonces de recherche

39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de communes
95 départements et l'étranger
1226 lieux d'internement
739 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4281 Justes de France
916 résistants juifs
14865 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1299 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Marguerite Avignon


Dossier Yad Vashem : 14090
Remise de la médaille de Juste : 24/05/2021
Sauvetage : Le Mans 72000 - Sarthe
Date de naissance: 26/04/1894
Date de décès: 12/05/1974
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Marguerite-Avignon
Marguerite Avignon*
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Dora née Gersten vivait à Ternow en Pologne où elle s’est mariée avec Yehuda Lichter en 1925.
Elle met au monde deux enfants : Baltsha en 1927 et Basha en 1928.
Elle divorce de son mari et quitte la Pologne en 1933 pour venir s’installer à Paris.
La famille vit modestement au 18 rue Jules Verne dans le 11e arrondissement de Paris.

En juillet 1942, elle échappe à la rafle du Vel d’Hiv.
Dora Gersten parvient à éviter l'arrestation car elle travaille à l'usine Grundel et qui fabrique des uniformes allemands. Un collègue, M. Firstenberg permettra à Dora et ses enfants de se cacher à la campagne grâce à une organisation clandestine de secours juifs.

Au début 1943, Basha Lichter dite Bella, la plus jeune des filles de Dora Gersten part seule en train de Paris pour aller dans la Sarthe. Elle est récupérée à la gare par M. Carbin qui l’amène chez ses voisins M. et Mme Rouillon et leurs fils de 15 ans. Ils sont les propriétaires d’une auberge.
Bella est rejointe peu après par sa sœur Baltsha dite Berthe. Malheureusement la police débarque dans l’auberge alors qu’elle enquête sur un vol et découvre les enfants. Bien que les enfants ne soient pas suspectés d’être juifs, cheveux châtains clair et yeux bleus comme leur mère, il est interdit d’accueillir des réfugiés sur un lieu de travail.

Un courrier est envoyé à Dora Gersten qui habite chez M. Firstenberg à Paris pour demander à ce que les enfants soient déplacés.
Dora Gersten se rend dans la Sarthe pour leur trouver un nouveau lieu.
Pourtant, à peine revenue à Paris, Dora Gersten reçoit une lettre anonyme lui demandant de faire partir les enfants de là ou ils sont car ils risquent d’être dénoncés et livrés aux autorités. Il est avéré depuis, que la lettre a été envoyé par le fils de 15 ans de M. et Mme Rouillon...

Aussitôt Dora Gersten retourne dans la Sarthe et parvient à placer ses filles chez Marguerite Avignon* à Montmirail.
Marguerite Avignon* est une veuve qui vit avec sa fille Madeline et son beau-fils Fernand Riet et leurs deux enfants Jean-Yves et Marie-France.
La maison"Montafilent" de Marguerite Avignon* est partagée en deux. Marguerite Avignon* et la famille de sa fille vivent au 1er étage. Le rez-de-chaussée est utilisé par les filles de Dora Gersten. Les repas sont pris ensemble, mais les filles ne sortent pas de la maison qui se trouve à proximité de la Kommandantur.
À la suite de rumeurs que « Montfilent » cache des gens, Marguerite Avignon* cherche une autre famille qui puisse accueillir les deux petites filles.

En 1943, elle les emmène chez Mme Lemercier qui vit dans une ferme à proximité. Puis de nouveau, les petites filles bougent et vont à Montmirail à la ferme de M. et Mme Poirier, parents de Mme Lemercier.

Dora Gersten parvient à voir ses filles de temps en temps et à leur donner des tickets de rationnement.
Puis, quand cela devient impossible, un maitre d’école ami de M. Poirier, s’arrange et leur en fait parvenir.

Dora Gersten cherche un lieu où les trois pourraient vivre ensemble.
M. Poirier leur présente une vieille fille Mademoiselle Marie qui possède un grand domaine à à Lamnay près de Saint-Maixent et dans lequel il y a un petit pavillon proche des bois qui peut les recevoir. Elles y resteront du 1er juillet 1943 au 1er novembre 1944.

Dora Gersten, couturière, trouve du travail grâce à M. Poirier.

A Saint-Maixent, une des fermes se trouvant sur un chemin très fréquentés des soldats allemands appartient à Madeleine* et Alexandre Thérouin*, parents de 6 enfants. Ceux-ci proposent à Dora Gersten et ses deux filles de venir habiter le cabanon qui se trouve à 2 km de la ferme de la Motte. Elles y resteront jusqu’à la fin de la guerre.
Tous les jours Dora Gersten fait le chemin pour aller travailler. Au fur et à mesure, Dora Gersten comprend que Alexandre Thérouin* est impliqué dans des actions de résistance.

A la fin de la guerre, Dora Gersten rentre à Paris.

En 1951, elles émigrent en Australie et s’installe à Melbourne.
Berthe se marie avec Henri Goldwasser et a 4 enfants.
Bella épouse Szoel Shmerling et a aussi 4 enfants.

Ce n'est qu'à partir de 2003 qu'elles recherchent leurs sauveurs.

Dora Gersten a écrit son récit Memoirs of a certain period in our lives en 1964, publié en septembre 2008.

Le 24 mai 2021, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Marguerite Avignon* et à Madeleine* et Alexandre Thérouin*, le titre de Juste parmi les Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Marguerite Avignon
Dora Gersten Lichter
Bella Lichter
Berthe Lichter

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Lucienne Clément de L'Épine (Juste parmi les Nations qui plaçait des enfants Juifs dans des familles de la Sarthe. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )
7 juifs sarthois arrêtés déportés

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2022