Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
659 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
656 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4146 Justes de France
920 résistants juifs
10109 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1232 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Jean Méry


Dossier Yad Vashem : 4387
Remise de la médaille de Juste : 1994
Sauvetage : Bessé-sur-Braye 72310 - Sarthe
Profession: Directeur d'une coopérative agricole
Date de naissance: 17/07/1909 (Trôo)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jean-Mery
Photo de Jocelyne récitant un discours à son grand-père Jean Méry (photo de celui-ci après les camps)
source photo : jocelyne quénon
crédit photo : X
Jean-Mery
sur l'article : mes deux petits-fils à gauche (photo)
source photo : Inconnu
crédit photo : X
Jean-Mery
Etats de service et camps Jean Méry
source photo : jocelyne quénon
crédit photo : X
Notice

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Jeanne et Jean Méry

JEAN MERY DECEDE EN 1996 .................................. Jean Méry*, petit mais fort dans sa tête et ses actions est né le 17 juillet 1909 dans une famille très modeste qui vivait dans une maison troglodyte.
Son père, Maurice, était boulanger à Trôo. Sa mère Henriette (née Girard) ne travaillait pas.
Il avait deux sœurs : Jeanine et Christiane.

Jean Méry* épousa Jeanne* née Doron à Bessé-sur-Braye le 13 mai 1909. Elle possédait "des biens". Le couple s'installe rue Jean-Jaurès.

Jean Méry* décida très tôt de résister et fit passer des familles juives et prit le "maquis sarthois" en cachette de tous sous le nom de "Sergent Albert". Son réseau se trouvait aux alentours de Bessé-sur-Braye dans le canton de Saint-Calais.
Son beau-frère, Francis Sommier, employé à la SNCF, le mari de Simone Doron, la sœur de Jeanne*, participe activement à la Résistance. Bessé par une grenade, il perdit la main, mais continua à recevoir dans une cabane du jardin la radio et à émettre.

Jean* et Jeanne Méry* cachent aussi des familles d'origine juine :
La famille Hermann Sosnowicz fut donc cachée rue Jean-Jaurès ainsi que la famille Sotenberg qui fut très vite transférée chez la famille Pottier dans leur ferme de Cogners (Sarthe) à quelques kilomètres de Bessé.

Dénoncé pour fait de résistance, Jean Méry est arrêté et sera déporté vers Nuemgam, au Kommando de Stoken, tandis que son compagnon, Modeste Mortier, sera déporté à Mattahausen.
Durant la débâcle, Jean Méry* est dirigé vers le camp de femmes de Ravensbrück. Il parvient à s'évader en se laissant tomber dans un fossé avec un autre compagnon de misère.

Après l'arrestation de son mari, Jeanne Méry continua seule à résister et à aider les familles juives. Elle prenait sa bicyclette la nuit pour chercher les messages dans les champs étroitement surveillés. Il est à signaler la famille Tuchband qui vivait à Bessé-sur-Braye et qui fut arrêtée à l'exception du fils aîné (déficient mental) qui était en institution. Jeane Méry, pendant des années, ne cessa de lui écrire et de lui envoyer des colis. Hélas, elle n'eut jamais de nouvelles de lui par la suite et elle en fut plus que peinée. Mais fut-il gazé comme de nombreux déficients mentaux (jeunes et âgés) d'autant qu'il en région parisienne : Epinay-sur-Orge. Asile de Vaucluse, puis H.P. de Vaucluse.

Jean Méry connaissait tous les habitants du village, qui l'avaient en haute estime. Après l'armistice, il commença à faire de la résistance. Il vint également en aide à plusieurs familles juives, et tout particulièrement à des Juifs étrangers, plus vulnérables que ceux qui jouissaient de la nationalité française. Après les grandes rafles de juillet 1942 à Paris, le couple Méry cacha sous son toit Herman Sosnowicz, un Juif polonais, puis lui trouva une ferme abandonnée. M. Sosnowicz put ainsi faire venir sa femme et ses deux enfants, restés à Paris. Pendant la même période, deux autres Juifs arrivèrent à Besse-sur- Braye et y vécurent : M. Touchband, dont toute la famille venait d'être déportée, et Léon Sotenberg, un ami des Sosnowicz venu les rejoindre. La ferme abandonnée n'avait ni eau courante, ni électricité; Jean Méry réussit à trouver pour les Sosnowicz un logement plus confortable, dans une maison appartenant à une autre famille du village qui avait accepté de cacher des Juifs. Après la déportation du frère de Léon, sa femme et son fils se réfugièrent à leur tour à Besse-sur-Braye et s'installèrent dans la ferme abandonnée. Certes, les conditions de vie étaient difficiles, mais ils y étaient en sécurité. Ils pouvaient aussi cultiver des légumes et cueillir des pommes, des poires ou des cerises dans le verger. Jean et Jeanne Méry ne leur demandaient aucune rémunération pour leur logement ni pour les fruits de la ferme. Les gens du village, qui savaient que des Juifs se cachaient dans cette bâtisse, n'en soufflèrent mot à personne. Lorsque les autorités découvrirent le secret, un autre paysan s'empressa de les aider à s'enfuir et leur trouva un refuge dans une ferme voisine. Les Sotenberg demeurèrent au village jusqu'à la Libération. Le 11 septembre 1994, Yad Vashem a décerné à Jean et Jeanne Méry (pour Jeanne Méry à titre posthume) le titre de Juste parmi les Nations. .......................... ........................ Personnes sauvées M. Herman Sosnowicz et sa famille M. Léon Sotenberg Mme Mathilde Sotenberg M. Guillaume Sotenberg ............... Lieux de mémoire Rond-point Jean Méry Allée des Justes à Jérusalem Allée des Justes à Paris ............................ Jean Méry connaissait tous les habitants du village, qui l'avaient en haute estime. Après l'armistice, il commença à faire de la résistance. Il vint également en aide à plusieurs familles juives, et tout particulièrement à des Juifs étrangers, plus vulnérables que ceux qui jouissaient de la nationalité française. Après les grandes rafles de juillet 1942 à Paris, le couple Méry cacha sous son toit Herman Sosnowicz, un Juif polonais, puis lui trouva une ferme abandonnée. M. Sosnowicz put ainsi faire venir sa femme et ses deux enfants, restés à Paris. Pendant la même période, deux autres Juifs arrivèrent à Besse sur Braye : M. Touchband, dont toute la famille venait d'être déportée, et Léon Sotenberg, un ami des Sosnowicz venu les rejoindre. La ferme abandonnée n'avait ni eau courante, ni électricité; Jean Méry réussit à trouver pour les Sosnowicz un logement plus confortable, dans une maison appartenant à une autre famille du village qui avait accepté de cacher des Juifs. Après la déportation du frère de Léon, sa femme et son fils se réfugièrent à leur tour à Besse-sur-Braye et s'installèrent dans la ferme abandonnée. Certes, les conditions de vie étaient difficiles, mais ils y étaient en sécurité. Ils pouvaient aussi cultiver des légumes et cueillir des pommes, des poires ou des cerises dans le verger. Jean et Jeanne Méry ne leur demandaient aucune rémunération pour leur logement ni pour les fruits de la ferme. Les gens du village, qui savaient que des Juifs se cachaient dans cette bâtisse, n'en soufflèrent mot à personne. Lorsque les autorités découvrirent le secret, un autre paysan s'empressa de les aider à s'enfuir et leur trouva un refuge dans une ferme voisine. Les Sotenberg demeurèrent au village jusqu'à la Libération. Le 11 septembre 1994, Yad Vashem a décerné à Jean et Jeanne Méry le titre de Juste parmi les Nations. .......................... Jeanne Méry* ont reçut à titre posthume la médaille des Justes en 1994 ........................ ersonnes sauvées M. Herman Sosnowicz et sa famille M. Léon Sotenberg Mme Mathilde Sotenberg M. Guillaume Sotenberg ......................... Lieux de mémoire Rond-point Jean Méry Allée des Justes à Jérusalem Allée des Justes à Paris Jean Méry est décédé en 1996 .......................... PERSONNES SAUVEES PAR LE COUPLE MERY M. Herman Sosnowicz et sa famille M. Léon Sotenberg Mme Mathilde Sotenberg M. Guillaume Sotenberg ................... Lieux de mémoire

24/01/2018
Auteur : Jocelyne Quénon
Source :
petite-fille

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Jeanne Méry

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Jean Méry
Léon Sotenberg

Chronologie [Ajouter]

22/12/2017 - Bessé-sur-Braye (Sarthe) France


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Lucienne Clément de L'Épine (Juste parmi les Nations qui plaçait des enfants Juifs dans des familles de la Sarthe. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )
7 Camp de la Verrerie de Coudrecieux durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Recherche descendants et famille

    Je recherche des descendants de la famille d'Herman Sosnowicz qui fut caché par Jean et Jeanne Méry à Bessé-sur-Braye avec leur enfant...Ils n'ont pas, à notre connaissance, été arrêtés à Bessé-sur-Braye ni dans la Sarthe (d'après les listings étudiés) ! Ainsi que des descendants de la Famille Sotemberg (d'abord cachée à Bessé-sur-Braye chez Jean et Jeanne Méry (alors rue Jean Jaurès) puis chez la famille Pottier (agriculteur) à Cogners. A tout hasard si des membres de la famille Touchband (hélas arrêtée) sauf le cadet placé en institution ?...pouvaient se manifester ? Merci [répondre]

    Bonjour

    Avez vous consulter le dossier de la famille MERY qui a été reconnu comme juste ?
    Peut être trouverez vous des noms de descendants ?

      [répondre]
    essayez aussi les pages blanches sur internet en tapant le nom des familles que vous recherchez.... Ca peut marcher.

      [répondre]
    Excusez moi d'insister mais les pages blanches sur internet peuvent vraiment vous aider.

    cordialement
      [répondre]
    Merci : j'ai déposé cette annonce dans la page de Jean Méry (mon grand-père) reconnu comme Juste !  [répondre]

***  Régine Kowitch-Kozuchowicz Galatola (faux nom : Schlosser)

    RÉGINE KOWITCH-KOZUCHOWICZ GALATOLA (FAUX NOM : SCHLOSSER)
    Qui a caché cette personne qui est née en 1934 à Paris ? J'ai été contactée via l'association Claims pour informations. Régine Kowitch-Kozuchowicz épouse Galatola (vivant à New-York) affirme avoir été cachée chez Jean et Jeanne Méry à Bessé-sur-Braye (Sarthe) sous le faux nom de Schlosser...En dépit de mes recherches et du journal que j'ai tenu pendant des années, récoltant les actes de mes grands-parents, ce nom ne figure pas. Ma mère (85 ans) donc ayant pratiquement le même âge que cette personne ne se souvient absolument pas d'elle (vrai nom et faux nom ni de sa famille). Je ne la vois pas non plus (ainsi que sa famille citée en titre) dans la liste des personnes juives cachées en Sarthe. Qui a des renseignements afin que je puisse donner une réponse définitive à l'association Claims à Frankfort (Allemagne) ! MERCI (urgent) - [répondre]
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018