Soutenez le travail de l'AJPN Papon, de la collaboration au procès… colloque 23 et 24 mai 2018, Hôtel de Région, Bordeaux
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
634 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
656 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4125 Justes de France
920 résistants juifs
10067 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1228 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Germaine Chevrieux


Dossier Yad Vashem : 10369
Remise de la médaille de Juste : 04/11/2004
Sauvetage : Requeil Mélier 72510 - Sarthe
Profession: Cultivatrice
Nom de naissance: Germaine, Henriette Dupuy
Nom d'épouse: Chevrieux
Date de naissance: 18/07/1919
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Germaine-Chevrieux
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Henriette* et Arthur Dupuy*, âgés d'une soixantaine d'années, leur fille Germaine* et son mari Gilbert Chevrieux* habitaient à Requeil (Sarthe) où ils étaient cultivateurs.

Sollicité pour recevoir chez eux des enfants en danger, ils acceptèrent.
C’est ainsi que Jean Kac, né en 1934, devenu Jean Moreau, est arrivé un jour de février 1944 à la ferme des Dupuy, « Bel Air », en compagnie d’une petite fille du nom de Simone Khalifa.

Jean était le fils de Salomon Kac, d’un Juif étranger né à Lodz (Pologne) et de Cypra Raca Kac, née à Lodz. Ils étaient arrivés en France en 1926 et s'étaient mariés en 1931.
Avant la guerre, le père exerce la profession de tailleur à domicile, la mère celle de finisseuse, ils habitent au 47 rue Descartes à Paris 5e.
En 1939, Salomon Kac s'était engagé au 22ème Régiment de Marche des Volontaires Etrangers. Fait prisonnier, il ne rentrera de captivité qu'en Août 1945. Cypra n’avait pour toute ressource que l’allocation versée aux femmes de prisonniers de guerre.

Courant 1943, après un contrôle de police périlleux, la mère confie son fils Jean quelques mois au collège Sainte–Barbe de Fontenay, comme interne, mais il ne s'adapte pas.
Une voisine lui parle du père Théomir Devaux* qui se chargeait de trouver des lieux d’accueil et de refuge pour des enfants en danger.
Jean va séjourné deux ou trois semaines chez Henriette* et Arthur Dupuy* en attendant que leur fille Germaine* qui venait d’accoucher, puisse le prendre en charge comme il était prévu. Ce qui fut fait un peu plus tard et Jean passa donc au « Mélier », la ferme des Chevrieux, jusqu’à la Libération, en septembre 1944 alors que Simone Khalifa restait chez Henriette* et Arthur Dupuy*.
Il y a mené une vie normale, fréquentant l’école du village. Sa présence au « Mélier » était expliquée aux voisins comme due à la nécessité d’éviter à un enfant de Paris les affres des privations et des bombardements. Il était considéré comme faisant partie de la famille, jouissant d’une attention affectueuse, disposait d’une chambre et ne souffrait de rien en dépit du froid intense de cette période. Les petites sommes versées à la famille ne l’indemnisait que très peu de ses frais et des risques encourus, étant donné qu’une unité allemande stationnait à moins de cinq cent mètres, au château de la Roche-Mailly.

La guerre finie, Jean Kac a retrouvé ses parents et son nom mais n’a jamais oublié sa famille d’accueil et a conservé d’étroites relations avec elle.

Le 4 novembre 2004 Yad Vashem a décerné à Henriette* et Arthur Dupuy* et Germaine* et Gilbert Chevrieux* le titre de Justes des Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Arthur and Henriette Dupuy, both in their 60s, lived with their daughter and son-in-law, Gilbert and Germaine Chevrieux, in Requeil (Sarthe) and were working as farmers when they agreed to take in Jewish children in danger. This is how Jean Kac was welcomed one day at Bel Air, the Dupuy’s farm. He became Jean Moreau without the need for false papers, as they were not required for a child born in 1934. He came with a little girl named Simone Khalifa. Jean was the son of a foreign Jew who had enlisted and had been taken prisoner. His mother’s sole income was the allowance paid to wives of prisoners of war. A neighbor had hid them during various raids. Jean was finally entrusted to Father Théomir Devaux*, the spiritual leader of the Notre-Dame de Sion religious order. He had created a rescue network in order to find foster homes and places of refuge for Jewish children. Jean spent two or three weeks at the Dupuys’ until their daughter Germaine, who had just given birth, could take him under her wing as planned. He stayed at “Mélier,” the Chevrieux farm, until the Liberation, while Simone remained with the Dupuys. Jean led a normal life and attended the village school. His presence at “Mélier” had been explained to the neighbors as necessary in order to keep a child from Paris away from hardships and shelling. He was considered one of the family and enjoyed its affectionate attention. He was given his own bedroom and did not suffer from anything except the intense cold during this period. The small sums paid to the family barely compensated for the expense of keeping him, not to mention the extra risks they were taking. Indeed, a German unit was stationed less than 500 meters away at the Château de la Roche-Mailly. When the war was over, Jean was reunited with his parents and got his real name back. He never forgot his foster family and maintained close relations with them.
On November 4, 2004, Yad Vashem recognized Arthur and Henriette Dupuy, along with Gilbert and Germaine Chevrieux, as Righteous Among the Nations.

05/01/2018
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Germaine Chevrieux
Jean Kac (dit Jean Moreau)
Simone Khalifa

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Lucienne Clément de L'Épine (Juste parmi les Nations qui plaçait des enfants Juifs dans des familles de la Sarthe. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018