Soutenez le travail de l'AJPN
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages  
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période nazie dans les communes de France
15 annonces de recherche
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de commune
95 départements et l'étranger
1229 lieux d'internement
744 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4342 Justes de France
1069 résistants juifs
15936 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e Guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque : 1365 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Mayenne

Région :
Pays de la Loire
Département :
Mayenne

Préfets :
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
(14/11/1941 - 1942) Préfet de la Mayenne. Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)

À lire, à voir…

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Auguste Cribier


Dossier Yad Vashem : 12945A
Remise de la médaille de Juste : 02/10/2015
Sauvetage : Le Buret 53170 - Mayenne
Profession: Conseiller municipal
Date de naissance: 07/02/1883
Date de décès: 06/11/1960
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Auguste-Cribier
Auguste Cribier*
source photo : Yad Vashem Photo Collections
crédit photo : D.R.
Auguste-Cribier
Auguste Cribier*
source photo : Yad Vashem Photo Collections
crédit photo : D.R.
Notice

Auguste Cribier*, né en 1883, ancien gendarme, devenu agriculteur, est alors conseiller municipal dans le village du Buret. Il assure la charge de la mairie avec la femme du maire, Amélie Bruneau dont le mari Joseph est prisonnier en Allemagne depuis 1940. Il reviendra en 1945.

Marie-Louse Cordier* vivait au Buret avec ses cinq enfants.
Depuis 1940, son mari Georges Cordier était prisonnier de guerre en Allemagne. En 1945, il reviendra et décèdera des suites des privations et des mauvaises conditions d’internement.

Herz Mordka Jakubowicz et Cyna Cukierman sont nés tous les deux en 1906 à Tomaszow en Pologne. Ils ont émigré vers 1931 en France, se sont installés à Paris, où ils se sont mariés en 1933. Leurs trois enfants y sont nés : Romain en 1936, Marcel en 1937 et Rosette en 1940.
Herz Jakubowicz a travaillé comme brocanteur, puis comme tailleur.

En 1940, Romain tombe malade et est envoyé en convalescence chez Marie-Louse Cordier* au Buret. L'enfant est considéré comme un des nombreux polonais catholiques réfugiés en Mayenne.

Le 14 mai 1941 Herz Jakubowicz est arrêté sur convocation et interné à Beaune-la-Rolande. Il sera déporté sans retour vers Auschwitz (Pologne) le 28 juin 1942 par le convoi n° 5.

Cyna Jakubowicz se retrouve seule à Paris démunie et parlant assez peu le français.

Le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vél d’Hiv, Cyna Jakubowicz tenant sa fille âgée de moins de deux ans dans les bras refuse d’être arrêtée et emmenée par les policiers français.
Elle prend immédiatement contact avec la secrétaire de la mairie de Grez-en-Bouère qui demande à Marie-Louse Cordier* d'accueillir les trois enfants au Buret.
Elle accepte et part à Paris chercher les enfants le jeudi 1er octobre 1942. Le lundi, elle rentre avec eux en train jusqu'au Sablé-sur-Sarthe. Auguste Cribier* vient les chercher à la gare et les ramène avec sa carriole au Buret.

Voulant rejoindre ses enfants au Buret quelques semaines après leur placement chez Marie-Louse Cordier*, Cyna Jakubowicz est arrêtée par la milice en gare de Laval et ses papiers sont confisqués. Elle est conduite à la Préfecture. Un responsable de la Préfecture, probablement le Préfet Édouard Bonnefoy, résistant, téléphone à Auguste Cribier* pour qu’il vienne la chercher à Laval. Ce qu’il fait immédiatement.

Auguste Cribier*, ami d’enfance de l’abbé Tourneux, le convainc de prendre à l’Eglise les deux garçons, Romain et Marcel au catéchisme et comme enfants de chœur, afin de parfaire l’identité de la famille – réfugiés polonais catholiques – et leur permettre d’aller à l’école du village sans être inquiétés.

C’est à la demande de Auguste Cribier* qu’Amélie Bruneau, la femme du maire du Buret, a persuadé Francis Morille, propriétaire d’une bicoque délabrée en campagne, de la leur prêter. C’est Amélie Bruneau qui leur a trouvé, dans le bourg, une petite maison d’une pièce avec une cheminée où les Jakubowicz ont vécu jusqu’en septembre 1947. C’est grâce au soutien et à l’aide d’Amélie Bruneau et de Auguste Cribier* que Cyna Jakubowicz a pu vivre en effectuant des petits travaux dans le village : couture, travaux dans les fermes pour nourrir ses enfants et vivre du mieux possible, compte tenu de l’époque difficile pour tous.

Le 10 février 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Auguste Cribier* et à Marie-Louse Cordier*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Auguste Cribier
Rosette Jakubowicz
Romain Jakubowicz
Cyna Jakubowicz
Marcel Jakubowicz

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Le camp de Beauregard à Clefs (Site personnel en cours de réalisation )
3 Site Communal (Site officiel de la Mairie de Draché )
4 A Bléré, la ligne de démarcation est toujours dans les mémoires (Cet article résume bien la position de Bléré et le role heroique de ses habitants Journal La Nouvelle République. 25 Aout 2007 )
5 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
6 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )
7 Le camp de Prestataires Internés de Meslay-du-Maine (Histoire de Albert Mary Dubuc, dernier commandant du camp d'internement de prestataires étrangers de Meslay-du-Maine. )
8 juifs sarthois arrêtés déportés

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]




Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
 * Juste parmi les Nations
 

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008-2024