Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
780 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
711 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4177 Justes de France
920 résistants juifs
11922 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Drôme

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Département :
Drôme

Préfecture :
Valence

Préfets :
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)

À lire, à voir…

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE

Anne Vallaeys Anne Vallaeys
Dieulefit ou le miracle du silence

ACHETER EN LIGNE

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Michel Cohen-Colin Michel Cohen-Colin
Mon père Joseph Cohen

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
De la Drôme aux camps de la mort

ACHETER EN LIGNE

Nicolas Andry Nicolas Andry
Objectif Lyon

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Arrestation dans le département de la Drôme en 1939-1945



41 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Bourg-de-Péage
27/08/1944 Famille Magnet Chirat Gignoux - L'abbé Georges Magnet*, André Chirat et Marie-Joseph Gignoux, résistants FFI, participent à la libération de Romans. Encerclés le 27/08/1944, ils tombent dans une embuscade à Bourg-de-Péage. Faits prisonniers ils subissent un interrogatoire. Ils tentent de s’évader dans la soirée, mais se font tuer pendant cette tentative, rue des Ardoux.
Date d'exécution : 27/08/1944
Source : Georges Magnet

Buis-les-Baronnies
21/05/1944 Famille Angel - Elie, né le 1er avril 1912 à Istanbul, commerçant en Avignon, est arrêté parce que juif et déporté à Auschwitz-Birkenau. Il sera rescapé.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Carcassone - Edouard, né le 3 janvier 1906 à Marseille, représentant à Mirabel-aux-Baronnies (26), et son épouse Gilberte Esther, née Elias née le 21 juillet 1909 à Nîmes, sont arrêtés parce que juifs et déportés. Ils arrivent le 30 juin 1944 à Auschwitz, évacué sur Buchenwald le 6 janvier 1945, Edouard y meurt en février ou avril et Gilberte , rescapée, en reviendra le 28 mai 1945.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille de Ciaves - Maurice. né le en 1907 à Smyrne (Izmir) Turquie, nationalité hollandaise, venant d’Avignon, est arrêté parce que juif et déporté. Il arrive le 30 juin à Auschwitz-Monowitz, où il meurt en octobre.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Franck - Robert, né le 18 décembre 1903 à Epernay (51), venant de Marseille, est arrêté parce que juif et déporté. Il arrive le 30 juin à Auschwitz, évacué sur Buchenwald le 27 janvier 1945, il en est libéré le 11 avril 1945.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Geismar - Andrée Henriette née Dukas née en 1895 à Fraize (Vosges), est arrêtée parce que juive et déportée. Elle arrive le 30 juin à Auschwitz et y meurt en septembre.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Lechmann - Moïse, né le 17 février 1902 à Belfort, médecin à l’Hôpital de Buis, est arrêté parce que juif et déporté sans retour. Il arrive le 30 juin à Auschwitz, il y meurt rapidement, le 5 juillet.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Lyon - André Michel, né en 1891 ou 1895 à Paris, et son épouse Simone née Mayer, née en 1898 à Paris, sont arrêtés parce que juifs et déportés. Ils, arrivent le 30 juin à Auschwitz et ils y meurt rapidement: André le 7 juillet et Simone à une date inconnue, le 30 juin ?
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Unik - Charles, né en 1908, bijoutier à Paris, réfugié à Buis, est arrêté parce que juif et déporté. Il arrive le 30 juin à Auschwitz, transféré le 26 janvier 1945 à Buchenwald où il meurt à une date inconnue.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Wadamski - Simon, Russe, né le 23 avril 1888 à Podemka, Russie, est arrêté parce que juif et déporté. Il arrive le 30 juin à Auschwitz, il y meurt rapidement à une date inconnue.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Wahl - Léon, né le 27 mars 1971 à Epinal, et son épouse Andrée Marcelle née Hayem le 22 juillet 1895 à Epinal, sont arrêtés parce que juifs et déportés. Ils arrivent le 30 juin à Auschwitz. Léon et André y meurent le 5 juillet.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies


21/05/1944 Famille Woog - Armand, né le 1er novembre 1873 à Paris, venu de Marseille, est arrêté parce que juif et déporté. Il arrive le 30 juin à Auschwitz et y meurt le 5 juillet.
Source : Déportés des Hautes-Baronnies

Condorcet
19/03/1944 Famille Long - Gustave, maçon à Condorcet, résistant, fusillé, le 19 mars 1944, au hameau de Saint-Pons à Condorcet.
Date d'exécution : 19/03/1944


19/03/1944 Famille Montlahuc - Bertin, né à Sahune, 30 ans, négociant à Condorcet, résistant, ravitailleur du camp puis son agent de liaison, arrêté à son domicile, fusillé par les Allemands à Saint-Pons de Condorcet, le 19 mars 1944, contre le mur de l'école. Sa maison et le café-épicerie sont détruit à la grenade incendiaire.
Date d'exécution : 19/03/1944

Crozes-Hermitage
26/08/1944 Famille Pubilier - Aimé, 20, agriculteur à Larnage, résistant, tué le 26 août 1944 à Crozes-Gervans, au cours d’un combat contre les Allemands.
Date d'exécution : 26/08/1944


26/08/1944 Famille Revol - Maurice, 20 ans, travaille chez son père, entrepreneur de battage à Larnage, résistant, tué le 26 août 1944, à Crozes-Gervans, au cours d’un combat contre les Allemands.
Date d'exécution : 26/08/1944

Espenel
21/07/1944 Famille Chauvin - Louis Auguste, né là Pontaix. 55 ans en 1940, résistant, tué le 21 juillet 1944 lors des combats au Pont d’Espenel.
Date d'exécution : 21/07/1944

Izon-la-Bruisse
24/08/1942 Famille Epstein - Alfred, né le 13 juin 1901 à Kensingen (Allemagne), marié avec Élise née Froehlich, il est réfugié à Cavaillon, puis envoyé au GTE 148 est recensé en 1941. Il est visé par la liste d'arrestations des Juifs du 24 août 1942. Résistant, il rejoint le maquis et sera fusillé à Izon-la-Bruisse (Drôme).
Date d'exécution : 22/02/1944


21/02/1944 Famille Hoffmann - Nathan Hoffmann et son père sont au maquis Ventoux. Arrêtés le 22 février 1944 par la milice française, il sont envoyés au camp de Monteau
JO : Le maquis du Ventoux

La Touche
20/12/1943 Famille Zalamansky - Simon, Moïse, né le 7 novembre 1900 à Novogroudok (Russie), réfugié à La Tronche avec son épouse Rosalie et ses deux enfants, Sylvie et Henry, âgés de 8 ans et 3 ans, se croyait à l'abri dans ce petit village. En 1943, il est arrêté par trois gendarmes de La Begude parce que juif. Prévenu par un gendarme en civil la veille, il se laisse arrêter, croyant aller travailler en Allemagne.Il sera déporté sans retour de Drancy à Auschwiz. Il décède le 19 mars 1945 à Dachau. L'abbé Georges Magnet* conduira Rosalie et ses enfants á Dieulefit. Ils seront cachés à l'école de Beauvallon.
Déportation : 1944

Montélimar
11/10/1943 Famille Meyer - Le 11 octobre 1943, Robert Meyer, 43 ans, marchand de confection originaire de Troyes et replié à Montélimar, et son épouse Raymonde née Louscham, 34 ans, née le 04/04/1909 à Troyes, sont arrêtés par les Allemands chez eux à 7 rue Clabaud, où ils dirigeaient un réseau de Résistance. Ils seront internés à Drancy le 25/10/1943 et déportés sans retour à Auschwitz le 28/10/1943. Leur fille Françoise, 8 ans, est cachée à l'École de Beauvallon à Dieulefit où ses parents l'avaient envoyé rejoindre sa tante et son oncle Odette et Sam Abramobitsch. Ils seront saufs et adopteront la petite fille après la guerre.
Déportation : 28/10/1943 convoi no 61


22/10/1943 Famille Pérèle - Henri Pérèle, né le 08/08/1909 à Paris et son épouse Odette née Lévy à Nancy le 12/12/1910, vivaient à Paris, dans le 11e arrondissement. Henri Pérèle était représentant. Au début de la guerre, la famille part se réfugier à Montélimar. A la suite d'une dénonciation, dans la nuit du 22 octobre 1943, la Gestapo envahit la maison des Pérèle, tue Henri Pérèle et arrêtent Odette parce que juive, qu'ils amènent à la prison municipale. Odette Pérèle sera déportée sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 62 le 20 novembre 1943.
Les deux grands-mères, Mme Pérèle et Mme Lévy ne sont pas inquiétées, pas plus que les deux jeunes sœurs de Odette, sans doute parce que les jumelles Micheline et Claudine, nées en 1939, âgées de 4 ans, avaient la scarlatine.
Déportation : 20/11/1943 convoi no 62

Nyons
20/01/1944 Famille Lazar - Louis Lazar, son épouse Berthe née Salmon le 05/02/1903 et leurs enfants : Ruth, née le 20/04/1926, Gunther, né le 12/09/1927, Kurt, né le 21/03/1931 et Francine, née le 23/06/1939 à Nyons, ainsi que leur neveu Werner Sstrauss, né le 24/10/1928, sont arrêtés parce que juifs le 20 janvier 1944 par la gestapo à Nyons. Ils seront déportés par le convoi 67 du 03/02/1944.Seul Louis Lazar rentrera de déportation.
Déportation : 03/02/1944 convoi no 67

Portes-lès-Valence
08/07/1944 Famille Florentin - Maurice Florentin, 38 ans, né le 15/08/1905 à Salonique (Grèce), fils de Sarah, est juif et commerçant à Paris. Célibataire, il est réfugié à Portes-lès-Valence. Arrêté parce que juif, il est fusillé le 8 juillet 1944 à Portes-lès-Valence, parmi les 33 otages, en représailles d'un sabotage dans la gare de Portes la nuit du 6 au 7 juillet 1944.1
Date d'exécution : 08/07/1944

Saint-Julien-en-Vercors
07/1941 Famille Debard - Jean, François, né à Montélimar, 31 ans en 1940, instituteur à Loriol, Montélimar, Saint-Martin-d’Août, militant pédagogique et syndical est arrêté avec son épouse en juillet 1941. Emprisonnés puis transférés en Allemagne. Affectés dans des usines. Libérés en avril-mai 1945.

Saint-Laurent-en-Royans
02/08/1944 Famille Olivier - Âgé de 33 ans, résidant à Grâne, Fernand Olivier né le 14 avril 1911 à Chabrillan (Drôme), brigadier de police était un résistant de Romans. Adjudant, l’un des proches collaborateurs de Vincent-Beaume. Il était à AS Vercors Isère. Blessé aux jambes en sautant sur une mine dans la forêt de Lente, Olivier fut soigné avec deux autres victimes à la Providence des sourds-muets de Saint-Laurent-en-Royans lorsque un officier allemand vint visiter l’asile fin juillet 1944. Bien que la Mère supérieure lui ait déclaré qu’il s’agissait de victimes du bombardement, l’officier nota tout de même leurs noms. Dans l’après-midi, une voiture allemande vint chercher Olivier et le transporta à Saint-Nazaire-en-Royans où il fut « exécuté le 2 ou 3 août 1944. C’est Simone Waro, alias Mireille Provence (égérie des miliciens), qui avait reconnu son nom mémorisé lorsqu’elle était internée à La Chapelle-en-Vercors.2
Date d'exécution : 03/08/1944

Saint-Nazaire-en-Royans
11/08/1944 Famille Fornoni - Georges, fusillé le 11 Août 1944 à Saint-Nazaire-en-Royans.
Date d'exécution : 11/08/1944

Sainte-Euphémie-sur-Ouvèze
09/03/1944 Famille Jarjaye - Henri (Isidore), 57 ans, né vers 1887, fermier au quartier de l'Hubac, résistant, est dénoncé et arrêté à la ferme Jarjayes avec ses fils Marcel, né vers 1921, Raymond, né vers 1926, et René, né vers 1928, sont exécutés le 9 mars 1944 à Sainte-Euphémie-sur-Ouvèze (Drôme).3
Date d'exécution : 09/03/1944
Source : Robert Serre

Saulce-sur-Rhône
08/1944 Famille Nouharet - Mr Nouharet et un cllegue ont arrete un allemand lors de la debacle d'aout 44.Il sont aller le livrer a MIRMANDE penssant y trover les allies.Mais arrivés sur place ,ce sont les allemands qui etaient la.Le fils NOUHARET a reconnu sont pere a ses chaussures,car lui et sont collegue avait etaient jeté dans des carcasse en feu.La ferme NOUHARET se situerais aujourdhui en 2014,au niveau de l'agence immobilliere (entre le radar de vitesse et le futur leclerc)
Date d'exécution : 08/1944

Sauzet
22/08/1944 Famille Barnier - Paul, né en 1922, cultivateur de Gumiane, résistant, faisait partie des compagnies FFI placées en protection des chars américains attaqués par les Panthers et l’infanterie allemande, le 22 août 1944 à Sauzet. Il est grièvement blessé, puis achevé le 22 août 1944 à Sauzet (Drôme).4
Date d'exécution : 22/08/1944
Source : De la Résistance à la Libération


23/08/1944 Famille Ben Sadoc - Ahmoud, Résistant de la compagnie Matout-Didio, est tué le 23 août 1944 à Sauzet (Drôme).5
Date d'exécution : 23/08/1944


1944 Famille Gontard - Hélène Gontard née Magnet, résistante, a été exécutée à Sauzet à l’été 1944.6
Date d'exécution : 1944
Source : De la Résistance à la Libération


04/02/1944 Famille Meynol - Né vers 1879, abattu le 4 février 1944 à Savasse (Drôme). Firmin, âgé de 65 ans, époux de Marie Meynol, père de Madeleine Meynol, est cultivateur à Savasse. La Gestapo rentrant d’une expédition ratée à Sauzet savait qu’il était Résistant et qu’il soutenait les « terroristes » par la fourniture de vivres et autres.
Le 4 février 1944 Firmin Maynol fut abattu à sa ferme. Sa femme et sa fille firent arrêtées et déportées à Ravensbrück où elles mourront toutes deux. Sa ferme est incendiée et les Allemands emportent son bétail et divers matériels.7
Date d'exécution : 04/02/1944
Source : De la Résistance à la Libération


1944 Famille Pilczer - Simon (Srul-Nuta), membre de la Résistance, fut appréhendé par les Allemands et fusillé avec des camarades à Sauzet.

Tain-l'Hermitage
Famille Lévi - Henri Lévi, 30 ans, né le 29 juin 1913 à Strasbourg, et son épouse Denise, 23 ans, née le 25 juin 1920 à Strasbourg, Français, furent arrêtés parce que Juifs par la Gestapo sur le pont de Tain-l'Hermitage le 15 juin 1943. Transféré à Drancy, leur fils Jean-Michel naît le 24 septembre 1943. Ils seront tous les trois déportés sans retour de Drancy vers Auschwitz le 20 novembre 1943 par la convoi n° 62 et gazés le 25 novembre 1943.
Déportation : 20/11/1943 convoi no 62
Date d'exécution : 25/11/1943
JO : DAF-ED 30366

Taulignan
12/07/1944 Famille Fritz - Jean-Marie, né le 20 décembre 1930 à Farafangana (Madagascar), résistant, fusillé le 12 Juillet 1944 à Taulignan.
Date d'exécution : 12/07/1966


12/06/1944 Famille Théolas - Fernand, 46 ans, contremaitre aux cartonnages, a été arrêté par les Allemands avec une arme sur lui et fusillé.
Date d'exécution : 12/06/1944


12/06/1944 Famille Veyrier - Félix, arrêté par les Allemands le 12 juin 1944 sera fusillé le 16 juin 1944.
Date d'exécution : 16/06/1944

Valence
07/06/1944 Famille Catz - Albert Catz, 32 ans, né en 1912, était chirurgien dentiste et était réfugié à Troyes. Arrêté à Valence, le 7 juin 1944, il sera fusillé parce que juif à Bron (Rhône) le 18 août 1944.
Date d'exécution : 18/08/1944


08/02/1944 Famille Franck - Louis Franck, né le 12 décembre 1891 à Paris, est ingénieur des eaux et forêts, son épouse, Jeanne Friedmann, est née le 11 janvier 1900. La famille habite à Neuilly-sur-Seine et ils ont 5 enfants : Nicole, née à Paris le 18 juillet 1927, Robert, né à Paris le 3 décembre 1928, Claude né à Versailles le 3 août 1930, Lise et Jacqueline, des jumelles, nées à Paris le 1er novembre 1934. La famille vient se réfugier dans le Drôme en 1942 et les enfants sont inscrits à l'école, les trois aînés fréquentent le lycée Emile Loubet. Arrêtés le 8 février 1944 par la milice française et la gendarmerie allemande, les Franck sont d’abord emprisonnés à Lyon. La mère et les deux aînés, Nicole et Robert, sont enfermés au Fort de Montluc. Claude, Lise et Jacqueline sont confiés à des membres de l’UGIF (Union générale des israélites de France) et accueillis à l’hôpital de l’Antiquaille le 9 février. Le 3 mars 1944 les enfants rejoignent leur mère, et le 07/03/1944 Jeanne Franck et ses 5 enfants sont déportés sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 69. Ils sont gazés dès leur arrivée. Louis Franck, sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz le 27/03/1944 par le convoi n° 70.
Déportation : 07/03/1944 convoi no 69 et 70

Vassieux-en-Vercors
21/07/1944 Famille Lefebvre - Henri, résistant, fusillé le 21 Juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors
Date d'exécution : 21/07/1944


Notes

- 1 - Daf-Ed 67552. Témoignage de Sarah Levy-Florentin, le 09/04/2000.
- 2 - Source :
Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms.
Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 358. Arch. Dép. Drôme, 1920W. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme.
Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 276.
Monument aux morts Grâne.
Plaque com. Romans.
- 3 - Sources : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Élisabeth Burles, La Résistance et les maquis en Drôme-sud, été 1942-août 1944, mémoire de maîtrise, 1976, p. 119. L-E Dufour, Drôme terre de liberté, PL-NT 1994, p. 127-128. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 94. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 280. — Monument aux morts Saint-Auban-sur-l’Ouvèze et Vercoiran.
- 4 - Source : Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — . Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 277. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 412. — Plaque com. Gumiane. — Plaque com. St-Nazaire-le-Désert. — Monument aux morts Sauzet.
- 5 - Source : État nominatif 13eCie.
- 6 - Source : Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 277.
- 7 - Source : Arch. Nat., F/1CIII/1152, rapport préfet du 05/03/1944. Arch. Dép. Drôme, 255 W 54. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 83. De la D aux camps… — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 277.


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019