Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
779 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4177 Justes de France
920 résistants juifs
11887 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Meuse

Région :
Grand-Est
Département :
Meuse

Préfets :
André Campion
(16/07/1939 - 17/09/1940) Préfet de la Meuse
Louis Boucoiran
(17/09/1940 - 14/11/1941)
Edmond Jean Schmidt
(21/09/1940 - 04/11/1946) Préfet de Meurthe-et-Moselle à compétence régionale. En janvier 1942 il est promu préfet de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et des Vosges, sous tutelle de la Feldkommandantur
Jacques Simon
(14/11/1941 - 23/05/1942) Préfet de la Meuse
Louis Dupiech
(23/05/1942 - 20/07/1943)
Marcel Daugy
(20/07/1943 - 05/04/1944)
Jacques Guillemaut
(05/04/1944 - 03/05/1944) Préfet de la Meuse
Robert Rousselle
(03/05/1944 - 31/08/1944)
Francis Bauer
(31/08/1944 - 29/12/1944) Préfet de la Meuse
Henri Morel
(29/12/1944 - 09/05/1947) Préfet de la Meuse

À lire, à voir…

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

R. Cerf

Texte pour ecartement lateral

Ligny-en-Barrois 55500 Meuse

Aidé ou sauvé par : - Marie-Louise Bleyzat
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

Marie-Louise Bleyzat* et son mari, cultivateurs-maraîchers, vivaient à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) et exploitaient leur ferme à Turenne, à proximité de Brive-la-Gaillarde.
L’une de leurs deux filles habitait chez eux avec son mari et son fils et l’autre à Paris.
Leur petite-fille parisienne et son mari qui était marin, étaient favorables à la collaboration, habitaient également chez eux.
Marie-Louise Bleyzat*, profondément opposée au nazisme et à l'occupation, écoutait Radio-Londres.

En septembre 1940, les Bleyzat, déjà âgés, louèrent l’appartement au-dessus du leur à des réfugiés juifs lorrains, M. R. Cerf et Mme S. Cerf et leurs deux filles, Monique, 14 ans, et sa sœur, Nicole, 11 ans. Avant la guerre, les Cerf habitaient à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse. La ville avait été évacuée en juin 1940 et, ne sachant où aller, ils ont été dirigés par des gendarmes à Puy d'Arnac (Corrèze) où des lits avaient été préparés pour accueillir les réfugiés. R. Cerf, négociant en bestiaux, se rendit alors à Brives où des amis Lorrains l'aidèrent à trouver cet appartement.

Les Bleyzat discutaient en famille à propos des discriminations contre les Juifs qui se multipliaient. Les Cerf les entendirent alors dire : "les juifs on ne sait pas ce que c'est, mais c'est des gens comme tout le monde", se souvient Monique.

Lorsque les restrictions ont été de plus en plus difficiles, les Bleyzat donnent des oeufs et du lait aux Cerf et proposent à leurs locataires un petit jardin pour y cultiver des légumes et y élever de la volaille.
R. Cerf, donnait quant à lui un coup de main à la ferme.

Après l'invasion de la zone sud par les Allemands, Monique Cerf est obligée de faire faire une carte d'identité. Lorsqu'elle va la chercher, elle s'aperçoit que la mairie a apposé le tampon "Juif" sur sa carte et rentre chez elle en larmes.
Marie-Louise Bleyzat* lui demande alors ce qu'elle a, puis la lui a prise et lui a dit qu'elle en aurait une autre le lendemain. Le lendemain, elle est descendue en ville avec deux sacs chargés de provisions d'où elle revenue avec une carte dépourvue du dangereux tampon. R. Cerf lui demanda alors ce qu'il lui devait, mais elle refusa tout dédommagement.

Quelques mois plus tard, les Cerf reçurent un ordre d'assignation à résidence surveillée à Allassac (Corrèze). Marie-Louise Bleyzat* chargea à nouveau deux sacs à provisions et descendit en ville d’où elle revint avec l'annulation de cet ordre.
Nombre d'assignés seront arrêtés et déportés.

En 1944, au moment de la retraite de la Division Das Reich qui commit les atrocités d’Oradour-sur-Glane et de Tulle, Marie-Louise Bleyzat* offrit aux Cerf d'habiter sa ferme à Turenne, "Montplaisir", pour être protégés des rafles. Ils passaient la nuit dans la ferme et la journée dans les bois ou les prés pour garder les vaches. Marie-Louise Bleyzat* envoyait Jacques Beijeaud, son petit-fils, les ravitailler tous les deux jours en plats cuisinés pour qu’ils n’aient pas à faire du feu et n’éveiller pas les soupçons des voisins.
Un soir en rentrant, ils trouvent un papier sur la table. Le maquis avait pris leur repas par nécessité et leur avait laissé un mot d'excuse...

A Montplaisir, la grange était toujours fermée à clé et elle gardait précieusement la clef sur elle. Il y avait des aviateurs anglais ou des maquisards recherchés cachés là. Jacques les guidait ensuite pour monter dans le train à vapeur qui passait au ralenti dans la côte près de la ferme.

Marie-Louise Bleyzat* a sauvé la vie des Cerf à trois reprises, ainsi que celle de l'oncle des enfants venus leur rendre visite. Ceux-ci, rentrés chez eux en octobre 1944, ont gardé des liens solides avec elle, ses filles et petits-enfants.

Le 4 novembre 2004, Yad Vashem a décerné à Marie-Louise Bleyzat* le titre de Juste des Nations.

04/01/2013

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019