Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
725 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4154 Justes de France
920 résistants juifs
11365 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1264 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haut-Rhin

Région :
Grand-Est
Département :
Haut-Rhin

Préfets :
Charles Blondel
(10/1944 - 06/1945) Commissaire régional de la République pour la région de Strasbourg (Bas-Rhin et Haut-Rhin)
Émile Bollaert
(11/1945 - 1947) Commissaire régional de la République pour la région de Strasbourg (Bas-Rhin et Haut-Rhin). Arrêté et déporté en Allemagne en 1944, il est désigné commissaire de la République à Strasbourg après son rapatriement (1890-1978)

À lire, à voir…

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Daniel Fuks Daniel Fuks
Jacky Dreyfus
Mémorial des Juifs du Haut-Rhin

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Denise Roth

Fille de Oscar et Marguerite Roth
Texte pour ecartement lateral

Mulhouse 68100 Haut-Rhin
Nom de naissance: Roth
Date de naissance: 1933 (Mulhouse)
Aidé ou sauvé par : - Anne-Marie Le Cahérec - Madeleine Malolepszy - Marie-Louise Pannelay
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]


Histoire

Marie-Louise Pannelay*, soeur de la Charité de Saint Vincent de Paul, était la mère supérieure du Pensionnat Saint-Vincent-de-Paul à Flers (Orne). 
Avec soeur Madeleine Malolepszy* et soeur Anne-Marie Le Cahérec*, elles vont accueillir des enfants juives. 

Oscar et Marguerite Roth vivaient à Mulhouse (Haut-Rhin) avec leurs trois filles et une grand-mère. Lorsque la guerre éclata, la famille décida de partir à Paris, pensant y être plus en sûreté en tant que Juifs. Oscar trouva du travail et un appartement. Les Roth, tous de nationalité française, vécurent relativement tranquilles au début. Mais après les grandes rafles de juillet 1942, ils décidèrent de se séparer pour améliorer leurs chances de survivre. La vieille grand-mère aveugle fut placée dans une maison de retraite et les trois fillettes âgées de huit à onze ans - RenéeDenise et Liliane - furent envoyées au Pensionnat Saint-Vincent-de-Paul. Quant aux parents, ils se trouvèrent un abri : une petite pièce à proximité de l'endroit où travaillait Oscar. 

La Mère supérieure du Pensionnat Saint-Vincent-de-Paul, soeur Marie-Louise Pannelay*, avait accepté d'abriter ces petites juives malgré le danger. 
Pour éviter que RenéeDenise et Liliane n’attirent l’attention dans un établissement où toutes les pensionnaires étaient catholiques, soeur Marie-Louise Pannelay* leur apprit les rudiments de sa religion. Elle n'avait confié leur secret qu'à deux autres religieuses, soeur Madeleine Malolepszy* et soeur Anne-Marie Le Cahérec*. Toutes deux gardèrent le silence et aidèrent les enfants à passer inaperçues au milieu de leurs camarades. 

Soeur soeur Madeleine Malolepszy* était originaire de Pologne. Elle s'attacha beaucoup aux fillettes dont elle comprenait le désarroi. Elles souffraient de se retrouver privées de tout contact avec leur famille et seules dans ce milieu chrétien qui leur était étranger. Elle les traita donc avec beaucoup de gentillesse et de dévouement. Lorsqu'elle travaillait aux cuisines, elle leur donnait toujours une ration supplémentaire. Les petites lui étaient aussi très attachées et c'est à elle qu'elles s'adressaient lorsqu'elles avaient des questions ou des problèmes. 
Pour protéger les enfants, la Mère supérieure les présentait comme des petites parisiennes envoyées en province par leurs parents inquiets des bombardements et désireux de leur assurer une bonne nourriture. 
Elle ne chercha pas à les convertir ; toutefois, lorsque les Allemands firent leur entrée à Flers en mars 1944, elle fit baptiser les fillettes par mesure de sécurité. 

Jusqu'à la Libération, les trois religieuses ne ménagèrent pas leurs efforts pour protéger les trois soeurs, au mépris du danger. Les Allemands se trouvaient en effet tout près du pensionnat. 

Après la guerre, Renée partit vivre aux Etats-Unis. Elle raconta son histoire dans un livre pour enfants, "Touchons du bois".

Le 19 février 1992, Yad Vashem a décerné à Marie-Louise Pannelay*, Madeleine Malolepszy* et Anne-Marie Le Cahérec* le titre de Juste parmi les Nations.

05/09/2018

asso 10397

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Mémorial des Juifs du Haut-Rhin (Mémorial des Juifs du Haut-Rhin élaboré sous l’égide du Consistoire Israélite du Haut-Rhin. )
2 Journal de guerre de Charles Altorffer
3 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
4 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
5 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
6 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
7 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019