Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
95 annonces de recherche

39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de communes
95 départements et l'étranger
1226 lieux d'internement
739 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4281 Justes de France
916 résistants juifs
14865 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1299 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Nord

Région :
Hauts-de-France
Département :
Nord

Préfecture :
Lille

Préfets :
Fernand Carles
(1936 - 1944) Préfet régional
Henry Darrouy
(1941 - 1944) Préfet délégué
Jean Michel Adrien Cabouat
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Roger Édouard Verlomme
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République
Francis Louis Closon
(1944 - 1948) Commissaire régional de la République
Roger Verlomme
(1944 - 1946) Préfet
Marcel Lanquetin
(1946 - 1955) Préfet

À lire, à voir…

Frédéric  Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE

Grégory Célerse Grégory Célerse
Sauvons les enfants ! : Histoire du comité lillois de secours

ACHETER EN LIGNE

Franck Fajnkuchen Franck Fajnkuchen
Yzkor. Une famille juive en France entre 1940 et 1944

ACHETER EN LIGNE

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Sandra Marc Sandra Marc
Les Juifs de Lacaune sous Vichy (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Arrestation dans le département du Nord en 1939-1945



35 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Anzin
18/02/1942 Famille Ferrari - Eusébio, né en 1920, italien, résistant communiste, est tué à Anzin à l'âge de 22 ans par la police de Pétain le 18 février 1942.
Date d'exécution : 18/02/1942

Armentières
02/09/1944 Famille Antoine - Toussaint Antoine, né le 03/11/1899 à Lanriec (Finistère) fils de Toussaint Antoine et de Marie née Breach. Douanier, il était domicilié rue du Nord à Armentières avec son épouse Lucienne née Martignon. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède rue du Nord, lors des combats de rues qui opposaient Allemands et résistants pour la libération d’Armentières le 02/09/1944.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Beuns - Jean Beuns, né le 05/10/1925 à Armentières est le fils de Michel Beuns, charretier puis tisseur, et de Florine Maes, tisseuse. Ouvrier de filature, célibataire, il habitait rue Parmentier à Armentières avec ses parents et ses frères et soeurs : Michel (1927), Marie-Thérèse (1929), Léon (1930-1932), Léontine (1932), Cécile (1933). Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il est surnommé « Prouvet ». Il décède le 2 septembre 1944 rue Ernest Deceuninck à Armentières. Il est le premier résistant tué lors des combats pour la libération d’Armentières.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Bonnel - René Bonnel, fils de Paul Bonnel et de Marthe Perrot, servante, était né le 16/02/1916 à Calais. Gardien de la paix, il était domicilié rue des Jardins à Armentières avec son épouse Paulette née Glineur et leurs enfants Eve, née en 1942 et Lise née en 1944. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 sur la Grand Place, lors des combats pour la libération de la ville.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Chieus - Julien Chieus est né le 31 janvier 1885 à Armentières. Il est le fils de Charlemagne Chieus et de Mélanie née Senneval. Défourneur (brocanteur), il habite chemin du Bizet à Armentières avec son épouse Eléonore née Frémaux et leurs 7 enfants : Julien (1903), Jules (1905), Henri (1906-1906), Julienne (1907), Angélina (1909), Fernand (1912) et Eléonore (1914). Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 rue du Cimetière, lors des combats pour la libération de la ville. Il brandissait le drapeau sur une chenillette prise aux Allemands. Attaqué par un camion allemand, il est tué de 2 balles dans la poitrine.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Doise - Emile Doise, né le 11 mars 1917 à Marlenheim (Bas-Rhin) était le fils de Floris Doise, couvreur et de Eugénie Claussmann, servante. Cardeur, célibataire, il habitait rue Guyemer à Armentières. Résistant du groupe Libération, soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 rue de Lille, lors des combats pour la libération d’Armentières.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Duplouich - Henri Duplouich, né le 28/05/1899 à Estaires (59) était le fils de Jules Duplouich et de Marie-Louise née Quille. Représentant de commerce, il habitait rue du Faubourg de Dunkerque avec son épouse Marie-Louise née Roussey. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 sur la Grand Place, lors des combats pour la libération de la ville d'Armentières.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Geneviève - Gaston Geneviève, né le 5 octobre 1898 à Bruay-en-Artois (Pas-de-Calais) était le fils de Constantin Geneviève et de Stéphanie née Roussette. Manœuvre, marié à Gabrielle Vanruymbeke, ils habitaient rue Béranger à Armentières. Capitaine des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 sur la Grand Place, lors des combats pour la libération de la ville d'Armentières.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


04/09/1944 Famille Houcke - Emile Houcke, né le 30 mai 1913 à Armentières, est le fils de Emile Houcke, tisseur et de Rosalie née Laywers, bambrocheuse. Monteur de rouleau, il habite chemin du Bac du Crocq à Armentières avec son épouse Gilberte née Debruyne, et leur fille Émilienne née en 1939. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 4 septembre 1944 au Pont de Nieppe, fusillé par les Allemands sur les bords de la Lys, lors des combats pour la libération d’Armentières.
Date d'exécution : 04/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Joye - Marcel Joye né le 10 août 1925 à Erquinghem-Lys est le fils de Emile Joye, teinturier et de Gabrielle Brasme, fileuse. Tisseur, il habite rue Pasteur à Erquinghem-Lys avec sa soeur Madeleine née en1908 et leurs parents. Marcel décède le 2 septembre 1944 Place Chanzy, lors des combats pour la libération de la ville d'Armentières.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Lefrançois - Henri Lefrançois, né le 27 juillet 1910 à Armentières, était le fils de Henri Lefrançois, coiffeur et de Louise née Mayeux, fileuse. Professeur adjoint, célibataire, il habite rue Gambetta à Armentières avec ses parents et ses frères et soeurs : Georges (1912), Marceau (1914), Fernande (1919) et Paulette (1924) Capitaine des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 2 septembre 1944 sur la Grand Place lors des combats pour la libération de la ville, alors qu’il montait sur une chenillette, drapeau dé- ployé.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


26/07/1944 Famille Pichon - Gaston Pichon, né le 16 janvier 1913 à Armentières est le fils de Emile Pichon, facteur et de Zoé Delbecque, dépideuse et le frère de Jean (1909), Henriette (1917) et Marcel (1921). Tapissier, il habite rue Ernest Deceuninck à Armentières avec son épouse Adrienne Nuyttens et leur fille Marie-France née le 19 janvier 1945 à Armentières. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 26 juillet 1944 des suites de blessures par balle à l’hôpital d’Armentières, rue Sadi Carnot.
Source : Les Archives d'Armentières


03/09/1944 Famille Sauvage - Arthur Sauvage, né le 20 avril 1900 à Frelinghien, est le fils de Henri Saubage et de Fernande Sophie née Flamen. Dépositaire de bière pour la brasserie du Coq Hardi, il habite rue Saint-Louis à Armentières avec son épouse Marie-Louise née François et leur fille Simone (1921). Dès le début du conflit, Arthur Sauvage mène des actions de résistance : récupération d’armes abandonnées par les troupes franco-anglaises lors de la retraite de Dunkerque, aide aux soldats anglais restés en France après la retraite. En août 1941, il rejoint l’organisation de la Résistance Voix du Nord, où il prend le pseudonyme de Fouinard. Arthur Sauvage est actif dans tout le secteur de la Vallée de la Lys, sous les ordres d’Oscar Leroy, des capitaines Delvallé et de Dassonville. Sous les ordres de ce dernier, il est nommé chef de groupe franc avec le grade de sergent. Il participe alors au sabotage des câbles téléphoniques du réseau ennemi, à la distribution de tracts et de journaux de La Voix du Nord et prend en charge des liaisons avec des groupes belges. En 1943, il est nommé sergent. Il devient agent de renseigne- ments qu’il transmet par l’intermédiaire d’un poste émetteur. Le 29 novembre 1943, il parvient à faire sauter la succursale de la Gestapo d’Armentières. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il prend une part active dans les combats de la Libération. Le 2 septembre 1944 sur la Grand Place il met hors de combat un antichar ennemi, capture deux canons de 37 et tue 9 soldats allemands. Il est également volontaire pour transporter ses camarades grièvement blessés. Il est tué le lendemain, à coup d’obus antichar allemand, dans les combats rue du Faubourg de Dunkerque. En 1946, il reçoit la médaille de la Résistance à titre posthume.
Son neveu, Georges Sauvage, né le 15 octobre 1921 à Armentières est le fils de Émile Sauvage, manœuvre de maison et de Marie-Louise née Hochart, ménagère, et le frère de Marcel (1923), René (1924), Émilien (1926), Raymonde (1930), Roland (1932) et Éliane (1933). Cardeur, il habite rue de l’ancienne gare à Armentières avec son épouse Simone née Vandewalle et leur fille Georgette née le 25 septembre 1944. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 3 septembre 1944 rue du Faubourg de Dunkerque à Armentières lors des combats pour la libération.
Date d'exécution : 03/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


03/09/1944 Famille Vandewalle - Jules Vandewalle né le 23 juillet 1909 à Armentières et son frère Moïse Vandewalle né le 3 août 1917 à l’Étoile (Somme) habitent à Armentières. Ils sont les fils de Arthur Vandewalle, tisseur, et de Louise née Fournier et les frères de Julienne (1898), Noël (1901), Andréa (1903), Louis (1904), Elisa (1911), Marie-Madeleine (1913) et Simone (1921-1991). Jules, marié à à Germaine née Vanacker est le père de Jacqueline (1930), Marcel (1932) et Jules qui va né en 1945 habite rue des Patineurs à Armentières. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 3 septembre 1944 rue du Faubourg de Dunkerque lors des combats pour la libération de la ville.
Moïse, employé de chemin de fer, est célibataire et habite rue de l’ancienne gare à Armentières. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 3 septembre 1944 rue du Faubourg de Dunkerque lors des combats pour la libération de la ville.
Date d'exécution : 03/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


05/09/1944 Famille Vankemmel - René Vankemmel, né le 19 mai 1917 à Hazebrouck, est le fils de Jules Vankemmel, crémeur et de Maria née Çamerlynck, ménagère et le frère de Léonie (1908-1919), Jules (1910- 1984), Louis (1912-1940), Marie (1914- 1914), Gaston (1920-1920), Robert (1922-1922), Jeanne (1923-2019), Marcel (1926-1942). Cafetier, célibataire, il habite Grand Place d’Armentières. René VANKEMMEL Naissance : 19 mai 1917 à Hazebrouck. Domicile : Grand Place d’Armentières. Père : Jules VANKEMMEL, crémeur. Mère : Maria CAMERLYNCK, ménagère. Fratrie : Léonie (1908-1919), Jules (1910- 1984), Louis (1912-1940), Marie (1914- 1914), Gaston (1920-1920), Robert (1922-1922), Jeanne (1923-2019), Marcel (1926-1942). Situation : célibataire. Profession : cafetier. Décès : 27 septembre 1944 à Armentières (27 ans). Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il est blessé par les Allemands le 5 septembre 1944 et décède de ses blessures le 27 septembre 1944 à l’hôpital d’Armentières, rue Sadi Carnot.
Source : Les Archives d'Armentières


05/09/1944 Famille Wramour - Marcel Wramour, né le 21 février 1925 à Armentières est le fils de Emile Wramour et de Marie-Hélène Titeca et le frère de Marie (1907-1908), Lucie (1910- 1997), Émile (1918-1918), Fernand (1920- 1985). Tisseur, célibataire, il habite rue du Touquet à Armentières. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 5 septembre 1944 chemin du Bizet à Armentières, abattu par les Allemands lors de leur départ de la ville.
Date d'exécution : 05/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières

Aulnoye
11/09/1942 Famille Folbaum - Nuta Folbaum est né le 1er mars 1895 à Varsovie (Pologne). Il est marié à Rechla Ajzen (née à Grabowice Pologne). Rechla a donné naissance à petit garçon, Jacques, né le 13 août 1941 à Aulnoye-Aymeries (Nord). Nuta exerce le métier d'employé. Mais on ignore son domaine précis. Le 11 septembre 1942, lors de la rafle des juifs du Nord-Pas-de-Calais, Nuta, Rechla et leur bébé d'un an et demi sont arrêtés et conduits à Valenciennes sous escorte des feldgendarmes allemands et vraisemblablement des policiers français. Ils ont été acheminés à la gare de Fives (Lille) puis transférés au camp Dossin de Malines (Belgique). Ils ont été déportés à Auschwitz-Birkenau le 15 septembre 1942 sans retour.
Déportation : 15/09/1942
Date d'exécution : 17/09/1942
Source : Travaux Serge Klarsfeld

Douai
09/1942 Famille Gliksman - Joseph, Krusa et leurs enfants, Léon, né le 07/11/1917, Jenny, née le 23/07/1920, Paul, né le 01/08/1923, Hélène, née le 14/07/1925, et Chaim dit Raymond, né le 20/03/1933, habitaient 24, rue des Blancs-Manchons à Douai (Nord) où Joseph était tailleur. Arrêtés parce que juifs, ils seront déportés sans retour vers Malines puis la caserne Dossin et Auschwitz par le convoi n° 84 du 25 septembre 1942.
Déportation : 15/09/1942

Fromelles
26/05/1940 Famille Raveschot -

Houplines
04/09/1944 Famille Vermeersch - Jules Vermeersch est né le 27 avril 1902 à Nieppe Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 4 septembre 1944 à Houplines lors des combats pour la libération d’Armentières. Il est transféré à l’hôpital d’Armentières et inhumé au cimetière de Nieppe.
Date d'exécution : 04/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières

Lezennes
18/10/1941 Famille Brunau - Marius Brunau, né le 14/07/1903 à Lille, est marié et père de 3 enfants. Conseiller municipal de la ville de Lezennes, militant communiste, il est déchu de son mandat le 22 février 1940. Arrêté le 18 octobre 1941 par quatre gendarmes (Alidor de Gavre, M.D.L. chef, Albert Caron, Jean Basquin et Alfred Leroux) de la brigade de Lille, il est aussitôt interné à Doullens (80) par arrêté Préfectoral et ensuite interné au Camp de Pithiviers (45) et au Camp de Voves (28). Le 06/05/1944 il est transféré au Camp de Compiègne Royallieu (60). Le 21/05/1944 il est déporté sans retour vers Neuengamme (Allemagne), puis Drude. Il est mort le 01/12/1944 à Neuengamme1. Une stèle en son honneur a été érigée face à l'ancienne Mairie de Lezennes et la rue où était situé son café porte son nom.
Déportation : 21/05/1944
JO : Témoignage de J.-P. Brunau

Lille
Famille Angel - Jacques, son épouse Lucy née Elnecavé à Istanbul (Turquie), fille de Joseph et Rachel, et leurs 9 enfants, habitaient Lille
Arrêtés parce que juifs, Jacques, Lucy et leurs enfants sont déportés sans retour vers Auschwitz par les convois du 18 au 20 septembre 1942.
Source : Daf-Ed - Esther Kawibor


11/0101942 Famille Caes -
Source : Christophe Caes


11/1943 Famille Heller - Otto Heller, né à Vienne le 14/12/1897, résistant antifasciste autrichien muni de papiers d'identité français, membre de la centrale de la MOI (Main d'Oeuvre Immigrée) est arrêté à Lille. Il sera envoyé à Drancy puis déporté sans retour à Auschwitz par le convoi n° 77 du 31/07/1944.
Déportation : 31/07/1944 convoi no 77
JO : Mémorial de la déportation des Juifs de France


01/07/1943 Famille Lévy Sigal Zalberg - Henriette Levy née Sigal, mécanicienne dentiste est arrêtée avec son frère Bernard, 23 ans, né le 29 août 1921, étudiant à Lens. Réfugiés à Lille, ils habitent 16 rue de Fleurus et sont arrêtés avec leurs trois cousines Renée, Bella et Berthe Zalberg. Tous les cinq ont été arrêtés par la Sipo-SD de La Madeleine (Parmi lesquels l'inspecteur allemand Hermann Schraeder sur indication de Léoncy G.). Il était environ 18h. Ils ont été emmenés directement à la prison de Loos. Arrêtés parce que juifs, Bernard et Henriette sont déportés sans retour à Malines (Belgique). Emile Lévy, le mari d'Henriette, prothésiste, né le 12 février 1905, arrêté parce que juif sera déporté sans retour le 31 juillet 1944 de Malines à Auschwitz.


02/09/1944 Famille Pruvost - Antoine Pruvost, né le 26 décembre 1899 à Cauchy-à-la- Tour (Pas-de-Calais) est le fils de Julien Pruvost et de Sophie née Barroux. Mineur puis militaire et bri- gadier de la gendarmerie de Lille, il était domicilié à Calonne-Ricouart avec son épouse Françoise Febvin. Résistant du mouvement Libération Nord et soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède des suites de ses blessures, lors des combats du 2 septembre 1944 pour la libération de Lille le 3 septembre 1944.
Source : Les Archives d'Armentières

Neuvilly
23/08/1944 Famille Bernar - Le Capitaine François Bernar et le Ltn M. Harinte, résistants de l'état major FFI sont arrêtes par la Gestapo alors qu'ils sont en mission, à la sortie de Neuvilly vers le Cateau. Aucune information à ce jour sur le Cap Bernard.
Déportation : 03/09/1944


23/08/1944 Famille Harinte - Lieutenant Maurice Harinte, né le 22 juin 1922 à Tournes, domicilié à Château-Regnault est arrêté en mission à la sortie de Neuvilly vers le Cateau alors qu'il venait de Solesmes. Il est emprisonné à Cambrai puis Valenciennes et disparait dans le train de Loos au moment de sa déportation. Il est porté disparu à l'arrivée du train à Cologne. Il ne sera jamais retrouvé.
Déportation : 03/09/1944

Nieppe
04/09/1944 Famille Maes - Paul Maes, né le 14 novembre 1912 à La Bassée était le fils de André Maes, comptable et de Juliette née Mercier. Mécanicien, il habitait Rue de la Louvière à Lille avec son épouse Gisèle Leprince qu'il avait épousé à Nieppe en 1938. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, il décède le 4 septembre à Nieppe, lors des combats pour la libération d’Armentières et de sa région.
Date d'exécution : 04/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières


02/09/1944 Famille Padou - Léon Padou est né le 5 avril 1897 à Dranouter (Belgique), marié à Suzanne née Vanmeenen, et son fils Georges Padou est né le 7 septembre 1924 à Nieppe. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, Léon décède le 2 septembre 1944 à Nieppe, lors des combats pour la libération d’Armentières et de sa région. Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur, Georges surnommé « Papou » décède le 4 septembre 1944 à Nieppe lors des combats pour la libération d’Armentières et de sa région.
Date d'exécution : 02/09/1944
Source : Les Archives d'Armentières

Preux-au-Bois
22/06/1940 Famille Klur Leco -


22/06/1940 Famille Michon -


22/06/1940 Famille Noisette -
Date d'exécution : 22/06/1940

Roubaix
1943 Famille Rosenberg - M. et Mme Rosenberg, originaires de Hongrie se sont installés à Roubaix. La mère et ses trois enfants Liliane dite Lili, 11 ans, Robert, 9 ans, et André, 4 ans, sont arrêtée en 1943, parce que juifs par la Feldgendarmerie. Ils sont amenés à la prison de Loos, à Saint Gilles, près de Bruxelles, à Malines, puis déportés à Ravensbrück et Bergen-Belsen dont ils reviendront. Les trois enfants et la mère rentrent à Roubaix, où ils réapprennent difficilement à vivre. Le père a été fusillé quelques jours avant la libération de Buchenwald.
Déportation : 1943

Valenciennes
11/09/1942 Famille Lewkowitz - Shmuel Lewkowitz, né à Lodz (Pologne) et son épouse, Perla née Skerz, arrivés de Pologne avant la guerre, habitaient à Valenciennes. Shmuel était fourreur. Le 11 septembre 1942, jour de la grande rafle des Juifs de Valenciennes, la police française se présenta au domicile de la famille. Shmuel Lewkowitz était sorti avec deux des enfants, Betty, 7 ans, et Jacques, 5 ans. La police arrêta Perla Lewkowitz et le petit Michel, âgé de 2 ans et demi, né le 31/07/1940 à Domfront, parce que juifs. Internés à Malines (Belgique), ils seront déportés sans retour de Drancy à Auschwitz.
Déportation : 1942


Notes

- 1 - Source : bp02-617740. Fiche issue du relevé n° 12149.


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2022