Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
117 annonces de recherche

39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 communes
95 départements et l'étranger
1226 lieux d'internement
736 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4244 Justes de France
916 résistants juifs
14096 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1293 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page

À lire, à voir…
L'AJPN n'a pas encore répertorié les ouvrages et vidéos. Contribuez à l'enrichissement en les ajoutant vous-même en cliquant sur “Ajouter un ouvrage”, ci-dessous.
































































[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

M. Printz

Texte pour ecartement lateral


Aidé ou sauvé par : - Raoul Lhermet
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]


Histoire

Raoul Lhermet* était le pasteur de Saint-André-de-Valborgne (32). 

Pendant l’Occupation il a été un membre actif de la Résistance et participait au fonctionnement du Coteau Fleuri, sur la route de Saint-Agrève au Chambon-sur-Lignon. L’établissement était l’un des foyers d’accueil créé par la CIMADE* dès 1942. Les propriétaires, Marie et Elie Russier, mirent leur établissement à disposition pour accueillir les internés du camp de Gurs et de Rivesaltes. De plus l’établissement faisait office de point de relais et permettait de rediriger les réfugiés vers des endroits sûrs et parfois vers la Suisse. 

Le pasteur Raoul Lhermet*, participait au placement des évacués des camps chez des paysans de la région. Il fournissait aussi des cartes d’alimentation ainsi que des faux-papiers à de très nombreuses personnes. Pour cela, son épouse lui avait procuré un tampon en caoutchouc de la mairie de Lussan (Gard). 

Lorsque la gestapo s’approchait trop près du Côteau Fleuri, le pasteur envoyait les personnes qui s’y étaient réfugiées se cacher dans la forêt. Lorsque les arrestations se multiplièrent dans la région, Raoul Lhermet* organisa le passage des réfugiés vers la Suisse.
Le pasteur Raoul Lhermet*, en accord avec les autorités suisses, faisait passer la frontière Suisse aux pensionnaires les plus menacés.

En 1943, le pasteur Raoul Lhermet* retourna à Saint-André-de-Valborgne et y poursuivit ses activités de Résistance. Il cacha notamment chez lui une famille juive de 3 personnes originaire d’Allemagne, Monsieur et Madame Poli accompagnés de leur fille, pendant 2 mois. Il les aida ensuite à passer en Suisse. 

La famille Printz était composée de 3 personnes. Leib Printz, né en 1891 à Kichinev, ancien combattant, mutilé de la première guerre mondiale. 
Internés à Rivesaltes, ils sont aidés par le Cimade. Violette Mouchon, présidente de la Cimade, qui les fait sortir du camp en certifiant dans un document avec le cachet de la mairie du Chambon et un timbre fiscal qu'elle peut héberger, nourrir et loger les 3 membres de la famille au Coteau Fleuri. Le 29 août 1943, deux gendarmes de Tence viennent arrêter Leib Printz ; le pasteur Raoul Lhermet* déclare exacte la présence de l'intéressé dans son établissement, mais ajoute qu'il est infirme et présente un certificat médical de Le Forestier qui atteste la présence d'une cicatrice mutilante du pied droit, consécutive à une plaie par balle offensive lors de la Première Guerre mondiale. Les gendarmes n'insistent pas.

Il fut décoré après-guerre pour son action dans la Résistance.

Le 17 janvier 1985, Yad Vashem a reconnu Raoul Lhermet* Juste parmi les Nations.

20/01/2021

asso 13440

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2022