Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Morbihan

Région :
Bretagne
Carte du département

Préfecture :
Vannes

Préfets :
Henri Piton
(26/11/1936 - 03/09/1941) Préfet du Morbihan
François Ripert
(02/11/1940 - 12/05/1942) François Charles Joseph Ripert, Préfet régional de la région de Rennes (Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan)
Robert Cousin
(03/09/1941 - 14/11/1941) Préfet du Morbihan
Paul Grimaud
(14/11/1941 - 24/10/1942) Préfet du Morbihan
(12/06/1942 - 06/07/1943) Préfet régional de la région de Rennes (Ille-et-Vilaine, Finistère, Côtes-du-Nord, Morbihan), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant.
Pierre Marage
(24/10/1942 - 24/01/1944) Préfet du Morbihan
Philibert Dupart
(06/07/1943 - 24/02/1944) Préfet régional de la région de Rennes (Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan) (1890-1944)
Roger Constant
(24/01/1944 - 04/08/1944) Préfet du Morbihan
Robert Martin
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Rennes (Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan) (1895-1957)
Jacques Onfroy
(17/11/1944 - 01/03/1946) Préfet du Morbihan
Victor Le Gorgeu
(1944 - 1946) Commissaire de la République de la région de Rennes (Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan) (1881-1963)
Jean Laporte
(01/03/1946 - 26/07/1950) Préfet du Morbihan

À lire, à voir…

Jérôme Lucas Jérôme Lucas
Un canton breton en 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

René Le Guénic René Le Guénic
Morbihan. Mémorial de la Résistance

ACHETER EN LIGNE

Claude Toczé Claude Toczé
Annie Lambert
Les Juifs en Bretagne : 5e-20e siècles

ACHETER EN LIGNE

Guy Le Corre Guy Le Corre
Un Cheminot rennais dans la Résistance 1941-1944

ACHETER EN LIGNE

Albert Oriol-Maloire Albert Oriol-Maloire
Hommes et combats en Bretagne. Le Morbihan 1939/1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département du Morbihan en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement du Morbihan en 1939-1945
La préfecture du Morbihan à Vannes
source photo : Morbihan
crédit photo : D.R.
Departement du Morbihan en 1939-1945
La sous-préfecture de Lorient
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Le07moijytiens
Departement du Morbihan en 1939-1945
La préfecture du Morbihan à Vannes
source photo : Morbihan
crédit photo : D.R.
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.
Le gouvernement désemparé se replie de Paris à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud.
Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.
Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées.
Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...
Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

Le Morbihan est en zone occupée

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront. Les Tsiganes sont internés dans les camps français. Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés, arrêtés et internés.
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Les Juifs de Bretagne
Les Juifs n’ont jamais été très nombreux en Bretagne. A Nantes (Loire-Atlantique), on en recense environ 200 à la fin du XIXe siècle.
Le Morbihan, quant à lui, en compte 23 sur une population de 490 000 habitants.

Lors de la débâcle de mai-juin 1940, la Bretagne va devenir un lieu de refuge pour ceux qui fuient les zones de combat.
Le Morbihan accueillera plus de 144 000 réfugiés du nord de la France, de la région parisienne et de Belgique.

L’Heure Bretonne, organe du Parti National Breton, prône l’indépendance de la Bretagne. Dans ce but il collabore, plus ou moins ouvertement, avec les Nazis. Le journal va publier de nombreux articles antisémites dès 1940.

Deux ans après l’arrivée des Allemands, le port de l’étoile jaune est imposé aux Juifs par le gouvernement de Vichy.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

07/11/2009

[Compléter l'article]

Toutes les communes du Morbihan

Les camps et les lieux d'internement du Morbihan

54e-55e CTE Coëtquidan-Bellevue 56380 Guer
Camp de l'île de Groix 56590 Groix
Camp de Toulboubou 56300 Pontivy
Citadelle de Port-Louis 56290 Port-Louis
Dulag de Coetquidan 56380 Guer
École La Mennais 56800 Ploërmel
École Sainte-Barbe 56320 Le Faouët
Frontstalag 183 Vannes 56000 Vannes
Frontstalag 183A Vannes 56000 Vannes
Frontstalag 183B Hennebont 56700 Hennebont

Les lieux de sauvetage du Morbihan

Abbaye Notre-Dame de Timadeuc 56580 Bréhan
Augustines de la Miséricorde de Jésus 56140 Malestroit
Hôpital de Josselin 56120 Josselin
Orphelinat de La Bousselaie 56350 Rieux
Orphelinat du château de Fescal 56130 Péaule
Pensionnat des Sœurs du Sacré-Cœur 56220 Saint-Jacut-les-Pins

5 Familles hébergées, cachées ou sauvées du Morbihan[Compléter]

Buléon

1944 - 1944 Famille Langer - Michel Langer est caché par Augustine Le May*, agricultrice à Carassoue, sur la commune de Buléon. Dénoncée, une voisine se précipite pour informer Augustine Le May* que les Allemands arrivaient en camion. Michel Langer a tout juste le temps de se sauver et se cache dans un tronc d'arbre en forêt. Il réussit à se réfugier chez une tante d'Augustine Le May* qui habite à Lantillac puis, grâce à un médecin et l'aide des religieuses, Michel Langer trouvera asile à l'

Josselin

1944 - 1944 Famille Langer - Grâce à un médecin et l'aide des religieuses, Michel Langer trouvera asile à l'Hôpital de Josselin, avant de rejoindre le maquis dans le secteur Josselin-Ploërmel et de se battre jusqu'à la Libération.

Lantillac

1944 - 1944 Famille Langer - Michel Langer est caché par Augustine Le May*, agricultrice à Carassoue, sur la commune de Buléon. Dénoncée, une voisine se précipite pour informer Augustine Le May* que les Allemands arrivaient en camion. Michel Langer a tout juste le temps de se sauver et se cache dans un tronc d'arbre en forêt. Il réussit à se réfugier chez une tante d'Augustine Le May* qui habite à Lantillac puis, grâce à un médecin et l'aide des religieuses, Michel Langer trouvera asile à l'

Péaule

06/1944 - 05/1945 Famille Eperlbaum - Léonard, 9 ans, né à Paris le 9 avril 1935, est réfugié avec ses parents et sa petite sœur Denise, 4 ans, à Saint-Nicolas-de-Redon. Après l'arrestation de son père, sa mère s'enfuit avec ses deux enfants et cherche un refuge. Léonard est amené à l'orphelinat de la Bousselaie à Rieux et y restera caché sous le nom de "Louis Durand". Denise est cachée à Redon chez les Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul. En juin 1944, il faut déplacer les enfants qui seront emmenés à l'orphelinat du château de Fescal à Péaule où ils resteront jusqu'en janvie

Rieux

04/1944 - 06/1944 Famille Epelbaum - Léonard, 9 ans, né à Paris le 9 avril 1935, est réfugié avec ses parents et sa petite sœur Denise, 4 ans, à Saint-Nicolas-de-Redon. Après l'arrestation de son père, sa mère s'enfuit avec ses deux enfants et cherche un refuge. Léonard est amené à l'orphelinat de la Bousselaie à Rieux et y restera caché sous le nom de "Louis Durand". Denise est cachée à Redon chez les Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul. En juin 1944, il faut déplacer les enfants qui seront emmenés à l'orphelinat du château de Fescal à Péaule où ils resteront jusqu'en janvie


67 Familles arrêtées dans le département [Compléter]


08/1942 Famille Rosenbaum - Gisèle, 49 ans, née en 1893 à Varsovie (Pologne) est arrêtée parce que juive et déportée par le convoi n° 30 parti de Drancy vers Auschwitz le 9 septembre 1942.
Déportation : 09/09/1942 convoi no 30

Brignac
20/01/1944 Famille Marion - Arsène, 34 ans, né le 15 septembre 1909 à Brignac, est arrêté à Brignac, et déporté le 22 mars 1944 de Compiègne vers le KL Mauthausen. Il sera libéré en 1945.
Déportation : 22/03/1944

Carnac
05/01/1944 Famille Paris - Paul, né le 26 juin 1886 à Gérardmer, habitait Carnac. Arrêté parce que juif, il est déporté sans retour par le convoi n° 68 parti de Drancy vers Auschwitz le 10 février 1944.
Déportation : 10/02/1944 convoi no 68
JO : Memorial de la dépor

Évriguet
20/01/1944 Famille Briero - Élie, 20 ans, né le 2 mars 1925 à Évriguet est arrêté à Évriguet et déporté le 22 mars 1944 de Compiègne vers le KL Mauthausen. Il sera libéré le 7 mai 1945.
Déportation : 22/03/1944


20/01/1944 Famille Chantrel - Henri, 22 ans, né le 22 juin 1921 à Évriguet, est arrêté à Évriguet et déporté sans retour le 22 mars 1944 de Compiègne vers le KL Mauthausen.
Déportation : 22/03/1944

>> Voir les 67 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

02/11/1940 - Le gouvernement de Vichy révoque 3 préfets et les places en disponibilités. M. Jouany, préfet d'Ille-et-Vilaine, M. Moulin, préfet d'Eure-et-Loir, et M. Morel, préfet dans les Hautes Alpes.
18/06/1944 - Combats du maquis de Saint-Marcel dans le Morbihan.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Miliciens contre maquisards (Essai publié aux éditions Ouest-France en 2010 et réédité en collection de poche. Résumé disponible sur le site de Françoise Morvan http://francoisemorvan.com/histoire/miliciens-contre-maquisards-ou-la-resistance-trahie/ )
2 Un canton breton en 1939-1945 (Vous trouverez des extraits audio de témoignages d'anciens qui ont vécu la guerre 39-45 en Centre-Bretagne. L'un des témoignages évoque l'aide apportée par le secrétaire de mairie de Plouguenast à deux familles juives.
Plus de 200 témoignages ont été collectés à l'échelle d'un canton rural pour l'écriture du livre "Un canton breton en 1939-1945. Plouguenast". Une véritable immersion dans la vie de l'époque. 2013)

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Ancien Combattant 39/45

    Je recherche tous les renseignements concernant Jean-Marie CHRISTIEN, né à Barégant au Faouët le 21 juillet 1914, mort et enterré à Plouay le 01 novembre 1977; Mr CHRISTIEN était ancien combattant de 39/45; Ses enfants souhaitent ardemment retracer son parcours au service de la France.
    Cordialement
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019