Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
769 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
709 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4171 Justes de France
920 résistants juifs
11664 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Sarthe

Région :
Pays de la Loire
Département :
Sarthe

Préfecture :
Le Mans

Préfets :
Marie Maurice Georges
(24/03/1938 - 17/09/1940) Préfet de la Sarthe
Yves Gasné
(1940 - 18/10/1941) Sous-préfet pour l'arrondissement de La Flèche. Né en 1908 à Lyon.
Jean Roussillon
(16/08/1940 - 31/07/1943) Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1896-1970)
Maurice Cuttoli
(16/09/1940 - 18/02/1942) Sous-préfet de Mamers. Né en 1904 à Constantine (Algérie).
Victor Baptiste Jean Dissard
(17/09/1940 - 14/11/1941) Préfet de la Sarthe
Philippe Lanquine
(19/09/1941 - 21/09/1944) Sous-préfet de Mamers. Né en 1905 à Moissac.
Georges Féa
(18/10/1941 ) Sous-préfet pour l'arrondissement de Mamers. Né en 1912 à Paris.
Marcel Picot
(14/11/1941 - 08/02/1943) Préfet de la Sarthe
Lucien Porte
(08/02/1943 - 08/08/1944) Préfet de la Sarthe. Révoqué
Charles Donati
(01/08/1943 - 10/08/1944) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région d'Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (né en 1891)
Jean-Louis Costa
(08/08/1944 - 11/12/1945) Préfet de la Libération de la Sarthe
Michel Debré
(10/08/1944 - 01/04/1945) Michel Debré dit Jacquier, Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1912-1996)
René Dijoud
(22/09/1944 ) Sous-préfet de Mamers
Alain Savary
(01/04/1945 - 11/05/1945) Commissaire de la république de la région d’Angers (Loire-Inférieure, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et la partie occupée de l'Indre-et-Loire) (1918-1988)
Georges Briand
(04/02/1946 - 01/01/1948) Préfet de la Sarthe

À lire, à voir…

Joseph Estevès Joseph Estevès
200 figures de la Résistance et de la déportation en Sarthe

 

Antoine Prost Antoine Prost
Jean-Pierre Azéma
Jean-Pierre Rioux
Les communistes français, de Munich à Châteaubriant (1938-1941)

ACHETER EN LIGNE

Mary Jane Gold Mary Jane Gold
Marseille, années 40

ACHETER EN LIGNE

Jacques Chesnier Jacques Chesnier
La Sarthe déchirée 1939-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Familles hébergées, cachées ou sauvées dans le département de la Sarthe en 1939-1945



33 Familles hébergées, cachées ou sauvées de la Sarthe[Compléter]

Bessé-sur-Braye

1942 - 1944 Famille Sosnowicz - Après les grandes rafles de juillet 1942 à Paris, le couple Méry cacha sous son toit, rue Jean-Jaurès, Herman Sosnowicz, un Juif polonais, puis lui trouva une ferme abandonnée. Herman Sosnowicz put ainsi faire venir sa femme et ses deux enfants, restés à Paris. Jean Méry* réussit à trouver pour les Sosnowicz un logement plus confortable, dans une maison appartenant à une autre famille du village qui avait accepté de cacher des Juifs.

1942 - 1942 Famille Sotemberg - Léon Sotenberg vint rejoindre ses amis, les Sosnowicz à Bessé-sur-Braye. Il fut accueillit dans la ferme abandonnée sans eau courante, ni électricité mise à leur disposition par Jean Méry*.
Au début de l'année 1943, Mordka, le frère de Léon Sotenberg né le 6 mars 1906 à Zakroczyn (Pologne) fut arrêté et sera déporté sans retour le 5 juin 1942 de Compiègne vers Auschwitz par le convoi n° 2. Son épouse, Mathilde née Geller et son fils Guillaume demandèrent de l'aide à Léon. Mathilde et

Bonnétable

1942 - 08/1944 Famille Bernbaum - Adèle (12 ans en 1942) fut protégée par Raymond* et Adolphine Beule*, des Justes de Bonnétable de 1942 à août 1944.

1942 - 08/1944 Famille Topeza - Lota, Samuel et Marcel Topeza furent protégés par Raymond* et Adolphine Beule* à Bonnétable de 1942 à août 1944.

Cérans-Foulletourte (Mihal Vaknin)

Famille Kitnis Kipnis - 0

05/1942 - 14/10/1942 Famille Reder - Jacob et Henriette Reder trouve un lieu d'accueil pour leurs enfants à partir de mai 1942. Marcel, 13 ans, et Rachel, 4 ans, (dite "Renée) née le le 13 août 1938, sont accueillis par Marguerite Houssin, directrice de l'établissement. Le 14 octobre 1942, les Allemands munis de la liste des enfants juifs, viennent à la pension d'enfants arrêter les enfants. Marguerite Houssin parvient à cacher Jacques Kitnis, qu'elle ramènera à Paris au domicile de ses parents. Arrêtée à son retour en Sarthe, elle sera conduite à la prison d'Angers, puis libérée quelques jours plus tard. Les enfants sont emmenés au camp de Mulsanne, où ils vont rester trois trois jours avant d'être transférés le 18 octobre 1942, au Camp de Drancy. Les protégés de

Cogners

1942 - 1944 Famille Sotenberg - Léon Sotenberg vint rejoindre ses amis, les Sosnowicz à Bessé-sur-Braye. Il fut accueillit dans la ferme abandonnée sans eau courante, ni électricité mise à leur disposition par Jean Méry*.
Au début de l'année 1943, Mordka, le frère de Léon Sotenberg né le 6 mars 1906 à Zakroczyn (Pologne) fut arrêté et sera déporté sans retour le 5 juin 1942 de Compiègne vers Auschwitz par le convoi n° 2. Son épouse, Mathilde née Geller et son fils Guillaume demandèrent de l'aide à Léon. Mathilde et

Département

Famille Adass - Itzki (Marcel), 36 ans, né le 18 octobre 1907 à Beresneyatov (Russie), et son épouse Rose (Roza), 36 ans, née Simon le 5 juin 1907 à Montigny-les-Metz (Moselle), habitaient 11, rue des Bellevues à Villiers-sur-Marne. Arrêtés parce que juifs par la police française le 13 janvier 1943 à l'aube, Itzki sera déporté sans retour de Drancy vers Auschwitz le 11 février 1943 par le convoi n° 47 et Rose le 13 février 1943 par le convoi n° 48.
Leur quatre enfants, Arlette, née en 1930, Monique, née le 1er février 1934, Michel, né en 1936, et le petit Claude, née en 1941, survivront. Les trois aînés cachés à Saint-Christophe-des-Bois et le petit dans la Sarthe.

JJ/11/1943 - JJ/08/1944 Famille KALISZ Abraham - Mes grands-parents TROUILLET Jules et Germaine ont hébergé les époux KALISZ et leurs deux filles à MEZIERES SOUS LAVARDIN dans la forêt de Sainte Sabine pendant la période 43-44. Mes grands-parents ne devraient il pas faire partie des justes ?

La Ferté-Bernard

Famille Spéculante - Juliette* et Maurice Brault* vont cacher et sauver Joseph Spéculante.

Le Mans

1941 - 1946 Famille Karpik - Jacques, né le 10/10/1938 à Paris, et sa soeur Annette, née le 30/08/1940 à Paris, sont placés par l'OSE au Vers-Galant chez Marcel et Suzanne Bocahut, une famille catholique où ils resteront jusqu'en 1946. Leur père Szmul Karpik, né le 15/12/1916 à Sokolow (Pologne) arrivé en France dans les années 1930, sera arrêté parce que juif et déporté sans retour de Pithiviers à Auschwitz le 25/06/1942. Leur mère Rojza née Taszynowocz le 10/08/1913 à Wolomin (Pologne) sera arrêté parce que juive et déportée sans retour à Auschwitz en 1943.
Après la guerre, les enfants seront placés aux Roches en Normandie puis à Taverny. En 1948 Jacques et Annette quittent la France pour les Etats-Unis où ils seront adoptés par Harry et Rose Fein.

1945 - 1946 Famille Rauner - Colette, née en 1923 à Wurzburg (Allemagne)

Mamers

Famille Abramczyk - Danielle trouva refuge chez les Briant, un couple sans enfant qui vivait à Mamers dans la Sarthe.

Mansigné (perso)

14/10/1943 - JJ/MM/1945 Famille Majtelès - Rose-Anne, Armand, André et Michel Majtelès ont été cachés par un couple de Mansigné, Albert* et Marie-Louise Busson*.

Saint-Vincent-des-Prés

Famille Abramczyk - Georges, jeune juif, est caché chez Monsieur Choquet à Saint-Vincent-des-Près dans la Sarthe.

Sainte-Sabine-sur-Longève

1943 - 1944 Famille Storch ,Kalitz et autres - Plusieurs enfants de confession juive ont été accueillis dans des familles de Sainte-Sabine sur Longève ( Pommier, Chanteloup, Corbin par exemple)Aucun écho,ni de la commune ni des familles . Furent-ils si malheureux ? Ce furent mes camarades de jeu et avec eux j'ai découvert les patins à roulettes et les soldats de plomb ,jeux financièrement inaccessibles pour l'enfant que j'étais dont le père était prisonnier de guerre.

Vibraye

20/11/1940 - 05/04/1943 Famille Bauer - Else, née le 11 décembre 1895 à Wurzburg (Allemagne), allemande, fille d’Ambroise et de Barbara Wolfart, de nationalité sarroise, réside en France depuis le 13 décembre 1936. Mariée à Joseph Bauer, ils habitent la Charmille Grande Rivière à Saint-Pierre-Quilbignon (Finistère). Elle arrive à Vibraye le 20/11/1940 et y restera jusqu'au 05/04/1943.

05/1943 - 09/1944 Famille Dajczer - Rywka née Sukno en 1908 à Haluzza (Pologne) et son mari David Dajczer, né en 1904 à Radom (Pologne), journaliste, habitaient à Paris dans le 10e arrondissement. Ils arrivent à Vibraye en mai 1943 et résident route de la Bruyère chez M. Olivier. Ils resteront à Vibraye jusqu'en septembre 1944. Ils étaient les parents de Louise, née le 16/08/1931.

1942 - 1945 Famille Faywelewiez - Rywka née Zejfert, son mari Mendel Fajwelewiez et leurs enfants Huguette née le 9 juillet 1938 et Maurice né le 14 août 1933 habitaient 83 rue Vieille du Temple à Paris 3e. Les parents et leurs enfants vont résider à Vibraye de 1942 à 1945 chez M. Monchatre, pâtissier, puis chez M. Derouineau.

1940 - 1944 Famille Jacubowicz - Ladja née Filcman le 03/05/1915 à Varsovie, pédicure, et son mari Chaïm Jakubowicz, né le 11/05/1900 à Garwolin (Pologne), maroquinier, arrivent de Lacken en Belgique et se réfugient à Quimper en juin 1940. Refoulés des côtes bretonnes, ils arrivent à Vibraye et s'installe Allée des Sports où ils resteront jusqu'en 1944.

1939 - 1940 Famille Josefowiez - Chana née Pawloska le 20/03/1906 à Konin (Pologne), fille de Claris et de Malka Wilkowska, de nationalité polonaise, arrive à Vibraye le Grand Moulin le 9 mai 1939, habitant rue de la Rivière à Vibraye. Elle séjourne chez Aristide Gasnier*, maire, de septembre 1939 à octobre 1940.

1940 - 04/06/1941 Famille Kross - Bania née Winokour et Michel Kross, réfugiés russes, refoulés des zones côtières arrivent à Vibraye et habitent rue G. Gournault. Ils repartent pour Paris le 4 juin 1941.

20/11/1940 - 1944 Famille Lewkowicz - Szulin-Ber, son épouse Dora née Tasimowicz, née en 1906 en Pologne, et leur fille Henni née en 1930 à Metz, arrivent de Metz à Quimper. Refoulées de Bretagne, elles arrivent à Vibraye le 20/11/1940, échappent à la rafle du 08/10/1942 et reste cachée au Pavillon de Vibraye durant 2 ans.

1942 - 1944 Famille Lichtenbaum - Colette, née le 5 mai 1935, 7 ans, et ses parents, Estelle et Salomon Lichtenbaum, avaient été la cible des arrestations de juillet 1942 à Paris, mais ils purent s'échapper, grâce à la complicité de leurs concierges. Le couple resta caché dans une chambre de bonne de leur immeuble situé 46 rue du Paradis dans le 10e arrondissement de Paris pendant un an, ravitaillé par la concierge de leur immeuble. Colette fut alors recueillie par la famille de leur concierge, Marcelle* et Maurice Parée* et à leur fille Mauricette Parée Lebon*, qui vivaient dans l’Oise.

Famille Mandelbaum - Dudilz né en 1900 à Kazinniez (Pologne), son épouse Chaja née Dajczer en 1902 à Radom (Pologne) et leurs deux enfants Anne et Berthold étaient réfugiés à Vibraye et habitaient habitant rue Xavier Boulet. Golda Mandelbaum, née en 1904 à Siedlec (Pologne), couturière, était domiciliée rue des Sablons à Vibraye.

Famille Nestel - Emmanuel Nestel, né le 18 août 1906 à Walanko (Pologne), fils d’Herman et de Frida Rottenberg, nationalité polonaise, a été marié à l’église catholique à Bruxelles avec Anne-Marie Deroide, née le 31 janvier 1915 à Merville (Nord). Il réside en France depuis 1936 et est le père de Christian né le 17 novembre 1936 et Nicole née le 11 octobre 1937 tous deux à Lille.

20/11/1940 - 1944 Famille Panzer - Bronislava née Trompeter le 17/02/1907 à Kalisz, est la fille de Louiser et de Honig, coupeuse, de nationalité polonaise, elle avait épousé Israel Panzer le 30/03/1904 à Stanislavow (Pologne). Couturière, elle est la mère de René et habite 69 faubourg Saint Martin dans le 10e. Arrivée à Vibraye le 20 novembre 1940, elle y restera jusqu'en 1944 avec son fils René, né en 1932 à Paris. Ils habitent place Saint-Louis à Vibraye.

Famille Rosenroth - Cuba née Kousmey, née le 14 décembre 1902 à Varsovie (Pologne) de nationalité polonaise, maroquinière, épouse de Charles, habitait rue des Sablons à Vibraye.

Famille Rotsztajn - Rajzla née Fosnowska à Piosikov (Pologne) et son mari Hersz Rotsztajn né en 1907 à Lodz, habitaient Place Saint-Louis à Vibraye.

06/1940 - 1944 Famille Szabmacher - Mozek, son épouse Sara née Dajczer et leur fils Charles, né le 27/09/1931 à Paris 12e. Veuve depuis juin 1940, Sara est réfugiée à Vibraye.

1942 - 1944 Famille Szenkman - Nisen, son épouse Idka née Fajwelewiez et leur fils Albert, né le 25/05/1942 à Paris 12e, habitaient rue Gabriel Goussault à Vibray. Ils y resteront de 1942 à la Libération.

20/11/1940 - 1944 Famille Szpigielman - Chana née Rajsman arrive à Vibraye le 20/11/1940 après l'arrestation à Paris de son mari Chaskiel né le 6 juillet 1900 à Sosnowitz. Aristide Gasnier* la cache dans sa propre maison à l’insu de tous.

12/10/1942 - 1945 Famille Zilberbaum - Estera née Lichtenbum, son mari Azriel Zilberbaum et leurs enfants Marcel et Renée ont résidé de 1942 à 1945 à Vibraye sous la protection de Aristide Gasnier*, le maire de Vibraye. Estera née Lichtenbum est logée chez Mme Gasselin au Gué de l’Aunay, tandis que Azriel restera chez M. Boulifard au Gué de l’Aunay, de 1942 à 1945.




Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019