Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
727 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4154 Justes de France
920 résistants juifs
11365 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Somme

Région :
Hauts-de-France
Département :
Somme

Préfets :
Émile Pelletier
(1940 - 1942) Préfet de la Somme (1898-1975)
(09/1941 - 05/1942) Préfet régional de Saint-Quentin (Aisne, Somme, Oise, Ardennes), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Gaston Mumber
(1943 - 1944) Gaston Jules Antoine Mumber, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1897-1970)
Roger Homo
(1944 - 1944) Roger Marie Calentin Paul Homo, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1892-1977)
Pierre Pène
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1898-1972)

À lire, à voir…

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Frédéric  Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Claude Bloch

Texte pour ecartement lateral

Amiens 80000 Somme
Nom de naissance: Bloch
Nom d'épouse: Dalsace
Date de naissance: 1925
Date de décès: 20/07/2016 (Paris)
Aidé ou sauvé par : - Madeleine Michelis - Betty Orlhac
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire
Claude Bloch est la fille Jean-André Bloch, architecte et grand collectionneur d’art. Elle habite à Paris avec ses soeurs Gisèle et Agnès.
 
En septembre 1939, avec le déclenchement de la guerre, elle a pour enseignante Madeleine Michelis*. La jeune Claude Bloch fut impressionnée par sa personnalité. 
 
Admise au Lycée Victor Duruy en 1941, elle retrouve Madeleine Michelis* parmi ses enseignants
Claude Bloch se souvient qu’à la sortie des cours, Madeleine Michelis*, qui la raccompagnait, passait par le ministère de l’Éducation nationale tout proche, rue de Grenelle, et montait quelques minutes dans les bureaux, très probablement pour remettre des plis à une boîte aux lettres de la Résistance. 
 
En 1942, Madeleine Michelis* était en effet en contact avec des mouvements et réseaux de résistance recrutant dans les milieux enseignants parisiens : elle fut ainsi mise en relation avec Pierre Brossolette, militant socialiste, professeur et journaliste, (membre du Groupe du Musée de l’Homme puis de la Confrérie Notre-Dame) dont elle devint la collaboratrice sous le pseudonyme de « Micheline ». Elle aurait aussi appartenu au réseau de renseignements Vélite dirigé Rue d’Ulm (ENS) par Robert Piganiol. 
À cette époque, Madeleine Michelis* s’était installée chez ses parents, à Neuilly-sur-Seine. Son père servait aussi de boîte aux lettres pour la Résistance.
À Duruy, selon le témoignage de Claude Bloch, Madeleine Michelis* protégeait de son mieux les élèves juives : elle les mettait en garde contre l’attitude antisémite et pro-vichyssoise de quelques professeurs de l’établissement, leur recommandait la prudence et cachait ses protégées chez des amis. 
Elle fut particulièrement sensible à la détresse de Claude Bloch, le lendemain de la « rafle des personnalités » du 12 décembre 1941. Son père, Jean-André Bloch, architecte et grand collectionneur d’art, fut déporté à Auschwitz, dont il ne revint pas. 
À la demande de madame Bloch, Madeleine Michelis* fit passer la jeune fille en zone libre au cours de l’été 1942. Elle demanda à un ancien instituteur franc-maçon de procurer des faux-papiers à Claude et à sa sœur Gisèle, et de leur faire passer la ligne de démarcation. Il accepta de les aider et agit de même pour leur sœur cadette Agnès après la rafle du Vel d’Hiv du 16 juillet 1942. 
Dans un second temps, en 1943, Madeleine Michelis* procura un logement plus sûr à Claude Bloch, dans la clandestinité, à Villeneuve-sur-Lot, et l’envoya chez une amie d’enfance, Betty Orlhac*, dont la famille était réfugiée dans le Gers.
 
Lorsque Claude Bloch arriva, deux autres fugitifs s'y cachaient déjà : Madeleine Wolf ainsi qu'un ancien gardien de la prison de Riom. Ce dernier était recherché par toutes les polices du pays pour avoir favorisé l'évasion spectaculaire de Pierre Mendès France.
Après le départ de son mari, Jean, qui rallia une unité de maquisards, Betty Orlhac* se retrouva seule pour faire marcher la ferme, aidée des fugitifs qui l'aidaient de leur mieux.
En mai 1944, elle accepta encore d'héberger cinq Juifs, tous membres de la famille Cahen, dont Eliane.
Son courage et sa détermination inspiraient confiance à tous ceux qui avaient trouvé refuge à la ferme, malgré le danger quotidien dans lequel ils vécurent jusqu'à la Libération. 

Après la guerre, Claude Bloch épousera le docteur Bernard Dalsace avec qui elle publiera un livre témoignage en 2006.1

27/10/2017

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Les persécutions des Juifs victimes de la Solution Finale à Berck sur Mer pendant la 2de Guerre mondiale , Mémoire ou thèse 60 pages, réalisation 2014
Auteur : Cyril Brossard - terminal
Étude réalisée à la suite d'un voyage d'études à Auschwitz-Birkenau et suite à une demande d'élèves de Terminales ES du lycée Jan Lavezzari. Etude qui sert aussi à la préparation au CNRD 2014-2015 dont le thème est la découverte des camps de concentration, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire nazi.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda - terminal
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )
2 François Molet (François Molet, né à Beaurevoir le 14 mars 1905 est fusillé le 7 avril 1942 au Mont-Valérien. )
3 René Wallard (Page facebook du livre qui est en préparation sur son histoire.
Titre du livre "Dis leur de ne jamais pardonner". )

Notes

- 1 - Claude et Bernard Dalsace, Histoires d’un autre temps, Société des Ecrivains, 2006.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019