space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
606 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
654 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4106 Justes de France
915 résistants juifs
9750 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1220 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page


Victor Pérahia



 
Saint-Nazaire 44600 - Loire-Atlantique
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]
Victor-Pérahia
Albert et Victor Pérahia
source photo : Arch. fam. Victor Pérahia
crédit photo : D.R.
Histoire
Au moment où éclate la Seconde Guerre mondiale, Robert, né à Calève Constantinople le 20/4/1901, marchand forain, de nationalité turque, est engagé volontaire.
Il est fait prisonnier et, du fait de ses origines turques, il est libéré et mis en congé de captivité.
Il est alors assigné à résidence à Saint-Nazaire.

Le 15 juillet 1942, Robert, 41 ans, son épouse Jeanne, 33 ans, née le 25/04/1909 à Paris, et leur fils Victor, 9 ans, né le 04/04/1933, sont arrêtés par des Allemands à leur domicile parce que Juifs.
Albert, leur fils aîné, hébergé chez ses grands-parents, échappe à l’arrestation.

Ils sont transféré à Nantes puis à Angers, où ils sont séparés de Robert le 17 juillet 1942.

Robert sera déporté sans retour le 20 juillet 1942 par le convoi n° 8, d'Angers vers Auschwitz (827 déportés, 14 survivants à la Libération).
Victor et sa mère, Jeanne, sont internés à Drancy en septembre 1942. Ils parviennent à tromper les Allemands et sont classés C3, femme et enfant de prisonnier de guerre. Ils restent à Drancy jusqu’à leur déportation par le convoi n° 80 du 2 mai 1944 vers Bergen-Belsen.

Ils seront tous deux survivants et retrouveront Albert resté caché.

02/10/2011

[Compléter l'article]

 


Titre

Mon enfance volée

Mon enfance volée

ACHETER EN LIGNE

Auteur   Victor Pérahia  
Édition   AFADC8  
Année   2006  
Genre   témoignage  
Description   Il était une fois un enfant juif de 9 ans en 1942, qui connut l’internement dans les camps de La Lande (près de Tours), puis de Drancy (20 mois, de septembre 1942 au 2 mai 1944), puis à Bergen-Belsen...

Victor Perahia, né le 4 avril 1933 à Paris, est arrêté à St Nazaire avec ses parents, le 15 juillet 1942. Il est déporté de la gare de l’Est avec sa mère Jeanne âgée de 35 ans, par le convoi 80 du 2 mai 1944 à Bergen-Belsen. Son père Robert, de nationalité turque, engagé volontaire, est fait prisonnier. Il est libéré car la Turquie est neutre. Mais il est arrêté et déporté d’Angers par le convoi du 20 juillet 1942.

L'ouvrage est édité par l'Association des familles et amis des déportés du convoi 8 et la FMS.

ISBN : 978-2-9522663-2-1
 

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Site internet sur le Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière (Histoire du Camp de la Forge de Moisdon-la-Rivière. )
2 Témoignage de Victor Perahia, juif déporté de Loire-Atlantique
3 la Famille Angel (Destin croisés des familles Angel et Delépine, originaires du nord et toutes deux réfugiées à Tharon plage )
4 "Lettre à Esther" (La vidéo retrace l'histoire de la famille Angel depuis son arrivée en France début XX°, son intégration en France, l'arrestation et la déportation à Auschwitz (convois 8 et 34) de cette famille réfugiée à Pornic et Tharon. "Enfances volées": vidéo retraçant la déportation de Rachel Angel et de Victor Pérahia, avec le témoignage de celui-ci )



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016