Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
81 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13691 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Somme

Région :
Hauts-de-France
Département :
Somme

Préfets :
Émile Pelletier
(1940 - 1942) Préfet de la Somme (1898-1975)
(09/1941 - 05/1942) Préfet régional de Saint-Quentin (Aisne, Somme, Oise, Ardennes), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Gaston Mumber
(1943 - 1944) Gaston Jules Antoine Mumber, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1897-1970)
Roger Homo
(1944 - 1944) Roger Marie Calentin Paul Homo, Préfet de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1892-1977)
Pierre Pène
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Laon-Saint-Quentin (Aisne, Ardennes, Oise et Somme) (1898-1972)

À lire, à voir…

Étienne Dejonghe Étienne Dejonghe
Yves Le Maner
Le Nord-Pas-de-Calais dans la main allemande, 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Frédéric  Viey Frédéric Viey
Franck d'Almeida
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Grégory Célerse Grégory Célerse
Sauvons les enfants ! : Histoire du comité lillois de secours

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Alice Rosenstiehl


Dossier Yad Vashem : 7203
Remise de la médaille de Juste : 24/06/1996
Sauvetage : Ailly-sur-Somme 80470 - Somme
Profession: Directrice de crèche
Religion : Protestante
Nom de naissance: Rosenstiehl
Date de naissance: 1906 (Alsace)
Date de décès: 01/01/1998
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Alice-Rosenstiehl
Alice Rosenstiehl
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Alice-Rosenstiehl
Usine textile d’Ailly-sur-Somme - Atelier de fabrication et cantine
source photo : Ministère de la Culture-Région Picardie
crédit photo : B.Dufournier, 1988
Alice-Rosenstiehl
Alice Rosensthiel
source photo : Coll. Rosensthiel
crédit photo : D.R.
Alice-Rosenstiehl
Cahier de photo de Sammy chez Alice Rosenstiehl*
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Alice Rosenstiehl*, protestante née en Alsace en 1906, habitait Ailly-sur-Somme (80).
En 1931, elle devient directrice de la crèche et de la garderie d’enfants de l’usine de filature et de tissage Carmichael créée en 1841, dotée de logements d'ouvriers et qui emploie plus de 500 ouvriers adultes et enfants (certains ont moins de 16 ans et d'autres ont moins de 12 ans).

Jeanne Boullen, une amie d'enfance de Alice Rosenstiehl*, infirmière hospitalière, assurait des visites à Saint-Léger-lès-Domart (80).
Elle fut responsable des infirmières à la préfecture avec le soutien du docteur Antonin Mans, ami de Jean Moulin depuis sa jeunesse dans l'Hérault.

En mai 1940, Jeanne Boullen et ses collègues foncent sur Abbeville (80) au secours des populations. Peine perdue, les services de santé se replient vers Paris, puis sur la préfecture de Chartres où Jeanne Boullen retrouve Jean Moulin, qui avait été secrétaire général de la préfecture de la Somme.
Pendant trois ans, le destin de Jeanne Boullen suivra la trajectoire du grand patriote, qui l’appellera « petit Bollen ». Il en fera son agent de liaison et sa compagne de lutte précieuse.

Après le retour de l'exode, elle revient à Ailly-sur-Somme et rédige de faux papiers le soir dans les bureaux de la mairie. Elle organise des réseaux de passage, accompagne l’évasion de pilotes anglais, revient en France en sautant en parachute. Se blesse à l’atterrissage. Elle est faite prisonnière à la citadelle de Doullens. S’en évade. Se cache chez des fermiers d’Hangest-sur-Somme (80).

Jeanne Boullen restera l’agent de liaison de Jean Moulin jusqu’à 3 jours avant l’arrestation de celui-ci, le 21 juin 1943 à Caluire près de Lyon. En effet, Jeanne et Jean Moulin se sont quittés alors qu'ils se trouvaient à Peyruis à 120 km à l’est d’Avignon. C'est de là que Jean Moulin à rejoint Caluire et a été piégé.
Jeanne Boullen gardera d'étroites relations avec Laure Moulin, la soeur de Jean Moulin, et avec Antoinette Sachs, amie de Jean Moulin, belle-sœur du Colonel Groussard.

En 1943, Jeanne devenue Neumann en 1942 après avoir épousé à Marseille un poète autrichien juif nommé Franz Neumann fit appel à son amie. Son fils, Samuel, âgé de 4 mois, avait été circoncis, ce qui la plongeait dans une grande inquiétude, et elle souhaitait le mettre en sécurité chez son amie.

Le 14 juillet 1943, Alice Rosenstiehl* partit pour Marseille et ramena le bébé après un voyage éprouvant sous les bombardements.
Pendant les deux années qui suivirent, elle prit soin du petit Samuel avec affection et dévouement. Durant la journée, il était à la crèche; le soir, elle le prenait chez elle.

Lorsque naît Léonard, Jeanne et Franz Neumann le font circoncire en avril 1944.

Après la guerre, la famille Neumann réunie s’installe en Israël.

Cependant, en 1950, le couple décida de se séparer. Franz Neumann et Samuel restèrent en Israël tandis que Jeanne et son fils Léonard regagnèrent Paris.
Franz Neumann se remaria avec Rona née Ticher en 1926.

Samuel grandit sans savoir qu'il avait été sauvé sous l’Occupation.
A l’âge de 53 ans, marié, père de famille, il se rendit à Paris pour voir son frère. C’est alors qu’il découvrit, dans le bureau de sa mère, décédée quelques années auparavant, un paquet de vieilles lettres. Parmi elles se trouvaient de nombreux messages de condoléances envoyés après la publication de la notice nécrologique. Alice Rosenstiehl* avait écrit deux fois, sans recevoir de réponse. Très ému, Samuel se rendit à Ailly en compagnie de sa fille auprès de l’amie de sa mère. Il découvrit alors l’histoire de sa petite enfance. Lorsqu’il demanda à Alice Rosenstiehl* pourquoi elle avait pris un tel risque, elle lui dit simplement « parce que mon amie me l’a demandé. » Visiblement trés émue elle aussi par cette rencontre, Alice Rosenstiehl* ne put retenir ses larmes. Elle ajouta en embrassant Samuel, « Mon petit Samy, tu as été mon fils. Pendant deux ans, tu as été un fils pour moi. » Elle évoqua également les hauts faits de sa mère, qui avait fait de la Résistance.

L’usine Carmichael a fermé en 1983.

Le 24 juin 1996, Yad Vashem a décerné à Alice Rosenstiehl* le titre de Juste parmi les Nations.

La résidence Alice-Rosenstiehl a été inaugurée en 2016 à Ailly-sur-Somme.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Alice Rosenstiehl
Samuel Neumann

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Les persécutions des Juifs victimes de la Solution Finale à Berck sur Mer pendant la 2de Guerre mondiale , Mémoire ou thèse 60 pages, réalisation 2014
Auteur : Cyril Brossard - terminal
Étude réalisée à la suite d'un voyage d'études à Auschwitz-Birkenau et suite à une demande d'élèves de Terminales ES du lycée Jan Lavezzari. Etude qui sert aussi à la préparation au CNRD 2014-2015 dont le thème est la découverte des camps de concentration, le retour des déportés et la découverte du système concentrationnaire nazi.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.
Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda - terminal
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )
2 François Molet (François Molet, né à Beaurevoir le 14 mars 1905 est fusillé le 7 avril 1942 au Mont-Valérien. )
3 René Wallard (Page facebook du livre qui est en préparation sur son histoire.
Titre du livre "Dis leur de ne jamais pardonner". )

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021