Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
86 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13691 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haute-Garonne

Région :
Occitanie
Département :
Haute-Garonne

Préfets :
Maurice Georges Bézagu
(14/11/1941 - 17/11/1944) Préfet délégué de Haute-Garonne (1880-1969)
Pierre Cassagneau
(21/08/1944 - 31/12/1944) Préfet de Haute-Garonne (1887-1963)
Camille Vernet
(29/12/1944 - 04/01/1946) Préfet de Haute-Garonne (1884-1957)
Frédéric Atger
(21/09/1935 - 13/10/1940) Préfet de Haute-Garonne
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Jean Bélingard Jean Bélingard
Henri Chas, alias « Charlieu » (1900-1945) Compagnon de la Libération

ACHETER EN LIGNE

Geneviève Dreyfus-Armand Geneviève Dreyfus-Armand
Septfonds, 1939-1944. Dans l'archipel des camps français

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Jean-Louis Dufour
Les Juifs dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Denis Baud Denis Baud
Alfred Nakache, le nageur d’Auschwitz

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Sali Borgenicht

Texte pour ecartement lateral

Bordes-de-Rivière 31210 Haute-Garonne
Nom de naissance: Borgenicht

Aidé ou sauvé par : - Alfred Fréchengues - André Fréchengues - Anne Fréchengues - Émile Fréchengues - Gilberte Fréchengues - Marcelle Fréchengues
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Sali-Borgenicht
Wilhelminenhöhe en août 1938
Au premier rang : Renate Behrend et Ruth Baer
Au second rang : Sali Borgenicht au centre
source photo : Photo Album Wilhelminenhohe
crédit photo : D.R.
Sali-Borgenicht
Wilhelminenhöhe en août 1938
Groupe d'enseignants et d'élèves dont Renate Behrend, Ruth Baer et Sali Borgenicht
source photo : Photo Album Wilhelminenhohe
crédit photo : D.R.

Histoire

Anne* et Émile Fréchengues* et  leurs enfants André* et Gilberte*, habitaient à Bordes-de-Rivière, ainsi que le frère d'Émile Fréchengues*, Alfred  Fréchengues* et son épouse Marcelle*, qui habitaient à Toulouse, vont venir en aide à des réfugiés juifs.
 
Le 16 mai 1940, Anne Fréchengues* se rend à la gare de Montréjeau en compagnie de plusieurs habitants de Bordes-de-Rivière pour offrir l'hospitalité à un ou deux réfugiés belges fuyant l'invasion allemande.
Les Borgenicht, une famille de Juifs de dix personnes, arrive par le train. Ils avaient fuit l'Allemagne, puis la Belgique et n'avaient pas voulu se séparer.
Anne Fréchengues * s'approche d'eux et leur dit "Venez avec moi, je vous trouverai un logement." Elle fit monter tout ce monde dans sa camionnette et rentra à Bordes où elle installa Esther et Mendel Borgenicht, leurs enfants Fred, Lily et Sali, les deux neveux d'Esther et le frère de Mendel avec sa femme et son fils dans une petite maison dont elle et son mari étaient propriétaires. La maison était vide et Émile Fréchengues *, un ferronnier, fit appel à ses enfants, André* et Gilberte* et à ses voisins du village : en très peu de temps, la maison fut meublée et la cuisine garnie de provisions.
 
Mendel Borgenicht tenait des offices religieux au domicile de son hôte pour tous les réfugiés juifs arrivés par le même train. 
Deux mois plus tard, le gouvernement belge accorda des subventions aux citoyens français hébergeant des réfugiés de Belgique. Émile Fréchengues* refusa de garder cet argent et le donna aux Borgenicht. 
 
En avril 1942, les Borgenicht ont été contraints par les autorités française à partir pour Lacaune (Tarn) où ils étaient assignés à résidence et vivaient sous le contrôle de la gendarmerie locale.
 
En juillet 1942, Émile Fréchengues* vint les chercher, au mépris du danger, pour les conduire dans une cachette qu'il leur avait trouvé à Toulouse : un garage qui appartenait à son frère Alfred* et à son épouse Marcelle*. Ceux-ci avaient accepté de leur donner refuge, quoiqu’ils connaissaient les lourdes peines prévues pour ceux qui hébergeaient des Juifs. Chaque semaine Émile Fréchengues* venait leur apporter du ravitaillement et du bois de chauffage, tandis qu’Alfred* et Marcelle* leur apportaient un repas chaud chaque soir. 
 
Les Borgenicht restèrent dans le garage des Fréchengues jusqu'au début de l'année 1943.
 
Le 2 février 1971, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Anne* et Émile Fréchengues*, André* et Gilberte* et Marcelle* et Alfred  Fréchengues* le titre de Juste parmi les Nations.

12/11/2020

asso 12910

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021