Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
29 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13680 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haute-Garonne

Région :
Occitanie
Département :
Haute-Garonne

Préfets :
Maurice Georges Bézagu
(14/11/1941 - 17/11/1944) Préfet délégué de Haute-Garonne (1880-1969)
Pierre Cassagneau
(21/08/1944 - 31/12/1944) Préfet de Haute-Garonne (1887-1963)
Camille Vernet
(29/12/1944 - 04/01/1946) Préfet de Haute-Garonne (1884-1957)
Frédéric Atger
(21/09/1935 - 13/10/1940) Préfet de Haute-Garonne
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Denis Baud Denis Baud
Alfred Nakache, le nageur d’Auschwitz

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

René de Naurois René de Naurois
Aumônier de la France Libre

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Geneviève Dreyfus-Armand Geneviève Dreyfus-Armand
Geneviève Dreyfus-Armand
Septfonds, 1939-1944. Dans l'archipel des camps français

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Jean-Louis Dufour
Les Juifs dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Jean Bélingard Jean Bélingard
Henri Chas, alias « Charlieu » (1900-1945) Compagnon de la Libération

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

René de Naurois


Dossier Yad Vashem : 3734
Remise de la médaille de Juste : 26/12/1988
Sauvetage : Toulouse 31000 - Haute-Garonne
Profession: Aumônier du Couvent Notre-Dame-de-la-Compassion, enseignant
Qualité: Résistant
Religion : Catholique
Nom de naissance: René Jacobé de Naurois
Date de naissance: 24/11/1906 (Paris 9e)
Date de décès: 12/01/2006 (Bruno (91800))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Rene-de-Naurois
René de Naurois
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Rene-de-Naurois
Les cinq frères Naurois : Philippe, Patrice, René au centre, Louis derrière et Antoine
source photo : Coll. Naurois
crédit photo : D.R.
Rene-de-Naurois
René de Naurois
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

René Jacobé de Naurois*, né en 1906 dans le 9e arrondissement de Paris est le fils de Jacques Jacobé de Naurois (1880-1963) et de Marie Germaine Monnerot-Dumaine (née en 1879), famille aristocratique du Sud-Ouest appartenant à cette frange du catholicisme social rallié aux idéaux démocratiques. Il est l'aîné de cinq enfants : Philippe, Patrice, Louis et Antoine.
Licencié en Mathématiques, Lettres et Théologie, il enseigne dans plusieurs facultés catholiques de Toulouse.

Il effectue son service militaire en 1931 à l'Ecole d'Artillerie de Poitiers.

L’éveil aux questions intellectuelles commença en ce début des années 20 avec Robert Garric (1896-1967), normalien et agrégé, fondateur des Équipes sociales (1921).
Il se familiarise avec la philosophie hégélienne et le marxisme par la rencontre du jésuite Gaston Fessard (1897-1978), des normaliens Raymond Aron (1905-1983) et Paul Nizan (1905-1940).
Le philosophe Maurice Blondel (1861-1949) lui fit obtenir une bourse lui permettant de partir étudier en Allemagne en 1933 en vue de préparer une thèse sur Feuerbach. Accueilli dans une famille catholique de Bade, il fit ses premiers pas chez Heinrich Köhler (1878-1949), ancien député du Zentrum et ministre des finances de la République de Weimar (1927-28) pour qui le nazisme était "la barbarie".

Ordonné prêtre le 29 juin 1936, il est nommé aumônier adjoint de la colonie de langue française à Berlin de 1937 à 1939, ce qui lui permet d'observer la montée du nazisme et des persécutions en Allemagne.

Le 19 février 1939, Monseigneur Saliège*, archevêque de Toulouse, et Bruno de Solages (1895-1983), recteur de l'Institut catholique de Toulouse et cousin de René de Naurois*, rappellent avec fermeté que l'Église condamne le racisme, erreur dont le pape Pie XI a montré en 1937 dans l'encyclique Mit brennender Sorge qu'elle est fondamentalement contraire aux enseignements de l'Évangile.

René de Naurois* quitta l’Allemagne peu avant la déclaration de guerre en conservant le souvenir de la dernière messe qu’il avait célébrée en mars 39 au lendemain de l’entrée des troupes allemandes dans Prague en présence de l’épouse de l’ambassadeur André François-Poncet qui pleurait.

Mobilisé en qualité de lieutenant de réserve au 93e Régiment d'artillerie de montagne puis affecté au 1er Bureau de la 1ère Armée pendant la campagne 1939-1940, René de Naurois* est démobilisé le 1er août 1940.
Après la défaite de 1940, il décide de ne pas rester les bras croisés.
Décidé à rejoindre la France libre dès la fin juin 1940, il en demande l'autorisation à son évêque, Monseigneur Saliège* (qui sera, lui aussi, fait Compagnon de la Libération), qui le lui refuse.

Parallèlement, à partir de la fin de l'année 1940, participe activement à la résistance en zone libre, à Pau, à Grenoble, à Toulouse au sein du mouvement "Vérités", qui deviendra le mouvement "Combat", animé par son fondateur Henri Frenay et à partir d'octobre 1941 à Toulouse, il constitue un noyau de résistance groupant des étudiants et des ouvriers et vient en secours aux victimes de la législation antisémite du gouvernement de Vichy. Il entre également en décembre 1941 dans le mouvement de Résistance "Témoignage Chrétien" : sermons "résistants", filières d'évasion, fabrication de faux papiers, passages clandestins vers la frontière suisse, sauvetage de Juifs et de résistants pourchassés.

Aumônier du couvent Notre-Dame-de-la-Compassion, il organise le sauvetage de nombreux Juifs.
La Communauté religieuse de la Compassion s’impliqua dans l’accueil de familles juives. René de Naurois* lui-même participa à des sauvetages comme celui d’un communiste autrichien recherché par la police qu’il transféra de l’Hôtel Dieu vers une ferme de la campagne. Puis à l’occasion d’un camp d’étudiantes à Argentières, René de Naurois* dirigea une expédition improvisée pour guider une famille juive d’Europe centrale recherchée par la police jusqu’à la frontière suisse par le col de Balme.

L’implication de Naurois dans le mouvement « Combat » de Frenay se fit aussi dans la perspective d’un autre danger totalitaire, celui du communisme et en étroite relation avec un avocat d’origine juive, Léo Goldenberg, plus connu sous le pseudonyme de Léo Hamon (1908- 1993), « gaulliste de gauche » après la guerre, qui organisa l’action de résistance pour « Combat » dans le monde ouvrier.

Repéré et traqué par la Gestapo, le 6 novembre 1942 les Allemands font une perquisition à son domicile. Il est alors autorisé par Monseigneur Saliège* à rejoindre la France Libre et le 9 novembre 1942, il s'enfuit par l'Espagne, passe la frontière le 26 décembre 1942 et parvient à Gibraltar en février 1943 puis à Londres le 15 mars 1943.
La France libre l'accueille aussitôt en le nommant aumônier adjoint de l'aumônerie catholique des Forces françaises en Grande-Bretagne.
Il s'engage dans les commandos de marine et débarque en France sur la plage de Colleville le 6 juin 1944.

Après la guerre, René de Naurois* apprend, très longtemps après les faits, au cours d’un séjour en Israël, que ses propres parents avaient sauvé une famille juive pendant la guerre, sans qu’il en ait jamais rien su.

René de Naurois*, décédé en 2006, aura traversé le siècle, guidé par une lutte obstinée contre le nazisme et l'intolérance. On ne le verra plus célébrer les messes matinales du 6 juin à Colleville, au milieu de ses camarades de combat.

En 2002 et 2004, il avait accepté le principe d'entretiens avec le Mémorial de Caen pour que son témoignage et son engagement puissent servir à l'Histoire et aux jeunes générations. Aujourd'hui, près de cinq heures d'entretiens sont conservées au Mémorial et peuvent être librement communiquées sur simple demande.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Bruno de Solages
Henri Frenay
Jules Saliège (Mgr Saliège)
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par René de Naurois
Léo Goldenberg (dit Léo Hamon)

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6
7 René de Naurois 1906-2006Qu’adviendrait-il sur cette terre des traditions de fidélité, d’honneur et de sacrifice s’il ne se trouvait plus d’hommes ou de nations capables de soutenir des luttes désespérées? »
René de Naurois (1953) )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019