Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
81 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13691 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Tarn

Région :
Occitanie
Département :
Tarn

Préfets :
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Geneviève Dreyfus-Armand Geneviève Dreyfus-Armand
Septfonds, 1939-1944. Dans l'archipel des camps français

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Ruth Kapp Ruth Kapp
Tu t'appelles Renee

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Marie-Louise Menou


Dossier Yad Vashem : 11046
Remise de la médaille de Juste : 31/01/2008
Sauvetage : Lacaune 81230 - Tarn
Profession: Cafetière
Nom de naissance: Bonnafon
Nom d'épouse: Menou
Date de naissance: 27/05/1912
Date de décès: 06/11/1996
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Marie-Louise-Menou
Marie-Louise Menou
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Marie-Louise Menou*, né Bonnafon en 1912, est gérante d'un café à Lacaune (81), situé au rez-de-chaussée d'un immeuble habité par des familles.

Abraham Zoltroboda est né le 18 mai 1901 à Garwolin (Pologne). Il arrive en France en 1926.

Rosa Geller, est née le 5 février 1907 à Stockholm (Suède). Elle est la fille de Samuel Geller, né le 4 mars 1884 et de Temé, née le 2 février 1882, Originaires de Tukum en Courlande, région de Lettonie, entre la Baltique et la Dvina. Ils avaient quitté la Lettonie vers 1904 et partirent s'installer en Suède, où naquirent 3 filles, Rosa en 1907 et Ida en 1912 et Dora. Ils s'installèrent ensuite en Angleterre. Samuel Geller, casquette en Suède, appris le métier de tailleur pour homme en Angleterre.
Ils arrivèrent en France à Paris en 1913 et se fixèrent définitivement à Bordeaux en 1916. Leur quatrième fille est née à Bordeaux en 1916. Ils ont d'abord habité au numéro 6, quai de la Monnaie, et ont acheté en 1920 une maison située au 58 Cours de la Somme, à Bordeaux.

Abraham Zoltroboda et Rosa, tous deux « apatrides », se marient et s'installent au Perreux-sur-Marne (94) et exercent la profession de tailleurs pour dames. Sarah naît le le 11 novembre 1926 et son frère Camille le 17 juin 1934. Ils sont « Français » de naissance.

Abraham Zoltroboda est arrêté le 14 mai 1941 comme juif apatride et envoyé en détention au camp de Beaune-la-Rolande. Là, il parvient à obtenir de médecins juifs internés un certificat de dérangement mental et est envoyé à l’asile d’aliénés de Fleury-les-Aubrais, près d’Orléans. Grâce au médecin-chef, le Docteur Caron, il sera muté à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris où il restera jusqu’au débarquement de 1944.

Au printemps 1942, des inspecteurs français se présentent pour arrêter Rosa Zoltroboda et ses enfants, Sarah et Camille. Ils doivent revenir les chercher le lendemain, mais, avant leur retour, elle décide de prendre le train pour Bordeaux (33) et de partir rejoindre sa famille.
Sa soeur, Ida Panaras, malade est décédée en 1940.
Son mari Girsch Panaras a été mobilisé à la déclaration de Guerre. Il a été fait prisonnier le 17 juin 1940 dans les Ardennes et envoyé au Stalag II A en Prusse orientale près de Stettin. Il sera libéré par les troupes russes le 1er mai 1945.
Les deux enfants, René né à Paris en 1934 et Annette née à Bazas en 1938 sont séparés. René est confié à la famille Baluteau à Saint-Côme près de Bazas, avant de rejoindre à Bordeaux sa tante Dora et ses grands-parents à Bordeaux. La petite Annette est confié à Georges* et Lucienne Mitteau* à Villenave-d'Ornon dans le quartier de Chambéry, près de Léognan, où elle restera jusqu'en 1945.

En tentant de passer la ligne de démarcation pour se rendre à Bazas, Rosa Zoltroboda est arrêtée et internée au camp de Rivesaltes.
Restés seuls, Sarah et Camille vont rejoindre une tante dans un hôtel de Pau (64).

Rosa Zoltroboda sera libérée au bout de deux mois grâce à ses enfants nés français, mais ils sont tous assignés à résidence à Lacaune.
Ils louent un appartement dans un immeuble situé au dessus du bar de Marie-Louise Menou*.

Sa soeur Dora Geller et son neveu René Panaras quittent Bordeaux juste avant la rafle du 19 octobre 1942. René Panaras est placé dans une ferme près de Garlin dans les Pyrénées Atlantiques. Dora Geller vient le chercher dès qu'elle réussit à se faire faire des faux papiers au nom de Danièle Gélin puis ils rejoignent Rosa Zoltroboda à Lacaune.

Temé et Samuel Geller sont pris dans la rafle du 19 octobre 1942 et conduits à Mérignac. Ils seront envoyés à Drancy le 26 octobre 1942 et déportés sans retour de Drancy à Auschwitz le 06/11/1942 par le convoi n° 42.

Entre courant 1942 et la Libération du Sud-Ouest, lorsque Rosa Zoltroboda et sa fille Sarah vont passer la nuit dehors pour échapper aux rafles, Marie-Louise Menou* recueille et héberge les deux cousins Camille et René Panaras en les faisant coucher avec son fils André.

Les garçons fréquentent l’école, où ils ont pour maître Monsieur Curval.

L’assignation à résidence faisait obligation d’aller signer la présence au Commissariat chaque lundi. Rosa Zoltroboda et sa famille étaient avertis des rafles et allaient se cacher un ou deux jours, voire une semaine.

Le 1er juin 1945, Girsch Panaras rentre de captivité et récupère ses deux enfants. Il se remariera avec une déportée juive roumaine d'Auschwitz dont toute la famille est morte dans les camps. A la fin de sa vie, atteint de la maladie de Parkinson, il mettra fin à ses jours.

La famille récupère la maison 58 Cours de la Somme, vidée de tout, qu'ils vendront en 1965.

Le 20 mai 2007, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Marie-Louise Menou*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Marie-Louise Menou
Dora Geller (dite Danièle Gélin)
René Panaras
Abraham Zoltroboda
Rosa Zoltroboda
Sarah Zoltroboda
Camille Zoltroboda

Chronologie [Ajouter]

31/01/2008 - Le 31 janvier 2008, à la mairie du 2e à Paris (75002), remise de la médaille des Justes des Nations aux ayants droit de Marie-Louise MENOU, honorée à titre posthume.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Le sauvetage des juifs 1941-1944 (Paul et Suzanne Haering) (A travers des photos d'époque et de bouleversants témoignages, ce site vous emmène en France dans la région du Tarn, et plus particulièrement autour de Carmaux entre 1941 et 1944, pendant l'occupation allemande.
Durant cette période, le pasteur Paul Haering et sa femme Suzanne vont soustraire plusieurs dizaines d'enfants juifs aux rafles de Vichy et les protéger d'éventuelles dénonciations, avec l'aide du Pasteur Albert Delord, organisant plusieurs colonies de vacances dans la région au risque d'être pris et fait prisonniers...

)
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021