Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
87 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13714 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page

À lire, à voir…

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Louis Hochet Louis Hochet
Un enfant du siècle : Albert Pfleger (1900-1999), Frère Mariste

 

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Bernard Clerc


Frère Jules Bernard
Dossier Yad Vashem : 2008
Remise de la médaille de Juste : 26/02/1981
Sauvetage :  99 - 
Budaptest (Hongrie) 99 -
Profession: Enseignant
Qualité: Frère mariste
Religion : Catholique
Date de naissance: 16/10/1910
Date de décès: 30/12/1974
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Bernard-Clerc
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Religieux français de l'ordre mariste , Bernard Clerc* et Jean-Baptiste Bonetbelz, sont faits prisonniers de guerre en Allemagne, s'échappent et rejoignent l'école française de Champagnat à Budapest. Institution de l'ordre mariste, l'école était administrée par le frère Albert Pfleger*. Les deux frères religieux ont rejoint le corps enseignant. Mais après l’occupation allemande du 19 mars 1944 et le bombardement aérien de Budapest, les écoles ont été fermées, y compris celle du couvent mariste. Des prisonniers français évadés et des déserteurs de l'armée Greman, dont des hommes nés en Alsace et à Moseille, y ont trouvé refuge. Le 15 octobre 1944, après la prise de pouvoir du mouvement fasciste Arrow Cross en Hongrie, Budapest subit un règne de terreur. Les Juifs ont été massacrés dans la rue et chez eux. Des milliers d'entre eux ont été bannis en Autriche et les autres, environ cent mille, ont été concentrés dans un ghetto dans des conditions horribles. Des bandes de meurtriers parcouraient les rues et toute activité en faveur des Juifs était extrêmement dangereuse. Cependant, Clerc et Bonetbeltz et d'autres membres de leur communauté ont ouvert les portes de leur monastère aux juifs et aux non-juifs. Le lieu était plein au-delà de ses capacités, accueillant une centaine d’enfants juifs et une cinquantaine d’adultes, parents ou grands-parents des enfants. Les maristes ont mis leurs chambres à la disposition des réfugiés et ont dormi dans les couloirs ou partout où ils pouvaient, afin de pouvoir sauver le plus de personnes possible.

Non seulement ils ont fourni de la nourriture et du logement, mais ils ont également obtenu de la Croix-Rouge suédoise des faux documents pour leurs protégés. En cachant un si grand nombre de réfugiés dans un couvent situé en plein cœur de Pest, les religieux se sont mis en danger. À ceux qui leur ont dit les conséquences possibles de leurs actes, ils ont répondu : «S'ils viennent arrêter les réfugiés, nous irons en prison avec eux.» Le 19 décembre 1944, les SS font une descente dans le couvent et arrêtent tous ceux qui s'y cachent, ainsi que huit maristes, dont les frères Clerc et Bonetbelz. Torturés, affamés et malades dans leur prison, les frères religieux, avec beaucoup de courage, ont refusé de révéler lesquels de leurs protégés étaient juifs. De nombreux Juifs doivent leur vie aux actions du frère Bernard et de ses collègues. Leurs propres vies ont été sauvées grâce à un incendie qui s'est déclaré au ministère de l'Intérieur où ils étaient détenus, mettant en fuite leurs bourreaux.

En rentrant à Brive-la-Gaillarde en 1946, Jean-Baptiste Bonetbelz* deviendra le directeur du collège Saint-Joseph et de l’école La Salle de 1948 à 1977.

Le 26 février 1981, Yad Vashem a décerné à François Angyal*, Jean-Baptiste Bonebeltz*, Bernard Clerc*, Ferdinand Fischer*, Alexandre Hegedus*, Albert Pfleger*, Ladislas Pingiczer* et Louis Pruscer* le titre de Juste des Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
François Angyal
(Frère Nandor-François dit Ferenc)
Jean-Baptiste Bonebeltz (Frère Felicissime)
Ferdinand Fischer (Frère Victor-Marie)
Alexandre Hegedus (Frère Joseph Félicien)
Albert Pfleger (Frère Etienne Albert)
Ladislas Pingitzer (Frère Etienne)
Louis Pruscer (Frère Louis Gabriel)
 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021