Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
83 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13714 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Bouches-du-Rhône

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Bouches-du-Rhône

Préfets :
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
Max Bonafous
(1941 - 1942) Préfet des Bouches-du-Rhône (1900-1975)
Adelin Rivalland
(1942 - 1943) Adelin Pascal Jean Joseph Rivalland (1893-1965)
Antoine Lemoine
(1943 - 1944) Antoine Jean Marcel Lemoine, Préfet des Bouches-du-Rhône
Jacques Bussière
(1944 - 1944) Jacques Félix Bussière, Préfet des Bouches-du-Rhône. Arrêté, interné au camp de Compiègne puis déporté en Allemagne, il mourra en déportation (1895-1945)
Émile Malican
(1944 - 1944) Émile Gabriel Louis Marie Malican, Préfet des Bouches-du-Rhône
(Mai 1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Renée Dray-Bensoussan Renée Dray-Bensoussan
Catherine Marand-Fouquet
Hélène Échinard
Éliane Richard
Dictionnaire des Marseillaises

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Résistance et Occupation (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Gabriel Bénichou Gabriel Bénichou
L'adolescence d'un Juif d'Algérie

ACHETER EN LIGNE

Henri Manen Henri Manen
Au fond de l'abîme

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Vichy en Provence

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Midi rouge, ombres et lumières

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Gilberto Bosques

Texte pour ecartement lateral

Marseille 13000 Bouches-du-Rhône
Date de naissance: 20/07/1892 (Chiautla, Puebla)
Date de décès: 1995
Profession: Consul du Mexique à Marseille
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Gilberto-Bosques
1940, le consul Gilbert Bosques remonte la Canebière
source photo : Arch. fam. Laure Bosques
crédit photo : D.R.
Gilberto-Bosques
L'immeuble du Consulat, 15 Cours Joseph Thierry
source photo : Philippe Rouzaud
crédit photo : D.R.
Gilberto-Bosques
Gilberto Bosques
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Histoire

Gilberto Bosques est né le 20 juillet 1892.

Avant de choisir la carrière diplomatique, il fut député, journaliste et homme d'édition.

Le président Lázaro Cárdenas le nomme consul général du Mexique à Paris à partir du 1er janvier 1939.

Dès sa prise de fonction, il va venir en aide aux centaines de milliers de  républicains espagnols qui  ayant passé la frontière pour fuir la répression franquiste sont parqués dans des camps d’internement par un gouvernement français qui renâcle d'accueillir ces "rouges" espagnols suspects. Il vient également en aide aux antifascistes allemands, autrichiens, hongrois, italiens, yougoslaves et les juifs arrivant de toute l'Europe, persécutés par la police, les militaires et les agents de renseignements français, allemands et espagnols.

Après l'arrivée des Allemands à Paris, le consulat est déplacé à Marseille, alors en zone non occupée, durant l'été 1940 et y restera jusqu'à l'occupation allemande en novembre 1942.

Le président du Mexique, Lazaro Cardenas, lui fait toute confiance. Cela va lui permettre de sauver de nombreuses personnes des bureaux de son consulat qu'il partageait avec le consul du Japon (qui abritait aussi ... des espions nazis).

A partir des bureaux d'émigration du Cours Joseph Thierry, des milliers de réfugiés - selon les estimations actuelles - échappèrent à la pénurie grâce aux aides alimentaires ou bien juridiques fournies par le consulat du Mexique.

Des républicains espagnols mais aussi des juifs et des communistes Allemands, Polonais... vont trouver refuge dans les châteaux que le Consul Gilberto Bosques louera à Marseille. Les châteaux de Montgrand et La Reynarde devinrent des lieus d'asile avec une capacité de 800 à 850 personnes respectivement pour les candidats à l'exil, dans l'attente de quitter la France.

De même, Gilberto Bosques trouve des lieux d'hébergement, fait affréter des embarcations, fournit des visas, dits "visas Bosques" et des billets aux républicains espagnols, à des membres des Brigades internationales ainsi qu'à des réfugiés politiques de plusieurs nationalités.

Parmi ceux qui bénéficièrent de son aide, on mentionnera le photographe Walter Reuter, Walter Gruden qui fut le compagnon et collectionneur de Rémédios Varos, des écrivains comme Max Aub, interné au camp du Vernet, Alfred Kantorowicz, Jean Malaquais, Benjamin Péret et Anna Seghers qui fut accompagnée au Mexique par son mari et ses deux enfants.

A partir de mai 1942, le Mexique entre en guerre contre les pays de l’Axe. Un escadron de pilotes combat au Japon parmi les forces multinationales impliquées dans le conflit.

En novembre 1942, les allemands font irruption dans les bureaux de la délégation mexicaine. La famille de Bosques et 43 employés Consulat sont transférés à Amélie-les-Bains. Après quoi, les proches de Gilberto Bosques sont assignés à résidence près du Rhin et de Bonn, dans un hôtel-prison de Bad Godesberg. Ils y resteront toute une année. "Nous étions fait prisonniers, il n’y a pas d’autres mots. Avec nous se trouvaient des représentants de plusieurs délégations diplomatiques, surtout d’Amérique Latine", se rappelle Laura Bosques.

Le consul enfermé, c’est tout un réseau de protection qui s’écroule. Les diplomates mexicains furent échangés en 1943 contre un groupe de prisonniers allemands capturés à Veracruz. L’échange eut lieu à Lisbonne, au Portugal. Gilberto Bosques sera ovationné comme un héros national à la gare de Mexico, lorsqu’il rentrera dans son pays, le 16 mars 1944.

En 1946, il reprend sa carrière diplomatique et sera Ambassadeur du Mexique au Portugal, en Finlande, en Suède et à Cuba.

Dans ses mémoires, Gilberto Bosques, raconte: "L’assistance vis-à-vis des victimes a pris l’importance d’un devoir de caractère humain. Le Mexique n’avait pas adopté une position franche, mais le drame se passait sous nos yeux. L’aide que nous avons apportée consistait à cacher certaines personnes, à donner des passeports à d’autres, leur faciliter la vie et leur permettre de quitter la France, ce qui était très difficile."

Après-guerre, Gilberto Bosques représenta son pays auprès de Cuba et de Fidel Castro.

Il meurt en 1995, il avait 103 ans.

Vienne a honoré la mémoire de Gilberto Bosques en donnant son nom à une promenade du district 22.

Une plaque hommage est apposée à Marseille, au 7 de la place Stalingrad, à l’angle de la bien nommée rue des Héros (1er),

12/02/2014

[Compléter l'article]

Mexican Diplomat Gilberto Bosques

Appointed by the Mexican President Lazaro Cardenas, Gilberto Bosques Saldivar (1892-1995) arrived in Marseille, France, where he served as Consul General. In this capacity, Bosques instructed the Consulate personnel to render help to anyone who wished to escape to Mexico.

Captured by the Nazis, together with tens of diplomats from other countries, he spent one year in captivity in the German town of Bad Godesberg, near Bonn. Following an agreement between Mexico and Germany, Bosques was released and able to return to his native country.

Bosques belongs to the brand of diplomats who had fulfilled their mandate to help the needy, whenever it was required, such as Raoul Wallenberg, Sempo Sugihara, Aristide de Sousa Mendes or Hiram Bingham IV, among many other exemplary officials.

Back in 1944, Bosques, the author of a vast literary production, wrote in one of his many articles: ”I implemented my country’s policy, a policy of help, of material and moral support to the the heroic defenders of the Spanish Republic, to the relentless brave people who fought against Hitler, Mussolini, Franco, Petain and Laval”

The historical references, testimonies and fotographs were compilated and submitted to the IRWF, with the aim of divulging them, following the homage to Ambassador Gilberto Bosques, by Dr. Renata von Hanffstengel, co-founder with Mtra. Cecilia Tercero of the Institute of intercultural Research German-Mexican.

Bibliography :

  • México: Exilio y Cultura by Christian Kloyber Doctor Kloyber is the author of an extence and deep book about the Austrian Exile to México between 1938 & 1947.
  • For more information you can go to: www.doew.at

03/02/2013
Lien : International Raoul Wallenberg Foundation

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Débarquement en Provence et Libération du midi de la France (Le débarquement en Provence et la libération des villes de Toulon, Saint-Tropez, Aix en Provence et Marseille en août 1944. Film composé d'images : du débarquement anglo-américain et français en Provence les 14 et 15 août 1944… )
2 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
3 Artistes et intellectuels réfugiés dans la région marseillaise en 1940-1942 (Robert Mencherini. « Artistes et intellectuels réfugiés dans la région marseillaise en 1940-1942 : un jeu d’ombres entre survie et engagement ». [actes du colloque] Déplacements, dérangements, bouleversement : Artistes et intellectuels déplacés en zone sud (1940-1944), Bibliothèque de l'Alcazar, Marseille, 3-4 juin 2005 organisé par l'Université de Provence, l'Université de Sheffield, la bibliothèque de l'Alcazar (Marseille). Textes réunis par Pascal Mercier et Claude Pérez. )
4 Le pasteur Henri Manen : au Camp des Milles, "un Juste parmi les Nations" (Spécialisées dans la publication des écrits du monde protestant, les éditions Ampelos d'Eric Peyrard ont publié en juillet 2013 un petit livre de première importance (60 pages, format 15 x 23 cm) "Au fond de l'abîme / Journal du Camp des Milles". Cet ouvrage rassemble des écrits du pasteur Henri Manen* qui eut à coeur de relater plusieurs des événements survenus pendant l'été 1942 qui fut dans l'ancienne tuilerie la saison la plus tragique. De précieux compléments accompagnent les écrits du pasteur : une préface très éclairante de l'historien du protestantisme et de la mémoire Philippe Joutard ainsi qu'une postface d'Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles. )
5 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021