space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
486 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
647 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4034 Justes de France
748 résistants juifs
9215 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1210 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haute-Vienne

Région :
Limousin
Carte du département

Préfecture :
Limoges

Préfets :
Pierre-Joseph-Faustin Combes
(16/07/1939 - 17/07/1939) Préfet de Haute-Vienne
Pierre-Amédée-Guillaume Ducombeau
(17/07/1939 - 17/09/1940) Préfet de Haute-Vienne
François Bard
(17/09/1940 - 14/05/1941) Préfet de Haute-Vienne
(01/12/1889 à Saint-Étienne (Loire)-01/04/1944 à Berne (Suisse)). Remis à la disposition du secrétaire d’État à la Marine (1er juin 1942). Ambassadeur de France à Berne (Suisse). Mort des suites d'un accident en fonction. La commission d’épuration du ministère de l’Intérieur propose sa révocation avec pension le 14 mars 1945. (Source : SFHP, Société française d'histoire de la police, Notice biographique François Bard.)

Perier de Féréal
(16/06/1941 - 09/1944) Préfet de Haute-Vienne
Pierre Berger
(18/06/1941 - 28/04/1942) Pierre Jean Berger, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Jean-Albert Popinaud
(06/12/1941 - 08/01/1943) Préfet délégué de Haute-Vienne
Antoine Lemoine
(01/05/1942 - 1943) Antoine Jean Marcel Lemoine, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Jean Laporte
(1942 - 1944) Préfet délégué à Limoges, résistant, né en 1909
René Rivière
(16/01/1943 - 11/09/1943) René Édouard Rivière, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Louis François Marie Tuaillon
(11/02/1943 - 10/03/1943) Préfet délégué de Haute-Vienne
Gaston Adrien Constant Veveaud
(11/03/1943 - 24/01/1944) Préfet délégué de Haute-Vienne
André Jean-Faure
(13/04/1943 - 15/06/1943) André Jacques Marie Jean-Faure, Préfet régional délégué
Marc Freund-Valade
(11/09/1943 - 10/05/1944) Marc Paul Freund dit Freund-Valade, Préfet de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)
Chérif Mécheri
(06/02/1944 - 1944) Préfet délégué de Haute-Vienne
André Fourcade
(10/05/1944 - 06/1944) André Fourcade dit Vergnaud, Commissaire régional de la République de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne), arrêté par la Gestapo en juin 1944, fusillé à Buzet-sur-le-Tarn le 17 août 1944
Jean Chaintron
(18/09/1944 - 14/01/1947) Préfet de Haute-Vienne
Pierre Boursicot
(21/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Limoges (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne et les parties non-occupées de la Charente, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire et de la Vienne)

À lire, à voir…

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Simon Schwarzfuchs
Mémoires du grand rabbin Deutsch : Limoges 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Paul Dhalluin Paul Dhalluin
Des maquis limousins aux rizières d'Indochine

ACHETER EN LIGNE

Guy Perlier Guy Perlier
La rafle

ACHETER EN LIGNE

Gaston Lévy Gaston Lévy
Souvenirs d’un médecin d’enfants à l’OSE en France occupée et en Suisse, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Des jeunes en Résistance. L’affaire du 17e Barreau - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département de la Haute-Vienne en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement de la Haute-Vienne en 1939-1945
Préfecture de la Haute-Vienne à Limoges
source photo : Philippe Rivière
crédit photo : © Inventaire général, ADAGP
Departement de la Haute-Vienne en 1939-1945
Rochechouart, sous-préfecture de la Haute-Vienne dans le château de Rochechouart
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.
Departement de la Haute-Vienne en 1939-1945
Bellac, sous-préfecture de la Haute-Vienne
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.

L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.
Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner.
Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées. Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...
Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone sud où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.
La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.

La Haute-Vienne est en zone libre jusqu'à l’occupation totale de la France le 11 novembre 1942.

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront.

Les Tsiganes sont internés dans les camps français.
Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés, arrêtés et internés.

A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

Un important réseau de résistants, dirigé par Georges Guingouin, forme le maquis du Limousin. À la fin de 1944, le département compte 14 992 FFI.1

09/03/2010

[Compléter l'article]

Toutes les communes de la Haute-Vienne

Les camps et les lieux d'internement de la Haute-Vienne

138e GTE Saillat-sur-Vienne 87720 Saillat-sur-Vienne
313e GTE de Saint-Sauveur 87300 Bellac
31e GTE Saint-Cyr 87310 Saint-Cyr
643e GTE Oradour-sur-Glane 87520 Oradour-sur-Glane
Camp de Bagatelle 87380 Saint-Germain-les-Belles
Camp de Nexon 87800 Nexon
Camp de Saint-Paul-d'Eyjeaux 87260 Saint-Paul
Camp du Grand Séminaire 87000 Limoges
Maison de la rue des Flageolles 87000 Limoges

Les lieux de sauvetage de la Haute-Vienne

Centre médico-social de Limoges 87000 Limoges
Château de la Borie 87110 Solignac
Château de Mas-Jambot 87000 Limoges
Château de Montintin 87380 Château-Chervix
Collège Moderne de Filles 87400 Saint-Léonard-de-Noblat
Collège Moderne de Garçons 87400 Saint-Léonard-de-Noblat
Collégiale de Saint-Léonard de Noblat 87400 Saint-Léonard-de-Noblat
École du Châtelard 87200 Saint-Junien
Ferme école de Blémont 87270 Chaptelat
Internat de Limoges 87000 Limoges
La Chevrette 87380 Magnac-Bourg
Le Couret 87340 Saint-Laurent-les-Églises
Lycée Gay-Lussac 87000 Limoges
Maison de Poulouzat 87920 Condat-sur-Vienne
Maison des Religieuses du Bon-Pasteur 87000 Limoges
Pouponnière de Limoges 87000 Limoges

Les 98 Justes parmi les Nations de la Haute-Vienne


664 Familles hébergées, cachées ou sauvées de la Haute-Vienne[Compléter]

Château-Chervix

Famille Abraham - Kurt

Famille Abusubul - Maurice, né le 29/09/1928 à Paris

Famille Adamowicz - Marcel, né le 29/09/1928 à Lodz (Pologne)

Famille Adewak - Vincent

Famille Adler - Gerty, née le 12/08/1933, Lotte, née le 12/08/1933 à Mannheim (Allemagne), et Ryscia, née le 13/06/1938 à Varsovie (Pologne)

Famille Agi - Renée,

Famille Alter - Marcel, né le 27/11/1930 à Paris

Famille Ament - Alfred, né le 15/09/1927 à Vienne (Autriche)

Famille Apfeldorfer - Simon, né le 22/12/1927 à Maszewo (Pologne)

Famille Assaraf - Raoul

>> Voir les 664 familles réfugiées dans le département <<

29 Familles arrêtées dans le département [Compléter]


06/04/1944 Famille bloch - AJOUTER NICOLE BLOCH née le 20/11/1932, fille de Lucien BLOCH et Nanette née Braun sœur de Henriette Bloch
Déportation : 26/04/1944 convoi no 72

Bellac
08/08/1944 Famille Loeb - Adrien, né le 3 mai 1904 à Oberseebach, originaire de Wissembourg (Bas-Rhin), a été fusillé le 8 août 1944 à Bellac.
Date d'exécution : 08/08/1944

Blond
08/08/1944 Famille Blum - Lucien, originaire de Niederroedern (Bas-Rhin), fusillé à Blond le 8 août 1944.
Date d'exécution : 08/08/1944


08/08/1944 Famille Klein - René, originaire de Niederroedern (Bas-Rhin), fusillé à Blond (Haute-Vienne) le 8 août 1944.
Date d'exécution : 08/08/1944

Châteauneuf-la-Forêt
06/04/1944 Famille Bloch - Lucien, né le 19/01/1890 à Herrlisheim (Alsace), son épouse Nanette née Braun le 13/04/1892 à Offendorf (Alsace), et leur fille Henriette, née le 26/10/1927 à Herrlisheim, habitait Herrlisheim. Réfugiés à Châteauneuf-la-Forêt, Lucien, 54 ans, Nanette, 52 ans, et Henriette, 17 ans, sont arrêtés parce que juifs le 06/04/1944 et déportés sans retour de Drancy à Auschwitz le 26/04/1944 par le convoi n° 72.
Déportation : 26/04/1944 convoi no 72

>> Voir les 29 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

05/08/1942 - La circulaire n° 2765 du secrétaire général à la Police envoyée au préfet régional de Limoges vise les étrangers suivants en vue de leur transfert en zone occupée : "Les israélites allemands, autrichiens, tchécoslovaques, polonais, estoniens, lituaniens, lettons, dantzicois, sarrois, soviétiques et les réfugiés russes entrés en France postérieurement au 1er janvier 1936 incorporés dans des groupes de T.E., hébergés au centre du Service social des étrangers, dans les centres des comités privés ou dans ceux de l'UGIF, placés dans les centres de regroupement israélites en application des circulaires du 3 novembre 1941 et du 2 janvier 1942 ainsi que ceux en résidence libre, seront transportés en zone occupée avant le 15 septembre". La circulaire exclut quelques catégories de Juifs, dont les vieillards de plus de 60 ans, les enfants de moins de 18 ans non accompagnés, les femmes enceintes...
26/08/1942 - Rafle de Juifs réfugiés en Limousin. 446 Juifs dont 68 enfants de la région sont regroupés au camp de Nexon sont acheminés vers Drancy le 29 août 1942 et déportés vers Auschwitz par les convois n° 26 et 27.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]

Notes

- 1 - Dominique Lormier, La Libération de la France : Aquitaine, Auvergne, Charentes, Limousin, Midi-Pyrénées, Éditions Lucien Sourny, ISBN 978-2-84886-065-7, p. 15

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Cdt Eugène PINTE

    recherche des informations sur :

    le Commandant PINTE
    Commandant FFI,
    Commandant de secteur Ouest de Limoges
    membre de l'EM ORA
    maquis AS d'Aixe sur Vienne

    établi dans une ferme de LA GAUBERTIE d'Aixe sur Vienne (87).
    Fait partie de l'amrée d'armistice au centre de démobilisation de Limoges. Grade de Capitaine d'infanterie.

    principales actions du Cdt Pinte :

    -> cache d'arme, matériel
    -> faux papiers
    -> propagande de résistance et anti LVF
    -> accueil de personnes recherchées, résistants, agents du BCRA, aviateurs, parachutistes
    -> point d'entrée recruteur pour le maquis de Cussac.
    -> hébergmeent pendant plus de 2 mois du radio anglais MARCEL
    -> hébergement du PC ORA 5 du colonel Paquette
    -> animation du terrain de parachutage VERRUE, plus de 10 parachutages.
    -> auxiliaire pour MINISTRE
    -> recrutement au profit de l'ORA
    -> animation du secteur ouest de Limoges comprenant plusieurs maquis
    -> recrutement, formation et équipement de plusieurs bataillon ORA opérationnels pour la Libération de Limoges puis le front de l'Atlantique.
    -> Bataille d'Aixe sur vienne.
    -> membre de l'équipe COPA de la Haute Vienne
    -> réunion hebdomadaire du COPA HV et des courriers de la HV à domicile
    -> réunion des chefs du secteurs ouest à domicile.
    -> assiste à la reddition des allemands à Limoges


    merci de partager vos informations, histoire, anecdotes, relatives à eugène Pinte et au secteur Ouest de Limoges
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016