Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
736 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Alpes-Maritimes

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Alpes-Maritimes

Préfets :
Paul Escande
(09/1944 - 08/1946)
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
(23/07/1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Jean Moyon
(08/1944 - 09/1944) Préfet des Alpes-Maritimes
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Fred Coleman Fred Coleman
The Marcel Network: How One French Couple Saved 527 Children from the Holocaust

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Nice, Caserne Auvare : Les transferts de Juifs de la région préfectorale de Nice... et de la principauté de Monaco vers le camp de Drancy en vue de leur déportation, août-septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Lucien Dreyfus Lucien Dreyfus
Journal, 20 décembre 1940-24 septembre 1943

ACHETER EN LIGNE

Danielle Baudot Laksine Danielle Baudot Laksine
La Pierre des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Andrée Poch Karsenti Andrée Poch Karsenti
Les 527 enfants d'Odette et Moussa

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Émile Puget


Dossier Yad Vashem : 8569
Remise de la médaille de Juste : 30/08/1999
Sauvetage : Antibes-Juan-les-Pins 06160 - Alpes-Maritimes
Profession: Cheminot retraité
Religion : Catholique
Nom de naissance: Emile Edgard Puget
Date de naissance: 01/04/1881 (Rocbaron (83))
Date de décès: 11/11/1977 (Bordeaux (33))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

emile-Puget
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Émile Puget* est né le 1er avril 1881 à Rocbaron, dans le Var. Il est cheminot.
Le 23 juin 1908, à Cuers (Var), il épouse Valentine Fournier*.
Le couple habite à Antibes-Juan-les-Pins.

Raymond Mascarrello* et Jules Barey*, tous deux âgés d'un peu plus de 20 ans, résidaient à Antibes.
La secrétaire de mairie de Châteauneuf sur Loire (Loiret), Jacqueline Thiercelin*, a abondamment exploité sous l’Occupation la possibilité que lui donnaient à ses fonctions de falsifier l’état-civil de personnes acculées à plonger dans la clandestinité. Elle a protégé de la sorte des réfractaires du STO, des résistants et des Juifs. Sa ferme volonté de saboter la politique des autorités, politique qu’elle jugeait anti-française et illégitime, lui inspira le courage de braver les risques les plus graves.
Émile Puget* est né le 1er avril 1881 à Rocbaron, dans le Var. Il est cheminot.
Le 23 juin 1908, à Cuers (Var), il épouse Valentine Fournier*.
Le couple habite à Antibes-Juan-les-Pins. Lorsque la guerre éclate, Émile Puget* est retraité des cheminots et travaille comme ouvrier agricole.

Jules Barey* était entré dans la Police comme Inspecteur en janvier 1939. Il avait fait connaissance deHenriette et Robert Slisonsky qui exploitaient un studio de photos, où il se rendait parfois avec sa famille.
A deux reprises, il leur a fait de fausses cartes d’identité. Mais il a également participé à l’établissement de nombreuses fausses pièces d’identité. Il a favorisé le départ de nombreux juifs pourchassés. En rédigeant de faux rapports et en faisant momentanément disparaître des pièces à charge, il a même réussi à faire libérer des personnes internées en camps de concentration.
Jules Barey* avait été grièvement blessé pendant la campagne de 1939-40 et hospitalisé pendant cinq mois. A sa sortie d’hôpital, il devint inspecteur de police.
Son ami Raymond Mascarrello* est employé comme auxiliaire au service du ravitaillement de la mairie d’Antibes et, responsable de la distribution de titres de rationnement, il avait ainsi accès à tous les tampons officiels.
Tous deux, résistants de la première heure, appartenaient au réseau « Rochat ». Ils travaillaient conjointement à l’établissement de nombreuses fausses cartes d’identité et de titres de ravitaillement destinés à sauver de nombreux juifs traqués.

MM. Gidali, Gribinsky et Fred, tous Juifs, ont bénéficié de leur aide. M. Marx se fit pratiquer une opération de chirurgie esthétique pour cacher un nez trop marqué. Raymond Mascarrello* lui procura une nouvelle carte d’identité avec sa nouvelle photo. Ils avertissaient des Juifs menacés des rafles imminentes, rendaient des services similaires pour protéger des réfractaires du STO et des résistants. Raymond Mascarrello*, lui-même requis pour le STO, plongea dans la clandestinité en mars 1944 et partit rejoindre le maquis. Auparavant, il avait fourni des renseignements et des plans du réseau téléphonique de la ville au réseau « Buckmaster », en vue d’un débarquement allié. Ils mirent aussi à l’abri des armes compromettantes destinées à la Résistance.

En 1943, sollicitée par des Juifs vivant à Antibes, amis de longue date de ses parents, Jacqueline Thiercelin*, secrétaire de mairie de Châteauneuf sur Loire (Loiret), remania l’identité et l’âge d’Armand Slisonsky, requis alors par le STO. Ce fut ensuite le tour des parents de ce dernier, Robert et Henriette Slisonsky, contraints de fuir Antibes à la fin du mois d’octobre 1943 (voir Puget, Emile et Valentine) pour se soustraire aux poursuites de la Milice. Jacqueline vivait chez ses parents, de même que son frère Robert Thiercelin, très engagé dans la Résistance active. Elle y accueillit Armand Slisonsky avec la même générosité qu’elle mettait à délivrer de fausses pièces d’état-civil, sans contrepartie. Mais, au printemps de 1944, la Gestapo opéra une descente chez les Thiercelin, où elle parvint à capturer Robert, qui fut rapidement déporté au camp de Dora. Heureusement le jeune résistant survécut au régime infernal de ce camp, et il réussit une évasion d’une incroyable audace en avril 1945.

Émile* et Valentine Puget* étaient amis de Robert et Henriette Slisonsky, commerçants d'Antibes qu'ils avaient proposé de cacher en cas de danger.
Une nuit, Robert et Henriette Slisonsky arrivent chez les Puget* et sans demander la moindre explication Valentine* leur dit : "Entrez mes enfants, ici c'est la maison du Bon Dieu, il ne vous arrivera rien".

En octobre 1943, avertis d'une rafle, Robert et Henriette Slisonsky furent contraints de fuir Antibes. Jacqueline Thiercelin*, secrétaire de mairie à Châteauneuf-sur-Loire, fille de leurs amis, leur fournit de faux-papiers, protégeât leur fils Armand sous le toit et familial et s'occupât de trouver une cache aux parents.

Tous deux ont été décorés de la Médaille de la Résistance. Leurs actions de sauvetage leur ont valu la reconnaissance de nombreux Juifs qui grâce à leur courage avaient échappé à la déportation.

Le 9 février 1989, l'Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Jacqueline Thiercelin* le titre de Juste parmi les Nations.
Le 4 juin 2003, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Raymond Mascarrello* le titre de Juste parmi les Nations.
Le 30 août 1999, Yad Vashem a décerné à Émile* et Valentine Puget* le titre de Juste parmi les Nations.
Le 18 juillet 2003 l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Jules Barey* le titre de Juste parmi les Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Emile Puget, a retired railroad worker, lived in Antibes (Alpes-Maritime) with his wife Valentine. While shopping at the local grocery store, Valentine often met Henriette Slisonsky, another regular customer, and the two became friends. Henriette and her husband owned a store in Antibes. Being Jewish, they were very much preoccupied by the dangers facing them, especially after the summer of 1942. Valentine Puget assured them they could call on her for help whenever they needed it. In her postwar testimony, Henriette wrote: “A devout Catholic, Mme Puget considered it her duty to save Jews from the Gestapo, since the Holy Virgin she revered so much had been Jewish herself.” The first time the Slisonskys came to the Pugets, it was at night. Without asking for explanations, “She simply said, come in, children, this is the house of the Good Lord, nothing will happen to you.” In October 1943, a woman running a café sent a warning to the Jewish couple: she had heard two militiamen drinking at the bar discussing their arrest, planned for the following night. Emile and Valentine Puget sheltered and hid the fugitives. Valentine did her best to sell the furniture and the stock in their shop before looters could get at it. A few days later, the Pugets inferred from some nasty comments made by neighbors that the presence of the Slisonskys had been discovered. They helped them reach the Guillemot family (q.v.).
On August 30, 1999, Yad Vashem recognized Emile and Valentine Puget as Righteous Among the Nations.

07/10/2018
Lien : The Righteous Among The Nations

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Valentine Puget

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Émile Puget
Armand Slisonsky
Robert Slisonsky
Henriette Slisonsky

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
2 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes Maritimes (l’AMEJDAM a été créée, à l’initiative de fils et filles de déportés, d’enfants cachés et d’anciens élèves des écoles de Nice et des Alpes-Maritimes, afin de pérenniser la mémoire des enfants juifs scolarisés dans ces établissements, arrêtés et exterminés en déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. )
3 Guide des Archives départementales des Alpes maritimes (Guide des sources d'histoire de la Seconde Guerre mondiale conservées aux Archives départementales des Alpes maritimes )
4 La répression de la Résistance dans les Alpes-Maritimes (La répression de la Résistance par Vichy et par les occupants dans les Alpes-Maritimes. Dossier édité par le Musée de la Résistance azuréenne dans la perspective du Concours de la Résistance et de la Déportation. Il fournit un aperçu régional et des documents originaux, ainsi que des exemples de lieux de mémoire. )
5 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019