space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
554 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
648 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4086 Justes de France
748 résistants juifs
9342 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1217 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Calvados

Région :
Normandie
Carte du département

Préfecture :
Caen

Préfets :
Louis Alexandre Valère Peretti della Rocca
(19/10/1937 - 15/05/1940) Préfet du Calvados
Henri Graux
(15/05/1940 - 10/07/1944) Henri Joseph Alphonse Graux, Préfet du Calvados
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Michel Cacaux
(11/07/1942 - 10/07/1944) Après la libération de Caen, Michel Cacaud est suspendu de ses fonctions, mis en disponibilité sans traitement et placé en résidence surveillé avant d'être mis à la retraite à compter du 1er Juillet 1946 à l'âge de 48 ans.
Pierre Daure
(10/07/1944 - 07/05/1946) Préfet du Calvados (1892-1966)
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)
Max Martin
(07/05/1946 - 23/12/1947) Préfet du Calvados

À lire, à voir…

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département du Calvados en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement du Calvados en 1939-1945
La préfecture du Calvados, Caen
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Drômois
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.

L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées. Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

26/11/2011

[Compléter l'article]

Les proscrits du régime

Les étrangers réfugiés en France sont internés dès 1939.

Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables", sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés et arrêtés.

A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

27/11/2011

[Compléter l'article]

Les Juifs du Calvados

La France a collaboré à l'opération planifiée par les nazis d’extermination systématique de populations définies et désignées en tant que telles qui s'est traduite par près de 6 millions de victimes raciales en Europe.
En France, des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs dans chaque ville et village. D'abord exclus, internés et expulsés, environ 74 000 Juifs seront déportés de France vers l'Est et exterminés. Très peu survivront.

Il y a très peu de Juifs en Normandie, mais les familles sont très bien intégrées. On ne trouve que trois synagogues : à Rouen, au Havre et à Elbeuf.

Le 3 octobre 1940, Vichy adopte le premier statut des Juifs. Dès le 4 octobre, les préfets sont autorisés à interner les Juifs dans des camps spécifiques.

Le 22 octobre 1940, la Feldkommandantur demande au préfet de faire appliquer un tampon "juif" ou "juive" sur les papiers d'identité des juifs résidant dans son département et fin janvier 1941 la délégation régionale de la police aux Questions juives (à Rouen) demande aux préfets de mettre les Juifs en fiches pour la Sicherheitzpolizei.

Les 1, 2 et 8 mai 1942, une série d'arrestations a lieu dans le Calvados en représailles au double attentat commis sur des trains de permissionnaires allemands à Airan le 16 avril et le 1er mai. Sur 97 personnes arrêtées, 35 sont juives.

A partir du 7 juin 1942, la huitième ordonnance allemande prescrit le port de l'étoile jaune aux Juifs de plus de 6 ans en zone occupée.
Le 8 juillet 1942, la neuvième ordonnance allemande interdit aux Juifs de fréquenter certains lieux publics (restaurants, cafés, bibliothèques, concerts, cinémas, piscines, squares, parcs...).

En juillet 1942, deux jours avant la rafle du Vel d'Hiv en région parisienne, 17 Juifs sont arrêtés dans le Calvados.

Le 22 octobre 1943, 22 personnes seront arrêtées parce que juives lors de la dernière grande rafle dans le Calvados.

Le 24 novembre 1943, une opération d'évacuation des Juifs de Normandie est ordonnée par les autorités allemandes. Sur 79 Juifs recensés dans le Calvados, 11 sont "évacués" vers Drancy.

Au total, en Normandie, plus de 900 personnes seront arrêtées parce que Juives, dont au moins 740 seront déportées vers Auschwitz. Le plus jeune avait quelques semaines, le plus âgé avait 84 ans.

On estime que 63 Juifs ont été raflés dans l'Orne, 58 dans la Manche, 127 dans le Calvados, 67 dans l'Eure et 607 en Seine-Maritime.1

La synagogue de Rouen a été anéantie par les bombes en 1944.

27/11/2011

[Compléter l'article]

Toutes les communes du Calvados

Les camps et les lieux d'internement du Calvados

64e CTE Mézidon-Canon 14270 Mézidon-Canon
Camp de Bellevue 14960 Meuvaines
Centre Dampierre 14350 Dampierre
Centre Falaise 14700 Falaise
Centre Lisieux 14100 Lisieux
Frontstalag 130 Caen 14000 Caen
Prison de la Maladrerie 14000 Caen

Les lieux de sauvetage du Calvados

Couvent des Petites soeurs de la Charité 14000 Caen
Office de la Jeunesse 14000 Caen
Pensionnat de l'abbaye des Bénédictines 14100 Lisieux
Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul 14750 Saint-Aubin-sur-Mer

4 Familles hébergées, cachées ou sauvées du Calvados[Compléter]

Caen

02/1943 Famille Clafftre - M. et Mme Clafftre habitent Caen. Félicie Gadblet qui exploite le buffet de la gare routière de Caen en février 1943, emploi Mme Clafftre comme caissière deux jours par semaine. Informée d'une rafle, et aidée de son filleul Jean Olive, agent de police au commissariat du 2e arrondissement de Caen, elle parvient à les faire passer en zone libre. (Shoah en Normandie, Yves Lecouturier, Cheminements, mai 2004)

1941 Famille Kruczyk - Woda et son mari, originaires de Pologne, arrivent en France en 1924 et se marient à Paris. Ils émigrent en Palestine où naît leur fils Israël en 1926. En mars 1927, la famille revient en France. Le père travaille à l'autodrome de Montlhéry et la mère est brodeuse. Ils auront un autre enfant et arrivent à Caen en avril 1936. Prévenus en 1941 par une amie qui travaille à la préfecture de Caen d'une possible arrestation, ils quittent Caen pour Paris. (Shoah en Normandie, Yves Lecouturier, Cheminements, mai 2004)

1943 - 1943 Famille Mainemer - Anne-Marie et Rose-Marie naissent à Paris, de nationalité française, de parents né en Pologne. La famille habite à Avranches où le père est marchand forain en lingerie. Le 26 juin 1942, Anne-Marie passe son bac-philo, sans porter l'étoile jaune devant des centaines d'élèves et ses professeurs. Son père Joseph vient la chercher, mais il ne porte pas l'étoile lui non plus et ils sont dénoncés... et conduits à la prison d’Avranches. Les parents seront déportés sans retour. Libérées, Anne-Marie, 18 ans, et Rose-Marie, 13 ans, réussissent se réfugier chez un ami, M. Morel, puis sont confiées à Henri


18 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Caen
02/05/1942 Famille Indiktor - Abraham (André), né en 1893 en Ukraine, coiffeur, est réfugié à Caen avec son épouse et ses enfants Claudine et René. Raflé parce que Juif, Abraham est envoyé au camp de Compiègne avant d'être déporté sans retour le 6 juillet 1942 vers Auschwitz. Mme Indiktor, Claudine et René parviennent à rejoindre la zone libre.
Déportation : 06/07/1942


20/10/1943 Famille Tresser - Schiendel (Sabine), habite Caen. Son mari d'origine roumaine, Bernard, est engagé dans l'armée française et est fait prisonnier en Allemagne où il restera 5 ans. Schiendel et ses deux filles, Jeannette, 4 ans, et Guina, 6 ans, sont demeurées à Caen. Le 20 octobre 1943, Schiendel est raflée avec ses deux filles. Elle est amenés à la prison tandis que les deux fillettes sont conduites à l'hospice Saint-Louis. Les deux fillettes seront prises en charge par un réseau de sauvetage, tandis que Schiendel sera déporté. Les fillettes auront la chance de retrouver leur deux parents après la guerre. (Shoah en Normandie, Yves Lecouturier, Cheminements, mai 2004)

Monfréville
Famille Postma -

Morteaux-Coulibœuf
07/05/1942 Famille Grunberg - Marc Grunberg, médecin juif, né le 21 septembre 1906 à Tulcea (Roumanie), est domicilié à Morteaux-Couliboeuf. Dans la nuit du 1er au 2 mai 19422, il est arrêté par la police française comme otage juif selon la liste établie par les autorités allemandes, en représailles au déraillement de deux trains de permissionnaires allemands à Moult-Argences (38 morts et 41 blessés parmi les permissionnaires de la Marine allemande à la suite des sabotages par la Résistance, les 16 et 30 avril 1942, de la voie ferrée Maastricht-Cherbourg où circulaient deux trains militaires allemands). Conduit à la prison de Falaise (N° d’écrou 91), Marc Grünberg est libéré le 3 mai. Il est arrêté de nouveau le 7 mai et amené à la prison de Caen. Remis aux autorités allemandes, il est transféré le 9 mai au camp allemand de Royallieu à Compiègne (Oise). Le 6 juillet 1942, conduit sous escorte allemande à la gare de Compiègne, il est déporté à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942 dit des "45000". Ce convoi est composé d’un millier d'otages communistes et d’une cinquantaine d’otages juifs. Il est enregistré à son arrivée à Auschwitz le 8 juillet 1942 sous le numéro 46280 . Il meurt à Auschwitz le 12 août 1942 d’après les registres du camp.3
Déportation : 06/07/1942 convoi no 6

Pont-d'Ouilly
Famille ermolieff - Je désire indiquer à monsieur Ermolieff dont le père a été assassiné à Pont d'Ouilly le 7 juillet 1944 que ma mère, madame Simon, aujourd'hui décédée et demeurant à l'époque pas loin du pont, m'a parlé plusieurs fois de la mort de cet homme et des atrocités commises par les occupants. Elle était si bouleversée qu'elle ne donnait que peu de détails.Elle se contentait de pleurer. J'aimerais quant à moi, si cela est possible, obtenir plus d'informations concernant ce qui s'est réellement passé dans ce village où j'ai vécu jusqu'à l'age de 6 ans.Mes parents, très silencieux sur ce sujet,n'ont jamais parlé de cette période, en particulier mon père, Lucien Simon, qui tenait un garage pas loin du pont. Même si soulever de telles questions est douloureux, j'aimerais en savoir un peu plus long. )
Date d'exécution : 14 /07/1944

>> Voir les 18 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

14/07/1944 - Je cherche des informations sur les raisons de la mort de mon père tué par les allemands le 14/7/1944 alors qu'il était de garde sur le pont de l'Orne à Pont d'Ouilly. Il a été une première fois arrêté par les allemands , a réussi à s'enfuir et est retourné vers le lieu de sa garde sans explication. C'est là qu'il s'est fait à nouveau prendre et a été trouvé mort tué par une balle allemande à Rapilly.St marc d'ouilly FR


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 1944 La bataille de Normandie (La libération de 300 villes et bourgs de Basse-Normandie. )
2 Monsieur Ermolieff (Je désire indiquer à monsieur Ermolieff dont le père a été assassiné à Pont d'Ouilly le 7 juillet 1944 que ma mère, madame Simon, aujourd'hui décédée et demeurant à l'époque pas loin du pont, m'a parlé plusieurs fois de la mort de cet homme et des atrocités commises par les occupants. Elle était si bouleversée qu'elle ne donnait que peu de détails.Elle se contentait de pleurer. J'aimerais quant à moi, si cela est possible, obtenir plus d'informations concernant ce qui s'est réellement passé dans ce village où j'ai vécu jusqu'à l'age de 6 ans.Mes parents, très silencieux sur ce sujet,n'ont jamais parlé de cette période, en particulier mon père, Lucien Simon, qui tenait un garage pas loin du pont. Même si soulever de telles questions est douloureux, j'aimerais en savoir un peu plus long. )

Notes

- 1 - Shoah en Normandie, Yves Lecouturier, Cheminements, mai 2004.
- 2 - Liste des otages juifs du Calvados arrêtés le 1er mai 1942.
- 3 - Biographie rédigée en janvier 2001 par Claudine Cardon-Hamet (docteur en Histoire, auteur des ouvrages : Mille otages pour Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des "45000", éditions Graphein, Paris 1997 et 2000 (épuisé) et de Triangles rouges à Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des "45000", éditions Autrement, Paris 2005) à l’occasion de l’exposition organisée par des enseignants et élèves du collège Paul Verlaine d’Evrecy, le lycée Malherbe de Caen et l’association Mémoire Vive, in Déportés poligiques à Auschwitz.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  RECHERCHE FAMILLE DUBOIS / RIUS

    Originaire de Lisieux Jeannette Dubois, mere de Amelie Dubois, a garde une petite fille du nom de Annette Rius. Elle a quitte lisieux en 1941/42 et a ete evacuee en Afrique du sud. Elle a aujourd'hui 83 ans. Elle recherche ses origine . J'ecris de sa part. MERCI pour toutes les informations [répondre]

***  recherche souris blanche

    Il semble que mon grand-père, Robert Lahorgue, qui vivait à Louvigny dans les années 41-44 ait fait partie d'un réseau de résistance sous le nom de Souris Blanche. Je cherche des informations à son sujet (confirmation ou infirmation de ces faits). Quelqu'un sait il quelque chose? [répondre]

    Cherchez sur moteur de recherche : souris blanche - résistance - Nancy Wake - C'était elle "souris blanche". Cela vous mènera peut-être plus loin sur la recherche de votre grand-père.  [répondre]
    Une deuxième réponse à part Souris Blanche dont je vous ai déjà parlé une femme et plutôt Collabo. Il y avait un anglais : White Rabbit (Fr Lapin Blanc) à cause d'une mèche de cheveu blanche) Officier du SOE.TAPEZ son nom Yeo-Thom  [répondre]
    Nom : YEO-THOMAS Forest Frederic Edward - il y a des articles très renseignés sur lui - regardez s'il a pu être en contact avec votre Grand-père.  [répondre]
    Bonjour,

    Je n'ai pas d'informations sur votre grand père mais je me permet de vous écrire car je suis à la recherche d'information concernant mon arrière grand père qui aurait été soit un résistant soit un déserteur, qui aurait vécu à Louvigny entre 40 et 45. Il aurait eu deux enfants avec mon arrière grand mère et serait partit entre 44 et 45. Je suis donc interpelé par les renseignements que vous donnez sur votre grand père.
      [répondre]

***  La kommandatur à Evrecy

    Je recherche une personne ayant travaillé en 1941 a la kommandatur à Evrecy calvados il y avait deux allemands : Peter et Fritz qui avait une amoureuse Louise. Merci. Répondre à Muguette Hastain muguette(@)orange.fr [répondre]

***  Avis de Recherche Calvados

    Je cherche des informations au sujet de mon grand-Père Italo Fornari, réfugié italien, originaire de la province de Novara et né en 1899, mais décédé en Mars 1943 à Jurques dans le Calvados.

    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016