Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
771 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4171 Justes de France
920 résistants juifs
11803 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Calvados

Région :
Normandie
Département :
Calvados

Préfets :
Louis Alexandre Valère Peretti della Rocca
(19/10/1937 - 15/05/1940) Préfet du Calvados
Henri Graux
(15/05/1940 - 10/07/1944) Henri Joseph Alphonse Graux, Préfet du Calvados
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Michel Cacaux
(11/07/1942 - 10/07/1944) Après la libération de Caen, Michel Cacaud est suspendu de ses fonctions, mis en disponibilité sans traitement et placé en résidence surveillé avant d'être mis à la retraite à compter du 1er Juillet 1946 à l'âge de 48 ans.
Pierre Daure
(10/07/1944 - 07/05/1946) Préfet du Calvados (1892-1966)
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)
Max Martin
(07/05/1946 - 23/12/1947) Préfet du Calvados

À lire, à voir…

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Vire en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Vire 14500
cf. Saint-Martin-de-Tallevende - Neuville
Sous-préfecture : Vire
- Calvados
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Vire en 1939-1945
La Porte Horloge
source photo : Pinpin
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département du Calvados
Histoire
 Vire est une commune située dans le département du Calvados, sur la Vire, fleuve côtier.

Vire a fusionné avec des communes voisines Neuville en 1953 et Saint-Martin-de-Tallevende en 1972.

04/08/2009

[Compléter l'article]

La drôle de guerre et l'occupation

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.

L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Elysées. Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon... le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud.

Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement. Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice.
Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.
La ligne de démarcation, qui entre en vigueur trois jours plus tard, traverse treize départements : Basses-Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques), Landes, Gironde, Dordogne, Charente, Vienne, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Cher, Allier, Saône-et-Loire, Jura, Ain.La Demarkationslinie - la ligne de démarcation - ne disparaîtra que le 1er mars 1943, plusieurs mois après l’occupation totale de la France, le 11 novembre 1942.

Les proscrits du régime
Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront.

Les Francs-maçons et les Communistes, considérés comme "indésirables" sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration, pourchassés et arrêtés.

A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

26/11/2011

[Compléter l'article]

Les Juifs de Vire

Les Juifs réfugiés à Vire sont polonais, bulgares ou argentins.
Vingt d'entre eux seront arrêtés parce que Juifs :
Abraham Drucker (né en 1903), arrêté le 28/04/1942 sera libéré le 17 août 1944 après treize mois d'internement à Compiègne et quinze à Drancy.
Raphaël Augier (né en 1927) et sa mère Rywka (née en 1899) déportés par le convoi 13 le 31/07/1942.
Rivka Goldnadel (née en 1907) déportée par le convoi 14 le 03/08/1942. Sa mort est attestée le 07/08/1942 (arrêté du 4 novembre 1993 portant apposition de la mention "Mort en déportation" sur les actes de décès).
David Furmanski (né en 1910) et Maurice Finkelstein (né en 1922) : arrêtés dans un hôtel de Vire avec des faux papiers le 26/09/1942 et déportés par le convoi 40 le 04/11/1942.
Szafndla Hausmann et ses cinq enfants (Colette 10 ans, Claude 9 ans, Roland 6 ans, Gérard 4 ans et Évelyne 3 ans) : arrêtés le 26/10/1942, internés le 31/10/1942 à Drancy mais libérés le 01/12/19421 sans doute parce que son mari, Polonais engagé volontaire dans l'armée française en 1939, est prisonnier de guerre (Erreur dans l'ouvrage d'Yves Lecouturier).
Henri Boni (né en 1910) : arrêté le 19/03/1943 par les gendarmes de Vire (c'est le seul, toutes les autres arrestations sont le fait des "autorités d'occupation") et déporté par le convoi 49 le 02/03/1943.
La famille Salomon Kaminsky et les enfants Paul (né en 1922), Adolfo (le futur faussaire à la tête du réseau la 6ème de l'EIF, né en 1925), Angel (né en 1927) et Pauline (née en 1930) : arrêtés à Vire le 23/10/1943, internés à Drancy le 29/10/1943 et libéré fin janvier 1944.
Arrêtés avec les Kaminsky : Nuta Augier (né en 1899) libéré de la prison de Caen grâce à Salomon Kaminsky et à son statut d'ancien combattant de la Grande Guerre du côté allemand et sa fille Dora Augier : déportée par le convoi 62 le 20/11/1943. Au final : 7 déportés à Birkenau.

Sources : archives départementales du Calvados et celles du CDJC.
Pour en savoir plus, le site Mémoire viretuelle.

26/11/2011
Auteur : Olivier Queruel Lien : Mémoire viretuelle

[Compléter l'article]

La Libération

Le 6 juin 1944 vers 20 heures, comme beaucoup de villes normandes, Vire subit les bombardements stratégiques alliés et est détruite à plus de 95 %. La reconstruction s'effectue jusqu'au début des années 60.

10/06/2011

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement du Calvados

64e CTE Mézidon-Canon 14270 Mézidon-Canon
Camp de Bellevue 14960 Meuvaines
Centre Dampierre 14350 Dampierre
Centre Falaise 14700 Falaise
Centre Lisieux 14100 Lisieux
Frontstalag 130 Caen 14000 Caen
Prison de la Maladrerie 14000 Caen

Les lieux de sauvetage du Calvados

Couvent des Petites soeurs de la Charité 14000 Caen
Office de la Jeunesse 14000 Caen
Pensionnat de l'abbaye des Bénédictines 14100 Lisieux
Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul 14750 Saint-Aubin-sur-Mer


Maires de Vire

Alfred Mesrouze   (05/1940 - 08/1944)
André Halboult   (10/1944 - 03/1958)

Familles réfugiées à Vire [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


7 Familles arrêtées (Vire) [Compléter]
14/07/1942
Famille Augier - La famille Augier d’origine polonaise, arrive en France en 1932. Nuta, le père, né le 15/11/1899 à Drasnik (Pologne), marchand forain, est un ancien combattant de la Grande Guerre du côté allemand. Il épouse Rywka (dite Marie), née Bidermann en Pologne, le 15/02/1899 à Piaski. Ils ont 4 enfants : Raphaël, né le 09/01/1927 à Lublin (Pologne), Dora, née le le 08/10/1929 à Lublin (Pologne), Rose, née le 21/11/1934 à Neuville, et Sylviane, née le 20/10/1937 à Neuville. Ils habitent au n°16 de la cour de Neuville.
Le 14/07/1942, Rywka, 48 ans, et son fils, Raphaël, 15 ans, sont arrêtés parce que juifs et internés au camp de Pithiviers. Ils seront déportés sans retour de Pithiviers vers Auschwitz sous le nom de "Anger" par le convoi 13 le 31/07/1942.
Nuta est arrêté le 22/10/1943 à la cour de Neuville en même temps que la famille Kaminsky. Alors qu’il est presque mourant, il est interné à la prison de Caen, à la Maladrerie, mais sera relâché grâce à Salomon Kaminsky qui parle parfaitement l’Allemand et qui convainc les autorités de le libérer.
Dora, 14 ans, collégienne à Neuville (Vire), est arrêtée parce que juive le 23/10/1943. Dora sera déportée sans retour par le convoi 62 le 20/11/1943 sous le nom de "Nora Augier".
Rose et Sylviane échappent aux arrestations, probablement aidées par des familles de Neuville, et retrouveront leur père après la guerre.
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle

Déportation :
31/07/1942   convoi no 13 et 62

19/02/1943
Famille Boni - Henri, né le 22/01/1910 à Sofia (Bulgarie) arrive en France en 1926. Il habite à Vire et travaille à la SGE (Société générale d'équipements). Il est arrêté parce que juif le 19/02/1943 par les gendarmes de Vire à l’Hôtel du Bocage (ou hôtel Bonion). Il sera déporté sans retour par le convoi 49 le 02/03/1943. Le 11 mars 1943 son employeur de la SGE rédige une lettre à l’attention du Préfet du Calvados dans laquelle il demande des explications concernant l’arrestation de son employé, faisant l’éloge des qualités morales, de la qualité du travail et des mérites de son salarié.
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

26/09/1942
Famille Finkelstein - Maurice, né le 22/06/1922 à Varsovie (Pologne) était chapelier à Paris et habitait 11 rue du Sénégal à Paris. Il est arrêté parce que juif le 26/09/1942 à l'Hôtel des Voyageurs de Neuville (Vire) munis des faux papiers au nom de Schmitt. Il est interné à la prison de Caen, puis transféré à Drancy le 03/10/1942. Maurice, 20 ans, sera déporté sans retour par le convoi 40 le 04/11/1942.
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle

Déportation :
04/11/1942   convoi no 40

26/09/1942
Famille Furmanski - David, né le 28/12/1910 à Varsovie (Pologne) était couturier à Paris. Arrêté parce que juif à l'hôtel des voyageurs de Neuville (Vire), il est interné au camp de Beaune-la-Rolande dont il s'échappe le 21 juillet 1941. Le 26/09/1942, David, 32 ans, dénoncé, est arrêté parce que juif à l'Hôtel des Voyageurs à Neuville (Vire), muni de faux papiers au nom de "Daniel Fournier, né le 10/01/1920". Son épouse, Fredja, parvient à se sauver au moment de l'arrestation de son mari. Il sera déporté sans retour par le convoi 40 le 04/11/1942.
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle

Déportation :
04/11/1942   convoi no 40

14/07/1942
Famille Goldnadel - Rivka, née Konstabler en 1907 à Varsovie (Pologne), habite à Vire avec son mari Ber Goldnadel, né le 27 février 1904 à Varsovie. Il arrive en France en 1930 et le couple possède un magasin de vêtements, "Au chic de Paris". D’abord mobile, ce magasin est installé ensuite au n°17 de la rue Chaussée à Vire, vendu après les mesures d'aryanisation au début de l'année 1941 à un cultivateur de Maisoncelles-la-Jourdan pour le compte de sa fille. Ils ont un fils, Jacques Goldnadel, né quand à Paris, le 24 octobre 1933.
Rivka est arrêtée parce que juive le 14/07/1942. Rivka, 35 ans, sera déportée sans retour par le convoi 14 le 03/08/1942.
Ber Goldnadel, tuberculeux, échappe à l'arrestation.
Jacques Goldnadel, âgé de 8 ans ½ au moment de l'arrestation de sa mère, s'échappe grâce à Madeleine Lacroix, employée par le couple Goldnadel. La jeune femme (âgée de 31 ans) prend la fuite, se fait passer pour sa mère et parvient à placer le petit garçon en lieu sûr dans la Creuse.
De retour à Vire après la guerre, Ber Goldnadel se remarie et rouvre son magasin sous la même appellation : d’abord sur le champ de foire – une baraque à l’emplacement n°20 – puis plus tard au 25, rue Chaussée.
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle

Déportation :
03/08/1942   convoi no 14

26/10/1942
Famille Hausmann - Ojzer (Ojner), né à Varsovie en 1906, habite à Paris. Il est engagé volontaire dans l'armée française et est fait prisonnier. Il est détenu quelque temps avec d'autres soldats à Saint-Martin-de-Tallevende (ancienne commune associée à Vire depuis le 1er juillet 1972). Sa famille, qui habitait à Paris (IVe) est autorisée à venir à Martilly (sur la commune de Saint-Martin) en mai 1942. Son épouse Szafridla né Matuszenuka le 15/02/1912 à Minsk (Pologne) est arrêtée à Vire le 26/10/1942 parce que juive avec ses cinq enfants : Colette 10 ans, née le 5 mars 1932 à Paris 12e, Claude 9 ans, née le 25/06/1933 à Paris, Roland 6 ans, né le 29/11/1936 à Paris, Gérard 4 ans, né le 04/02/1938 à Paris, et Roselyne, 3 ans, née le 03/05/1939 à Paris. Ils sont transférés à l’hôpital Saint-Louis à Caen, puis à Drancy le 31/10/1942. Ils semblent être libérés le 01/12/1942 (source CDJC et Archives Nationales).
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle
   

23/10/1942
Famille Kaminsky - La famille Kaminsky, des Juifs russes ont fuit les pogroms pour s'installer en Argentine. Ils reviennent en Europe puis partent en Turquie. De là ils arrivent en France et s'installent à Neuville (aujourd'hui Vire). Salomon, le père, et les enfants Paul (né en 1922), Adolfo (le futur faussaire à la tête du réseau la 6ème de l'EIF, né en 1925), Angel (né en 1927) et Pauline (née en 1930) sont arrêtés à Vire parce que Juifs et internés à Drancy le 29/10/1942. Au bout de trois mois, grâce à leur passeport argentin, ils sont libérés mais ne rentreront pas à Vire avant la Libération. (Shoah en Normandie, Yves Lecouturier, Cheminements, mai 2004).
Pour en savoir plus : Mémoire vir(e)tuelle
   

Chronologie [Ajouter]

14/07/1944 - Je cherche des informations sur les raisons de la mort de mon père tué par les allemands le 14/7/1944 alors qu'il était de garde sur le pont de l'Orne à Pont d'Ouilly. Il a été une première fois arrêté par les allemands , a réussi à s'enfuir et est retourné vers le lieu de sa garde sans explication. C'est là qu'il s'est fait à nouveau prendre et a été trouvé mort tué par une balle allemande à Rapilly.St marc d'ouilly FR
02/08/1944 - Vire est libérée par les Alliés.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Vire sur Wikipedia 
2 1944 La bataille de Normandie (La libération de 300 villes et bourgs de Basse-Normandie. )
3 Mémoire vir(e)tuelle (Une histoire des persécutions contre les Juifs de Vire. )
4 Monsieur Ermolieff (Je désire indiquer à monsieur Ermolieff dont le père a été assassiné à Pont d'Ouilly le 7 juillet 1944 que ma mère, madame Simon, aujourd'hui décédée et demeurant à l'époque pas loin du pont, m'a parlé plusieurs fois de la mort de cet homme et des atrocités commises par les occupants. Elle était si bouleversée qu'elle ne donnait que peu de détails.Elle se contentait de pleurer. J'aimerais quant à moi, si cela est possible, obtenir plus d'informations concernant ce qui s'est réellement passé dans ce village où j'ai vécu jusqu'à l'age de 6 ans.Mes parents, très silencieux sur ce sujet,n'ont jamais parlé de cette période, en particulier mon père, Lucien Simon, qui tenait un garage pas loin du pont. Même si soulever de telles questions est douloureux, j'aimerais en savoir un peu plus long. )

Notes

- 1 - Source CDJC et Archives Nationales.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Tunnel des Gouttes (entre Clécy et Berjou)

    je recherche la famille juive qui se trouvait sous le Tunnel des Gouttes avec des polonais déserteurs, des résistants entre le 7 août 1944 et le 19 août 1944, date de la libération.
    Le Tunnel des Gouttes est un tunnel ferroviaire à voie unique situé sur la ligne Caen-Flers, entre les gares de Clécy et de Berjou.
    Je recherche également les personnes qui avaient entre 8 ans et 15 ans, ou leuss descendants, dont les parents se sont réfugiés parmi les 1200 réfugiés accueillis sous le tunnel pendant la bataille qui conduisit à l'encerclement de la 7e armée allemande dans la poche de Falaise entre le 7 et le 17 août 1944.

    Avez vous des renseignements sur SZTAJNLAUF ou SZTEJNLAUF (un doute sur le nom) Ida, mariée à Lucien Lacour entraîneur de boxe à Condé et qui en 1971 tenait le bar st martin place st martin.
    [répondre]

    lucien Lacour né le 01/01/1904, est décèdé le 28/10/1974
    il est enterré à Condé sur Noireau cimetière Ouest.
    je ne sais quand sa compagne IDA SZTAJN-LAUF est elle même décédée, (dans les années 1980 ??), mais une partie de sa famille habitait Paris très certainement Neuilly,, car en 1971 j'ai rencontré 2 personnes de sa famille (antiquaires ,,) à la synagogue de Neuilly, rue Ancelle.
    Sous le tunnel sous les ventilations , entre le 08/08/44 et le 19/08/44, jour 0ù les réfugiés ont pu quitter le tunnel, se trouvaient des résistants de St Rémy, des Anglais, des Polonais de l'armée Allemande qui avaient abandonné leurs uniformes, et une famille Juive. J
      [répondre]

***  Histoire de mesnil eudes

    Je réaliser un dossier sur l'histoire de ma commune Le Mesnil Eudes, je recherche des témoignage ou des information de ce qu'il c'est passez pendant ou après la guerre.
    Egalement si vous avait vécu au Mesnil Eudes n'hésitez pas a me contacter.

    [répondre]

***  victimes civiles villiers le sec calvados

    Bonjour,

    nouvelle venue sur ce site, je serais heureuse que quelqu'un puisse me donner des informations sur caillaud catherine épouse beyroux pierre, décédée le 3-1-1944 à villiers le sec - elle apparaît sur le mémorial des victimes civiles -

    elle était originaire du limousin ? etait-elle employée dans une famille réfugiée dans le calvados ?

    Merci pour votre réponse.

    Solange BERCUT
    [répondre]

***  RECHERCHE FAMILLE DUBOIS / RIUS

    Originaire de Lisieux Jeannette Dubois, mere de Amelie Dubois, a garde une petite fille du nom de Annette Rius. Elle a quitte lisieux en 1941/42 et a ete evacuee en Afrique du sud. Elle a aujourd'hui 83 ans. Elle recherche ses origine . J'ecris de sa part. MERCI pour toutes les informations [répondre]

***  recherche souris blanche

    Il semble que mon grand-père, Robert Lahorgue, qui vivait à Louvigny dans les années 41-44 ait fait partie d'un réseau de résistance sous le nom de Souris Blanche. Je cherche des informations à son sujet (confirmation ou infirmation de ces faits). Quelqu'un sait il quelque chose? [répondre]

    Cherchez sur moteur de recherche : souris blanche - résistance - Nancy Wake - C'était elle "souris blanche". Cela vous mènera peut-être plus loin sur la recherche de votre grand-père.  [répondre]
    Une deuxième réponse à part Souris Blanche dont je vous ai déjà parlé une femme et plutôt Collabo. Il y avait un anglais : White Rabbit (Fr Lapin Blanc) à cause d'une mèche de cheveu blanche) Officier du SOE.TAPEZ son nom Yeo-Thom  [répondre]
    Nom : YEO-THOMAS Forest Frederic Edward - il y a des articles très renseignés sur lui - regardez s'il a pu être en contact avec votre Grand-père.  [répondre]
    Bonjour,

    Je n'ai pas d'informations sur votre grand père mais je me permet de vous écrire car je suis à la recherche d'information concernant mon arrière grand père qui aurait été soit un résistant soit un déserteur, qui aurait vécu à Louvigny entre 40 et 45. Il aurait eu deux enfants avec mon arrière grand mère et serait partit entre 44 et 45. Je suis donc interpelé par les renseignements que vous donnez sur votre grand père.
      [répondre]

***  La kommandatur à Evrecy

    Je recherche une personne ayant travaillé en 1941 a la kommandatur à Evrecy calvados il y avait deux allemands : Peter et Fritz qui avait une amoureuse Louise. Merci. Répondre à Muguette Hastain muguette(@)orange.fr [répondre]

***  Avis de Recherche Calvados

    Je cherche des informations au sujet de mon grand-Père Italo Fornari, réfugié italien, originaire de la province de Novara et né en 1899, mais décédé en Mars 1943 à Jurques dans le Calvados.

    [répondre]


Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019