Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
88 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36587 communes
95 départements et l'étranger
1213 lieux d'internement
725 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4202 Justes de France
916 résistants juifs
13714 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant caché
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1282 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Manche

Région :
Normandie
Département :
Manche

Préfets :
Maurice Luchaire
(1927 - 1940) Sous-préfet de Cherbourg
Fernand Coutenceau
(1940 - 1941) Sous-préfet de Cherbourg
René Bouffet
(1940 - 08/1942) Préfet de la Seine-Inférieure et à partir de 1941 Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
M. Dop
(1940 - 01/1943) Sous-préfet d'Avranches. Adhérant au RNP, au MSR, puis à la Milice.
Gaston Muller
(25/09/1940 - 16/06/1942) Préfet de la Manche
Fernand Coutenceau
(1940 - 1941) Sous-préfet de Cherbourg
Louis Just
(1941 - 1941) Sous-préfet de Cherbourg
André Parmentier
(1942 - 19/08/1944) André Auguste Parmentier, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime). Arrêté et révoqué par la Résistance, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
M. Moreigne
(1942 - 1942) Sous-préfet de Cherbourg
Louis Dupiech
(1942 - 1942) Sous-préfet de Cherbourg
Lionel Audigier
(06/1942 - 06/06/1944) (1909-1944), directeur de cabinet de René Bousquet puis sous-préfet de Cherbourg, mort à la prison de Saint-Lô sous les bombardements.
Henri Faugères
(16/06/1942 - 14/05/1944) Préfet de la Manche, Henri Faugères (1900-1970) sera arrêté par les Allemands le 14 mai 1944.
Raymond Jacquet
(1944 - 1944) Sous-préfet de Cherbourg
Louis Dramard
(1944 - 1944) Louis Marie Charles Dramard, Préfet régional de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime)
Francis Bourdin
(1944 - 1944) Sous-préfet de Cherbourg
Max Moulins
(1944 - 1945) Sous-préfet de Cherbourg
Édouard Lebas
(1944 - 1952) Préfet de la Manche
Henri Bourdeau de Fontenay
(29/08/1944 - 31/03/1946) Commissaire régional de la République de la région de Rouen (Calvados, Eure, Manche, Orne et Seine-Inférieure (= Seine-Maritime) (1900-1969)

À lire, à voir…

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

M. Dandel M. Dandel
G. Duboc
A. Kitts
E. Lapersonne
Les Victimes Civiles en Haute Normandie

ACHETER EN LIGNE

Yves Lecouturier Yves Lecouturier
Shoah en Normandie - 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Marcel Jourdain Marcel Jourdain
Petites surprises de Printemps

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Granville en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Granville 50400
Sous-préfecture : Avranches - Manche
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Granville en 1939-1945
L'École Primaire Supérieure de Granville, rue Clément Desmaisons
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
Villa "la Croix du Lude"
source photo : Carte postale
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
L'hôtel de ville
source photo : Cyrilb1881
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
Mairie
source photo : Commune de Granville
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
Sentinelles allemandes sur le littoral et le port de Granville
source photo : J.-C. Levesque
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
L'hôtel Normandy transformé en Kommandantur
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
Troupes allemandes sur place Foch
source photo : Coll. J.-M. Santier
crédit photo : D.R.
Granville en 1939-1945
Affiche du 2 juillet 1940
source photo : Archives de la Manche
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département de la Manche
Histoire
Granville est une commune située dans le département de la Manche.

29/05/2009

[Compléter l'article]

Granville sous l'Occupation et le régime de Vichy

Le 17 Juin 1940, les Allemands entrent dans Granville. Le 22 Juin, l'armistice est signé, qui coupe la France en deux. A !'effondrement militaire succède l'effondrement de la troisième République. Le maréchal Pétain obtient les pleins pouvoirs et le nouveau régime lance la "Révolution Nationale".

Deux de ses fondements sont la xénophobie et l'antisémitisme. La nationalité française est retirée à ceux qui ont été naturalisés depuis 1927 et des lois successives, en Juillet, Août et Septembre 1940, limitent aux citoyens nés de père français l'accès à certains emplois. Un article paru dans l'hebdomadaire "le Granvillais" du 21 Septembre 1940 et signé "Camille" s'élève courageusement contre ces mesures d'exclusion.
Il annonce aussi le statut des Juifs, alors en préparation. Le premier, promulgué le 3 Octobre 1940 est partiellement publié dans "l'Avenir républicain", journal de Granville le 26 Octobre. Cette fois, les juifs y sont considérés comme "les responsables de notre situation actuelle", Mais pour eux, le pire est à venir, lorsque les plans de Vichy vont être remplacés par ceux des Allemands.

En effet, le 29 Mai 1942 le port de l'étoile jaune est imposé aux Juifs dans la zone occupée et une série de mesures opèrent leur ségrégation dans la vie quotidienne. A l'école primaire supérieure de Granville, la petite Micheline Dreyfus essaie vainement de dissimuler l'étoile jaune sous son écharpe.
Deux autres élèves de l 'EPS, Ruben Goldenberg et Armand Bobulesco sont arrêtés, internés à Drancy et déportés, avec leur famille, à Auschwitz, dans le convoi n° 42, le 6 Novembre 1942.
Un autre Granvillais, Smil Weesler, commerçant rue Alsace-Lorraine, d'abord envoyé au camp de Mérignac près de Bordeaux, après son arrestation lors d'une tentative pour passer la ligne de démarcation, a été emmené le 23 Septembre 1942 vers Auschwitz, dans le convoi n°36.

Aucun de ces déportés ne reviendra........ Ainsi ce sont huit personnes: Léon Bobulesco (54 ans) et ses deux fils Armand (22 ans) et Rodolphe (16 ans), Simon Goldenberg (54 ans), sa femme Minka (44 ans) et leurs enfants Henri (13 ans) et Ruben(20 ans), Smil Weesler (51 ans) qui ont été victimes de la barbarie nazie.

Autres victimes du nouveau régime: les communistes. Dans la nuit du 21 au 22 Juin 1941 ,alors qu' Hitler lance ses troupes contre l'U.R.S.S, dans toute la France est organisée une rafle de militants communistes. A Granville Léon Lamort, René Loncle et Charles Passot, connus comme membres du parti sont arrêtés et déportés. Aucun d'eux ne reviendra...

La "Révolution Nationale", c'est aussi la suppression de toute forme de représentation démocratique. A Granville, comme ailleurs, le conseil municipal a été dissous. Un nouveau conseil, nommé par le préfet de la Manche, est installé le 20 Mai 1942. "Ne regrettons pas trop le suffrage universel" écrivait "l'avenir républicain" du 4 Avril 1941 , "il avait de bons côtés, certes, personne ne s'aviserait à le nier mais que de catastrophes n'engendra-t-il pas! ".

LA PRÉSENCE ALLEMANDE
Les Granvillais ont assisté, impuissants et stupéfaits à l'installation des Allemands. Ceux-ci ont rapidement édifié des fortifications sur le Roc et autour du port dont l'accès est interdit, sauf aux pêcheurs et aux dockers. 

En Mars 1943, les occupants décident de faire de la Haute-­ville une véritable citadelle. Un arrêté du maire fixe la date limite de son évacuation par ses habitants au 1er Avril 1943.

M. MARLAND, résistant, professeur d'Anglais, de Français et d'Instruction civique à l'École Primaire Supérieure dé Granville, avec l'aide de quelques-uns de ses élèves, déménage de la rue Lecarpentier à la rue des Juifs. Des barrières vont interdire l'accès de la Haute­-Ville et des barrages antichars vont être édifiés dans plusieurs de ses rues.

LE C.O.S.I
Non seulement Vichy entreprend d'exclure de la société étrangers et juifs mais spolie ces derniers de leurs biens, quand ils en ont. De façon démagogique - pour associer la population à sa politique raciste et alors que l'armistice a jeté les bases du pillage économique de la France par l'Allemagne nazie - Vichy fait mine de redistribuer les biens confisqués aux nécessiteux. Un des organismes de cette prétendue redistribution est le C.O.S.I., comité ouvrier de secours immédiat. A Granville la véritable nature, collaborationniste, du C.O.S.I. ne tardera à apparaître à plusieurs de ses membres qui démissionneront.

LES COLLABORATEURS
Peu nombreux semblent être, à Granville, les adhérents des mouvements de collaboration (PPF: Parti populaire Français. MSR : Mouvement Social révolutionnaire. RNP:Rassemblement National populaire de Marcel Déat) ou les membres de la milice.

Les lettres de dénonciation interceptées à la mairie par un membre du groupe MARLAND n'ont pas été le fait de collaborateurs convaincus mais plutôt le résultat de vengeances personnelles, de rivalités familiales ou de voisinage: "ces torchons venimeux accusant tel ou tel de forfaits plus ou moins graves dont, la plupart du temps il est innocent…" écrit le journal de Granville du 6 Février 1942. M. MARLAND était la proie toute désignée des collaborateurs : l'un d'eux, résidant à Granville, fit parvenir à l'hebdomadaire parisien "Au Pilori" un article virulent et calomniateur, qui parut le Jeudi 25 Mai 1944. A la même période, M. MARLAND essayait de se renseigner sur les activités locales du P.P.F en y infiltrant un de ses agents.

29/05/2009
Lien : Granville

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement de la Manche

Camp des Bocqfs 50190 Saint-Martin-d'Aubigny
Camp Le champ de Mars 50000 Saint-Lô
Carrière des Aubrils 50140 Mortain
Carrière des Bourdonnières 50670 Saint-Michel-de-Montjoie
Caserne Bellevue 50000 Saint-Lô
Champ de foire 50450 Gavray
Cité de le Mine 50720 Barenton
Frontstalag 131 Saint-Lô 50000 Saint-Lô
Frontstalag 20B Cherbourg 50100 Cherbourg-Octeville
Prison d'Avranches 50300 Avranches
Prison de Coutances 50200 Coutances
Prison de Saint-Lô 50000 Saint-Lô

Les lieux de sauvetage de la Manche

Abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte 50390 Saint-Sauveur-le-Vicomte
Congrégation Sacré-Coeur-de-Jésus 50200 Coutances
Hôpital maritime 50100 Cherbourg-Octeville


Les 33 Justes parmi les Nations de la Manche



Familles réfugiées à Granville [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


2 Familles arrêtées (Granville) [Compléter]
11/10/1942
Famille Bobulesco - Léon Bobulesco, né le 22/06/1890, de nationalité roumaine, et ses deux fils, Armand, 20 ans, né le 31/10/1922, et Rodolphe, 14 ans, né le 06/06/1928 à Granville, habitaient 4, rue Valory. Arrêtés parce que juifs, ils sont internés à Rouen et seront déportés sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 42 du 06/11/1942 qui transporte 1 000 personnes, dont 217 enfants. Ils sont gazés dès leur arrivée à Auschwitz, le 11/11/1942.

Déportation :
06/11/1942   convoi no 42
Source :
Mémorial de la déportation des Juifs de France

12/10/1942
Famille Goldenberg - Simon Goldenberg, né le 14/2/1899 en Roumanie, son épouse Minka née Jacobsk le 12/05/1900 en Bulgarie et leurs deux enfants, Ruben, né le 14/03/1924, et Henri, 11 ans, né le 27/09/1931 à Granville, habitait 30, route de Coutance. Arrêtés parce que juifs, ils sont internés à Rouen et seront déportés sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 42 du 06/11/1942 qui transporte 1 000 personnes, dont 217 enfants. Ils seront gazés dès leur arrivée à Auschwitz, le 11/11/1942.

Déportation :
06/11/1942   convoi no 42
Source :
Archives départementales de la Manche


Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Granville sur Wikipedia 

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


***  Résistant tué à Rampan en Juillet 1944 Déposée le 25/04/2018

    Qui a connu Albert THIEBOT qui faisait de la résistance à Rampan et qui a été tué par les allemands suite à une dénonciation en Juillet 1944 ?

    Le Maire de Rampan était à l'époque M. AMILCAR.
    [répondre]
Répondue le 2018-04-25
    Albert THIEBOT a été fusillé par les allemands en Juillet 1944 à Rampan parce qu'on l'a dénoncé pour faits de résistance et faisant partie d'un réseau. Le Maire de Rampan a été interrogé par les allemands et a dû être contraint et forcé de donner des noms. 
Répondue le 2019-11-26
    Bonjour,

    Albert THIEBOT serait mort par faits de guerre à Tribehou le 13 juillet 1944. Son nom est inscrit sur le monument des morts de guerre du cimetière communal de Cavigny. La cause retenue de son décès est un bombardement.

    Fiche sur le monument à Cavigny: http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?idsource=51216

    Fiche de M. THIEBOT: http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/complementter.php?table=bp&id=2343443
     
Répondue le 2020-02-05
    Qui êtes-vous pour affirmer cela ?
    Quelqu'un l'a retrouvé mort, criblé de balles dans la rue et l'a mis au fossé, puis il a été enveloppé d'un drap et enterré dans un jardin en attendant qu'il lui soit fait une sépulture à Cavigny.
     
Répondue le 2020-03-12
    Etes vous Pauline Langeard ?
    Etes-vous de la famille Thiebot ?
     
Répondue le 2020-03-12
    Mon oncle qui pense que son père a été tué par les allemands ne saura jamais si c'est cela ou si c'est par bombardement. Dans la famille, il y a beaucoup de choses de racontées...
    Faites-vous connaître, puisque vous avec répondu.
    Merci.
     
Répondue le 2020-03-12
    Comment vous appelez-vous : Pauline Langeard ? Ou êtes-vous de la famille Thiébot ?
    Faites-vous connaître, puisque vous avec répondu.
    Merci.
     
Répondue le 2020-04-19
    Je ne suis ni Pauline Langeart ni de la famille Thiebot. Je vous ai simplement transmis les données du registre civil que j'ai trouvé au sujet de M. Albert THIEBOT. 

***  BLERVACQ Francis Déposée le 06/02/2020

    Francis BLERVACQ a été déporté de travail en novembre 1940 , déporté au Stalag II A jusqu'en 1946 ;
    j'aimerai avoir toutes informations concernant la rafle de Novembre près de Douai et aussi comment retrouver le parcours qu'il a subit. On m'a parlé de Caen mais je n'ai pas d'adresse
    MERCI BEAUCOUP A TOUS
    [répondre]


Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2021